FICHES SÉRIES T.V. | Terra REPORTER
L'âge d'or des séries francaises | Terra REPORTER

Dallas est un feuilleton télévisé américain en 357 épisodes d'une durée de 45 minutes (sauf l'épisode final de la 8e saison d'une durée de 70 min.) créé par David Jacobs et diffusé entre le 2 avril 1978 et le 3 mai 1991 sur le réseau CBS. En France, les saisons 1 à 9 ont été diffusées du 24 janvier 1981 au 12 août 1987 sur TF1. Les droits de la série furent ensuite acquis par l'homme d'affaires italien Silvio Berlusconi. La saison 10 a été diffusée du 2 janvier 1988 au 26 juin 1988 sur La Cinq avec le générique original américain. Après 7 ans d'absence, la série est diffusée en intégralité du 3 avril 1995 au 2 décembre 1996 sur TF1 qui a programmé les saisons restées inédites, retrouvant son générique français signé Jean Renard et Michel Salva. Au Luxembourg et en Belgique sur RTL Télévision début 1981. Au Québec, il a été diffusé à partir du 25 septembre 1984 à la Télévision de Radio-Canada. Une préquelle à Dallas fut réalisée en 1986, Dallas : Quand tout a commencé... (Dallas : The Early Years), deux téléfilms : Le Retour de J.R. en 1996 et La Guerre des Ewing en 1998, ainsi qu'un documentaire en 2004 retraçant l'histoire de la série avec les acteurs encore en vie : Dallas Réunion : Retour à Southfork. Depuis le 13 juin 2012, soit vingt-et-un an après la fin de la première session, la chaîne câblée américaine TNT a lancé la suite de la série qui met en scène JR, Bobby et Sue Ellen ainsi que la nouvelle génération de la famille Ewing, Dallas, d'une durée de 40 épisodes sur trois saisons.

02

AVRIL

1978

En 1978, David Jacobs crée cette série avec laquelle il veut décrire le quotidien d’une riche famille texane. Du « pater famillias », Jock Ewing, fondateur de la dynastie, aux petits-enfants, le public suit avec passion les duperies et les manigances de toutes les générations. La figure emblématique et sombre de cette tribu est J.R. Ewing, joué par Larry Hagman, seul personnage présent tout au long du feuilleton. Ses ruses sont principalement dirigées contre la famille Barnes, l’autre grande richesse texane. La rivalité entre les deux familles a d’ailleurs une origine bien classique : Miss Ellie, la femme de Jock Ewing, n’est autre que l’ancienne fiancée de Digger Barnes. Cela suffit à déclencher les hostilités et l’animosité se transmet de père en fils… L’une des ambitions de J.R. est donc de ruiner son adversaire, Cliff Barnes.

L'ÂGE D'OR DES SÉRIES T.V.

PROCHAINEMENT : MA SORCIÈRE BIEN AIMÉE : PREMIERE PARTIE 

Du pétrole, des Dollars et les mésaventures d’une famille peu recommandable, suivies par des millions de téléspectateurs dans le monde entier. « L’univers impitoyable » de la série Dallas aura tenu les fans en haleine pendant quatorze saisons !

La série arrive en France en 1981, T.F.1. est la première chaîne à la diffuser, mais de multiples rediffusion sont programmées par la suite sur LA CINQ, puis sur CANAL JIMMY avant que la série n’arrive sur France 3 en Janvier 2005.

Il est certain que l’incroyable succès de la série a donné lieu à quelques aberrations. L’attachement du public aux personnages et aux acteurs est tel qu’il est difficile de les changer ou de les faire disparaître. Le meilleur exemple en est la mort de Bobby, joué par Patrick Duffy. L’acteur souhaite, à la fin de la saison 8, quitter la série et poursuivre sa carrière. Mais son absence fait tant de mécontents que les producteurs le supplient de revenir pour la dixième saison. Ils expliquent sa mort et son absence par un rêve qu’aurait fait sa femme Pamela, durant toute la saison 9. Même difficile à accepter, l’explication suffit au public, heureux de retrouver Bobby.


La réussite de la série s’explique en partie par l’utilisation du cliffhanger, principe qui veut qu’un rebondissement intervienne à la fin d’un épisode. Avec ce procédé, Dallas mute en une série moderne. Les personnages deviennent de vraies stars, présentes sur les plateaux du monde entier. En France, certains d’entre eux sont les invités de Champs-Elysées. Quelques années après telles que Sagas ou Les enfants de la télé qui profitent de la nostalgie de Dallas et continuent d’inviter les acteurs sur le thème « Que sont-ils devenus ? ». Pas étonnant, lorsque l’on connaît le commerce créé autour de la série. Outre l’exportation dans près de soixante pays, des produits dérivés de tout sorte font le bonheur des amateurs. Des tasses, des T-Shirts, des disques, bien sûr, mais on trouve également une bière J.R., des sous-vêtements estampillés « Dallas », des parfums et même des boules de Noël.


En 2005, il est question d’adapter la série au cinéma. Mais les déboires s’enchaînent, les acteurs se dédisent et le budget est divisé de moitié. Sans cesse repoussé, le projet ne voit pas le jour. Impossible pourtant de passer à côté du filon : la chaine câblée américaine T.N.T. diffusé dès l’été 2012 (soit vingt ans après que les Français aient découvert la série) un Dallas, nouvelle génération, qui ne survécu pas à la disparition de Larry Hagman (J.R.).


Dallas avec 356 épisodes classiques mais aussi deux téléfilms, est à ranger dans la catégorie des indétrônables. Elle fait partie de ces séries que, curieusement personne n’avoue regarder, et qui pourtant est connue de tous.

Si un épisode a particulièrement marqué les esprits, c’est bien « Qui a tiré sur J.R. ? » (En ouverture de la saison 4). Après des mois spéculation en tout genre dans la presse, plus de 80 millions de téléspectateurs dans le monde attendent de découvrir qui a eu assez de cran pour abattre J.R.  dans ses bureaux des Pétroles Ewing.


Après les Etats-Unis, le premier pays à diffuser les trépidantes aventures de la famille Ewing est… l’Algérie. Un cadeau des Américains qui, en récompense aux effort du gouvernement algérien pour parvenir au dénouement de l’affaire de la prise d’otage de l’ambassade en Iran, ont choisi d’offrir à l’Algérie la diffusion du feuilleton Dallas.


Bien que le feuilleton soit construit autour de la vie de famille des Ewing et de leurs différends avec la famille Barnes (principalement dans les premières saisons), le personnage le plus central du feuilleton est celui de J.R. Ewing, redoutable homme d'affaires et manipulateur sans scrupules (ce qui lui vaudra tout de même d'être ruiné à plusieurs reprises). Interprété par Larry Hagman, le personnage de J.R. est également l'un des seuls à être présent tout au long des 14 saisons du feuilleton. À bien des égards, Dallas apporta un certain nombre de précédents dans l'univers des feuilletons télévisés, notamment en termes de rebondissements et sur les fameux « cliffhangers » (accroche finale jusqu'à l'épisode suivant) devenus des classiques. D'autre part, son succès fut tel que les producteurs et scénaristes durent parfois avoir recours à des pirouettes difficilement imaginables pour maintenir une continuité dans le scénario.


Quelques exemples figurent ci-dessous :

En 1981, les producteurs durent faire face au décès de Jim Davis, qui interprétait le rôle de Jock Ewing, patriarche de la famille. Le personnage de Jock - en déplacement d'affaire à Tacapa durant plusieurs épisodes - fut finalement déclaré mort dans un accident d'hélicoptère.


Plusieurs personnages secondaires furent interprétés par différents acteurs au cours de la série : Digger Barnes (le père de Pamela Ewing et de Cliff Barnes), Kristin Shepard (la sœur de Sue Ellen) et Gary Ewing (le troisième fils Ewing) ont chacun été interprétés par deux acteurs différents. Jenna Wade (le premier amour de Bobby) fut même interprétée par trois actrices différentes.


Lors de la huitième saison, l'actrice Barbara Bel Geddes (jouant le rôle de Miss Ellie, la femme de Jock) est remplacée pour des raisons de santé par Donna Reed. L'audience fut alors en chute libre, et la production reçut de nombreuses lettres de mécontents, les spectateurs n'appréciant pas le jeu plus « glamour » de la nouvelle actrice. Finalement, Barbara Bel Geddes réintégra le feuilleton la saison suivante après s'être reposée. L'actrice congédiée Donna Reed est morte d'un cancer peu de temps après avoir tourné le dernier épisode de la saison.


À la fin de la huitième saison (1984-1985), le personnage de Bobby Ewing (joué par Patrick Duffy) meurt après être renversé par une voiture conduite par son ex-belle-sœur Katherine Wentworth. L'acteur souhaitait en effet quitter le feuilleton et faire une carrière au cinema. Mais au cours de la saison suivante, les producteurs demandèrent à Patrick Duffy de revenir car il était réclamé par les fans de la série. Il apparaît à la dernière minute lors du tout dernier épisode, alors que Pamela Ewing vient de se réveiller. On apprend au début de la saison suivante que tout ce qui s'est passé depuis un an a été simplement rêvé par Pamela Ewing ! Du fait de ce revirement scénaristique rocambolesque, beaucoup de situations sont inversées, et notamment les liens qui unissent Dallas et son spin-off, Côte Ouest, sont rompus (Bobby sera toujours considéré mort dans Côte Ouest).


Dans la saison 9, Wes Parmalee, personnage mystérieux, semblant avoir un lourd secret, se présente pour un poste de contremaitre à Southfork, tout comme au début de la 10ème saison. Pamela, ayant rêvé tous les évènements à partir de l'assassinat de Bobby par Katherine Wentworth à la fin de la 8ème saison, aurait donc fait un rêve prémonitoire, du moins en partie. Aucune allusion n'y est faite lors de la saison 10, et Pamela ne semble jamais l'avoir vu avant sa venue au ranch.


Lors de la saison 10 (1987-1988), c'est l'actrice Victoria Principal qui estime avoir fait le tour de son personnage et qui décide de quitter le feuilleton. Le personnage de Pamela Ewing est défiguré lors d'une collision entre sa voiture et un camion-citerne, et elle décide de partir se faire soigner sans jamais revoir sa famille. Les producteurs ont procédé ainsi de manière à pouvoir faire revenir Victoria Principal dans la série, mais cela n'a jamais été le cas.


Pour clore la saison 14 (en 1991), l'ultime saison de Dallas, un double épisode fut écrit. Saoul et esseulé, un pistolet en main, J.R. est à Southfork et rencontre un mystérieux Adam. Ce personnage propose de lui montrer ce qu'aurait été la vie de la famille Ewing et de leurs amis si J.R. n'avait jamais existé (la trame de ce double épisode s'inspirant directement de la fin du chef-d'œuvre de Frank Capra, La vie est belle). Au terme de son voyage, J.R. se réveille subitement, regarde le miroir et y voit à nouveau Adam. Dans le même temps, Bobby arrive au ranch et entend un coup de feu. En arrivant dans la chambre, le visage de Bobby se fige et l'on ne sait pas ce qu'il advient de J.R. On apprendra dans le téléfilm de 1996 que J.R. ne s'est pas suicidé (il a tiré dans le miroir) et qu'il est parti s'exiler pendant cinq ans en Europe.

.Larry Hagman (1978-1991) (VF : Dominique Paturel) : J.R. Ewing

Patrick Duffy (1978-1991) (VF : Philippe Ogouz) : Bobby Ewing

Ken Kercheval (1978-1991) (VF : Pierre Arditi puis Bernard Woringer) : Cliff Barnes

Don Starr : Jordan Lee (1978-1990)

Linda Gray (1978-1989,1991) (VF : Évelyne Séléna) : Sue Ellen Shepard Ewing Lockwood

Barbara Bel Geddes (1978-1984, 1985-1990) & Donna Reed (1984-1985) (VF : Nelly Vignon) : Miss Ellie Southworth Ewing Farlow

Steve Kanaly (1978-1988, 1991) (VF : Jacques Richard) : Ray Krebbs

Victoria Principal (1978-1987) (VF : Michèle André) : Pamela Barnes Ewing, dite "Pam", par son mari Bobby

Charlene Tilton (1978-1985, 1988-1990) (VF : Nathalie Schmidt) : Lucy Ewing Cooper

David Ackroyd (1978) & Ted Shackelford (1979-1982, 1985, 1991) (VF : Michel Paulin) : Gary Ewing

Joan Van Ark (1978-1981 & 1991) (VF : Anne Rochant)  : Valene Ewing

Jim Davis (1978-1981) (VF : Raymond Loyer) : John Ross Ewing, dit « Jock »

David Wayne (1978-1979) & Keenan Wynn (1979-1980) : Digger Barnes

Tina Louise (1978-79) : Julie Grey

George O'Petrie : Harv Smithfield (1979-1991)

Sherril Lynn Rettino (1979-1991) : Jackie Dugan

Fern Fitzgerald : Marilee Stone (1979-1990)

Susan Howard (1979-1987) (VF : Marion Loran puis Nicole Favart) : Donna Culver Krebbs

Jared Martin (1979-82 et 1985 et 1991) : Dusty Farlow

Mary Crosby (1979-80, 81 et 1991) : Kristin Shepard

Randolph Powell (1979-80) : Alan Beam

Stephanie Blackmore : Serena Wald (1980-1990)

Morgan Woodward : Punk Anderson (1980-1987)

Audrey Landers (1980-84, 1989) : Afton Cooper

Leigh McCloskey (1980-82 et 1985, et 1988) : Mitch Cooper

Joel Fabiani (1980-81) : Alex Ward

Monte Markham (1980-81) : Clint Ogden

Susan Flannery (1980-81) : Leslie Stewart

Priscilla Pointer (1980-83) : Rebecca Barnes-Wentworth

Deborah Rennard (1981-1991) : Sylvia 'Sly' Lovegren

Howard Keel (1981-1991) (VF : William Sabatier) : Clayton Farlow

Deborah Tranelli : Phyllis Wapner (1981-1991)

William Smithers : Jeremy Wendell (1981-1989)

Danone Simpson Camden : Kendall Chapman (1982-1991)

Roseanna Christiansen : Teresa (1982-1991)

Kate Reid (1982-83 et 1986) : Lilian Trotter

Lois Chiles (1982-83): Holly Harwood

Timothy Patrick Murphy (1982-83) : Mickey Trotter

Claude Earl Jones (1982) : Wally Hampton

Dale Robertson (1982) : Franck Crutcher

Ben Piazza (1982-83) : Walter Driscoll

Omri Katz (1983-1991) : John Ross III Ewing

Pat Colbert : Dora Mae (1983-1991)

Priscilla Beaulieu Presley (1983-1988) (VF : Claude Chantal) : Jenna Wade Krebbs #3

Shalane McCall : Charlie Wade (1983-1988)

John Beck (1983-84 et 1985-86) : Mark Grayson

Morgan Brittany (1983-84 et 1985 et 1987) (VF : Marie-Martine) : Katherine Wentworth

Christopher Atkins (1983-84) : Peter Richards

Martin E. Brooks (1983-84) : Edgar Randolph

Deborah Shelton (1984-87) : Mandy Winger

Jennilee Harrison (1984-86) (VF : Isabelle Ganz) : Jamie Ewing-Barnes

Alexis Smith (1984 et 1990) : Jessica Montfort

Joshua Harris : Christopher Ewing (1985-1991)

Dack Rambo (1985-1987) ((VF : Vincent Violette) : Jack Ewing

Barbara Carrera (1985-86) : Angelica Nero

Merete Van Kamp (1985-86) : Grace

George Chakiris (1985-86) : Nicholas

Nicholas Pryor (1985) : Nathan Billings

Martha Scott (1979 et 1985) : Patricia Shepard

Sheree J. Wilson (1986-1991) (VF : Dominique Dumont) : April Stevens Ewing

Marc Singer (1986) : Matt Cantrell

Alejandro Rey (1986) : Luis Rueda

William Prince (1986) : Alex Garrett

Andrew Stevens (1987-1989) : Casey Denault

Leigh Taylor Young (1987-1989) : Kimberly Styles Cryder

Jack Scalia (1987-1988 et 1991) : Nicholas Pearce

Brad Pitt (1987) : Randy

George Kennedy (1988-1991) (VF : Raoul Delfosse) : Carter McKay

Cathy Podewell (1988-1991) (VF : Isabelle Maudet puis Marie-Martine Bisson) : Cally Harper Ewing

Jeri Gayle : Rose Mc Kay (1988-1991)

Beth Toussaint: Tracey Lawton Mc Kay (1988-1989)

Sasha Mitchell (1989-1991) (VF : Mark Lesser)  : James Richard Beaumont

Kimberly Foster (1989-1991) (VF : Muriel Montossey)  : Michelle Stevens

Barbara Stock (1990-1991) (VF : Agnès Gribe) : Liz Adams

Lesley-Anne Down (1990) (VF : Monique Nevers) : Stephanie Rogers


  

Il est certain que l’incroyable succès de la série a donné lieu à quelques aberrations. L’attachement du public aux personnages et aux acteurs est tel qu’il est difficile de les changer ou de les faire disparaître. Le meilleur exemple en est la mort de Bobby, joué par Patrick Duffy. L’acteur souhaite, à la fin de la saison 8, quitter la série et poursuivre sa carrière. Mais son absence fait tant de mécontents que les producteurs le supplient de revenir pour la dixième saison. Ils expliquent sa mort et son absence par un rêve qu’aurait fait sa femme Pamela, durant toute la saison 9. Même difficile à accepter, l’explication suffit au public, heureux de retrouver Bobby.


La réussite de la série s’explique en partie par l’utilisation du cliffhanger, principe qui veut qu’un rebondissement intervienne à la fin d’un épisode. Avec ce procédé, Dallas mute en une série moderne. Les personnages deviennent de vraies stars, présentes sur les plateaux du monde entier. En France, certains d’entre eux sont les invités de Champs-Elysées. Quelques années après telles que Sagas ou Les enfants de la télé qui profitent de la nostalgie de Dallas et continuent d’inviter les acteurs sur le thème « Que sont-ils devenus ? ». Pas étonnant, lorsque l’on connaît le commerce créé autour de la série. Outre l’exportation dans près de soixante pays, des produits dérivés de tout sorte font le bonheur des amateurs. Des tasses, des T-Shirts, des disques, bien sûr, mais on trouve également une bière J.R., des sous-vêtements estampillés « Dallas », des parfums et même des boules de Noël.


En 2005, il est question d’adapter la série au cinéma. Mais les déboires s’enchaînent, les acteurs se dédisent et le budget est divisé de moitié. Sans cesse repoussé, le projet ne voit pas le jour. Impossible pourtant de passer à côté du filon : la chaine câblée américaine T.N.T. diffusé dès l’été 2012 (soit vingt ans après que les Français aient découvert la série) un Dallas, nouvelle génération, qui ne survécu pas à la disparition de Larry Hagman (J.R.).


Dallas avec 356 épisodes classiques mais aussi deux téléfilms, est à ranger dans la catégorie des indétrônables. Elle fait partie de ces séries que, curieusement personne n’avoue regarder, et qui pourtant est connue de tous.

Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes (VF : Nelly Vignon) : Ellie Ewing

  • Jim Davis (VF : Raymond Loyer) : Jock Ewing

  • Patrick Duffy (VF : Philippe Ogouz) : Bobby Ewing

  • Larry Hagman (VF : Dominique Paturel) : J. R. Ewing

  • Victoria Principal (VF : Michèle André) : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton (VF : Nathalie Schmidt) : Lucy Ewing

Acteurs récurrents

  • Linda Gray (VF : Évelyne Séléna) : Sue Ellen Ewing (5 épisodes)

  • Steve Kanaly (VF : Jacques Richard) : Ray Krebbs (4 épisodes)

  • Ken Kercheval (VF : Pierre Arditi) : Cliff Barnes (3 épisodes)

Invités

  • Tina Louise : Julie Grey (3 épisodes)

  • David Wayne : Digger Barnes (2 épisodes)

Fiche technique

Réalisateurs Robert Day (3 épisodes) Irving J. Moore (2 épisodes)

Scénaristes

  • David Jacobs (2 épisodes)

  • Virginia Aldrige (1 épisode)

  • Arthur Bernard Lewis (en) (1 épisode)

  • Camille Marchetta (en) (1 épisode)


Épisodes

Épisode 1 : La Fille de Barnes

Titre original Digger's Daughter

Numéro de production 1 (1-01)

Première diffusion États-Unis : 2 avril 1978 sur CBS et France : samedi 24 janvier 1981 sur TF1 à 21 h 40

Réalisation Robert Day

Scénario David Jacobs


Synopsis

Bobby Ewing, cadet d'un riche clan texan, revient marié avec la fille d'un ennemi de la famille.


Résumé détaillé

Bobby Ewing est de retour au ranch familial de Southfork. Il amène avec lui sa nouvelle épouse : Pamela Barnes. Elle est la fille de Digger Barnes, l'ennemi juré de Jock, le père de Bobby. Aidé de leur contre-maître Ray Krebb, l'aîné J.R. tente de briser le couple en lui tendant un piège sournois.


Commentaires

Dans une séquence d'exposition, J.R. explique à Pamela que chaque couple du clan dispose dans le ranch de son pavillon privé. Dans le courant de la saison suivante, l'emploi d'une réplique en studio d'une façade extérieure du ranch amputera cette configuration en renforçant la promiscuité des personnages : ne disposant que d'une seule entrée, tous les membres de la famille partageront désormais un même toit.


La relation entretenue ici par Lucy Ewing et Ray Krebbs sera savamment tue lors de la révélation de leur direct lien de parenté dans l'épisode 7 de la quatrième saison, faisant de l'une la nièce de l'autre.


Sans doute jugée dans un premier temps trop "Amérique profonde" pour être proposée au public français, la série accusa un retard de plus de 2 ans dans sa diffusion héxagonale, qui coïncida avec le formidable retentissement international (sauf en pays francophones donc) du mystère Who shot J.R.? ("Qui a tiré sur J.R. ?", cliffhanger concluant la saison 3) dont la résolution sera d'abord diffusée outre-Atlantique le 21 novembre 1980, soit quelques semaines seulement avant celle en France de ce tout premier épisode. J.R. est désigné ici dans le dialogue par le nom John Ewing Jr (son deuxième prénom Ross expliquant ses habituelles doubles initiales).



Épisode 2 : L'École buissonnière

Titre original The Lesson (trad. litt. : « la leçon »)

Numéro de production 2 (1-02)

Première diffusion États-Unis : 9 avril 1978 sur CBS et France : 4 avril 1995 sur TF1 alors en diffusion quotidienne.

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Virginia Aldrige


Synopsis

Pamela incite la jeune Lucy à ne plus déserter ses cours au lycée.


Résumé détaillé

Lucy, la nièce de J.R. et Bobby, sèche les cours, passant ses journées à flirter avec l'employé Ray Krebbs. S'en rendant compte, Pamela prend sur elle de la forcer à retourner en classe. Mais c'est sans compte sur l'inventivité que déploie Lucy pour s'y dérober.


Commentaires

Pour une raison inconnue, cet épisode resta inédit lors des deux premières diffusions de la série à la télévision française.


Épisode 3 : Un espion dans la maison

Titre original Spy in the House

Numéro de production 3 (1-03)

Première diffusion  États-Unis : 16 avril 1978 sur CBS et France : samedi 31 janvier 1981 sur TF1 à 21 h 40

Réalisation Robert Day

Scénario Arthur Bernard Lewis


Synopsis

Alors que c'est la secrétaire de J.R. qui a laissé filtrer des documents confidentiels, les soupçons pèsent sur Pamela.


Résumé détaillé

J.R. délaisse son épouse Sue Ellen pour sa secrétaire et maîtresse Julie Grey. Parce qu'elle se sent humiliée par son amant, celle-ci remet un document compromettant à Cliff Barnes, fils de Digger. Tous les soupçons se tournent vers Pamela, la sœur de Cliff.


Commentaires

Se dessine dans l'épisode une ébauche des frustrations qui caractériseront Sue Ellen, jusqu'ici reléguée au second plan.


Épisode 4 : Vengeance

Titre original Winds of Vengeance (trad. litt. : « les vents de la vengeance »)

Numéro de production 4 (1-04)

Première diffusion États-Unis : 23 avril 1978 sur CBS et France : samedi 7 février 1981 sur TF1 à 21 h 40

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Camille Marchetta

Invités Brian Dennehy (Luther Frick)



Synopsis

Une partie de la famille Ewing est prise en otage par un mari cocufié par J.R.


Résumé détaillé

J.R. a eu une aventure avec une jeune femme dont le mari, le découvrant, croit à un viol et décide de se venger en humiliant les femmes de la famille Ewing qu'il prend en otage au ranch.


Commentaires : Dans cet épisode, Sue Ellen officialise malgré elle son statut de "femme-trophée".



Épisode 5 : La Fête

Titre original Barbecue

Numéro de production 5 (1-05)

Première diffusion États-Unis : 30 avril 1978 sur CBS et France : samedi 14 février 1981 sur TF1 à 21 h 40

Réalisation Robert Day

Scénario David Jacobs


Synopsis

Au cours d'une fête au ranch, les vieux ennemis Jock et Digger se confrontent.


Résumé détaillé

Une fête est organisée au ranch des Ewing. Digger, ennemi de Jock mais maintenant beau-père de Bobby, y est convié. Bobby et Pamela en profitent pour annoncer que cette dernière est enceinte, au grand dam de Sue Ellen que son mari délaisse trop.


Commentaires

On apprend dans cet épisode que le vrai prénom du père de Pamela est en fait Willard, faisant en définitive de "Digger" (littéralement "creuseur") son surnom officiel.


C'est la première fois que l'on voit Sue Ellen grisée par l'alcool. Rien ne laisse encore entrevoir toutefois une quelconque addiction.


Cet épisode devait conclure ce qui était au départ conçu comme une mini-série en seulement cinq volets, d'où l'absence du moindre cliffhanger.


Bien que simple "prologue", ces cinq premiers épisodes formeront officiellement une première saison alors que la série proprement dite n'adoptera son format standard d'une vingtaine de volets par an qu'à partir de la saison suivante.


Cloyce Box Ranch (en) sert ici pour la dernière fois de décor de maison familiale. À partir du début de la saison suivante, la production emploiera celui construit en 1970 par Joe Duncan et rebaptisé Southfork, en alternance avec une réplique en studio de sa façade quand le climat y sera hostile.


SAISON 02

Distribution

Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes : Ellie Ewing

  • Jim Davis : Jock Ewing

  • Patrick Duffy : Bobby Ewing

  • Linda Gray : Sue Ellen Ewing

  • Larry Hagman : J. R. Ewing

  • Steve Kanaly : Ray Krebbs (sauf les épisodes 3, 6, 8, 10, 12, 15, 16, 18, 19 et 24)

  • Victoria Principal : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton : Lucy Ewing

Acteurs récurrents

  • Ken Kercheval : Cliff Barnes (13 épisodes)

  • Barbara Babcock : Liz Craig (5 épisodes)

Invités

  • John Ashton : Willie Joe Garr (4 épisodes)

  • Sandy Ward : Jeb Ames (4 épisodes)

  • Fern Fitzgerald (en) : Marilee Stone (4 épisodes)

  • David Wayne : Willard « Digger » Barnes (2 épisodes)


Réalisateurs Irving J. Moore (5 épisodes) Leonard Katzman (4 épisodes) Corey Allen (2 épisodes) Lawrence Dobkin (2 épisodes) Barry Crane (en) (2 épisodes) Vincent McEveety (2 épisodes) Leslie H. Martinson (2 épisodes) Alex March (1 épisode) Paul Stanley (1 épisode) Don McDougall (1 épisode) Gunnar Hellström (1 épisode) Dennis Donnelly (1 épisode)

Scénaristes Arthur Bernard Lewis (en) (7 épisodes) Camille Marchetta (en) (6 épisodes) Rena Down (3 épisodes) Leonard Katzman (3 épisodes) David Jacobs (2 épisodes) Darlene Craviotto (1 épisode) Jim Inman (1 épisode) Worley Thorne (en) (1 épisode) D. C. Fontana, Richard Fontana (1 épisode)


Épisodes

Épisode 1 : Retrouvailles (1/2)

Titre original Reunion (1/2)

Numéro de production 6 (2-01)

Première diffusion États-Unis : 23 septembre 1978 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario David Jacobs

Invités David Ackroyd (Gary Ewing) Joan Van Ark (Valene Clements)


Synopsis

Le possible retour des parents de Lucy dans le clan Ewing.


Résumé détaillé

Bobby retrouve son frère Gary à Las Vegas. Il décide de le ramener au ranch, pour le plus grand plaisir de leur mère. Lucy a de son côté retrouvé sa mère Valene. Elle réunit alors ses parents.


Commentaires

C'est la première fois de la série que Linda Gray (Sue Ellen Ewing) et Steve Kanaly (Ray Krebbs) apparaissent dans le générique du début. Selon Larry Hagman, les scènes supposées se dérouler à Las Vegas ont été en fait filmées dans un complexe hôtelier de la ville de Dallas. Les cinq précédents épisodes ne constituant au départ qu'une mini-série conçue sans suite, cette « deuxième saison » inaugure la série à proprement parler, subdivisée en une vingtaine de volets par an. Si le format « à chaque épisode son intrigue » est ici conservé, on y notera toutefois plusieurs cas de diptyques (comme celui entamé ici) laissant deviner quelque ambition de libérer les scénarios de cette contrainte. Cloyce Box Ranch (en) qui avait jusqu'ici servi de décor de maison familiale est remplacé à partir de cet épisode par celui construit en 1970 par Joe Duncan et rebaptisé Southfork, en alternance avec une réplique en studio de sa façade quand le climat y sera hostile à partir de l'épisode 9 de cette seconde saison.



Épisode 2 : Retrouvailles (2/2)

Titre original Reunion (2/2)

Numéro de production 7 (2-02)

Première diffusion États-Unis : 30 septembre 1978 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario David Jacobs

Invités David Ackroyd (Gary Ewing) Joan Van Ark (Valene Clements)


Synopsis

Aucun des deux parents de Lucy ne trouve finalement sa place dans le ranch Ewing.


Résumé détaillé

Gary ramène Valene au ranch. Tout le monde semble avoir enterré la hache de guerre. J.R. propose même la direction d'une société à Gary. Valene se méfie. Digger Barnes est très malade. Depuis la fête au ranch, il ne veut plus voir Pamela.


Commentaires

Si Joan Van Ark reprendra bien son rôle de Valene (d'abord proposé à Carol Lynley, selon le créateur David Jacobs) dans la saga dérivée Côte Ouest (1979-1993), David Ackroyd y sera remplacé par Ted Shackelford dans celui de Gary Ewing. Cette deuxième série avait du reste été écrite avant Dallas dont le succès lui servira finalement de tremplin. Ces deux personnages resurgiront une première fois dans les volets 1, 2 et 8 de la saison 4 puis, beaucoup plus tard, dans le 22e et dernier épisode de la toute dernière saison.



Épisode 3 : Une vieille connaissance

Titre original Old Acquaintance

Numéro de production 8 (2-03)

Première diffusion États-Unis : 7 octobre 1978 sur CBS

Réalisation Alex March

Scénario Camille Marchetta

Invités Morgan Fairchild (Jenna Wade) Peter Mark Richman (Maynard Anderson)

Lauri Lynn Myers (Charlie Wade)


Synopsis

Le retour de Jenna Wade dans la vie de Bobby compromet son mariage avec Pamela.


Résumé détaillé

J.R. organise des retrouvailles entre Bobby et Jenna Wade, son ancienne fiancée. Celle-ci s'est retrouvée à la rue avec sa fille Charlie après avoir été chassée par son amant. Bobby va l'aider, ce qui n'est pas du goût de Pamela.


Commentaires

Ici incarné par Morgan Fairchild, qui sera la vedette attitrée de la saga concurrente Flamingo Road, le personnage de Jenna Wade resurgira épisodiquement dans les volets 18 et 19 de la saison 3 sous les traits de Francine Tacker, puis de façon plus régulière à partir de l'épisode 7 de la saison 7 sous ceux de Priscilla Presley. Le rôle de la jeune Charlie Wade, ici joué par Lauri Lynn Myers, sera quant à lui tenu par Shalane McCall à partir de l'épisode 9 de la saison 7. Peter Mark Richman sera de même l'interprète régulier de la série concurrente Dynastie de 1981 à 1984. Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.



Épisode 4 : L'Opération

Titre original Bypass (trad. litt. : « le pontage aorto-coronarien »)

Numéro de production 9 (2-04)

Première diffusion  États-Unis : 14 octobre 1978 sur CBS

Réalisation Corey Allen

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Ed Nelson (Jeb Amos)


Synopsis

Jock est hospitalisé à la suite d'une crise cardiaque.


Résumé détaillé

Jock fait une crise cardiaque. Il est hospitalisé et doit être opéré à cœur ouvert. Bobby se sent coupable. Le comportement de J.R. est étrange, Bobby le soupçonne de préparer quelque chose.


Commentaires

Sue Ellen témoigne déjà ici d'un dangereux penchant pour l'alcool. C'est le premier épisode où intervient le personnage de Liz Craig interprété par Barbara Babcock. Ici dans un rôle secondaire, Ed Nelson a été le pilier d'un des tout premiers "prime-time soap operas" (saga télévisée de début de soirée), Peyton Place (1964-1969).



Épisode 5 : Marché noir

Titre original Black Market Baby (trad. litt. : « le bébé moyenné au marché noir »)

Numéro de production 10 (2-05)

Première diffusion États-Unis : 15 octobre 1978 sur CBS

Réalisation Lawrence Dobkin

Scénario Darlene Craviotto


Synopsis

Rebutée par la lourdeur des démarches d'adoption, Sue Ellen tente d'"acheter" un bébé.


Résumé détaillé

En demande de maternité, Sue Ellen tente d'abord une démarche d'adoption mais, devant le long délai d'attente, préfère finalement "acheter" un enfant auprès d'une jeune déshéritée. Contre l'avis de Bobby, Pamela souhaite regagner une forme d'indépendance en se remettant à travailler.


Commentaires

Cet épisode marque la première rencontre de Sue Ellen avec son futur amant Cliff Barnes.



Épisode 6 : Une erreur de jeunesse

Titre original Double Wedding (trad. litt. : « la bigamie »)

Numéro de production 11 (2-06)

Première diffusion États-Unis : 21 octobre 1978 sur CBS

Réalisation Paul Stanley

Scénario Jim Inman, Arthur Bernard Lewis

Invités Robin Clarke (Ed Haynes) Charles Hallahan (Harry Ritlin)


Synopsis

Pamela découvre qu'elle est peut-être bigame.


Résumé détaillé

Un élément du passé de Pamela ressurgit : son ex-mari Ed Haynes. Il prétend être toujours son époux. Bobby et Cliff Barnes vont tout faire pour retrouver l'annulation qui pourrait sauver le projet immobilier de Bobby.


Commentaires

C'est le dernier épisode dans lequel David Wayne tient le rôle de Digger Barnes, remplacé par Keenan Wynn à partir de l'épisode 3 de la saison suivante. Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.



Épisode 7 : La Fugue

Titre original Runaway

Numéro de production 12 (2-07)

Première diffusion États-Unis : 28 octobre 1978 sur CBS

Réalisation Barry Crane

Scénario Worley Thorne


Synopsis

Lucy fait une fugue, prise en auto-stop par un dangereux délinquent.


Résumé détaillé

Les Ewing organisent l'anniversaire de Lucy qui souhaiterait inviter sa mère Valene. Comme J.R. et Jock s'y opposent, elle décide de fuguer. D'abord partie en voiture, elle est vite pistée par la police, la forçant à abandonner le véhicule. Prise en auto-stop, elle ne se doute pas encore que son jeune conducteur est en fait un voleur et un psychotique... Bobby part à sa recherche.



Épisode 8 : L'Élection

Titre original Election

Numéro de production 13 (2-08)

Première diffusion États-Unis : 5 novembre 1978 sur CBS

Réalisation Barry Crane

Scénario Rena Down


Synopsis

Cliff Barnes entre en politique mais J.R. découvre dans son passé de quoi anéantir ses chances.


Résumé détaillé

Cliff Barnes se présente aux élections sénatoriales. Pendant que Pamela s'occupe des fonds de sa campagne, Bobby se charge de ceux du candidat adversaire, favori des Ewing. Une guerre des clans s'ouvre donc. J.R. profite d'une gaffe de Pamela pour mener son enquête et, ce faisant, découvre de quoi écraser les ambitions politiques de Cliff : ce dernier a jadis fait avorter une jeune femme en un temps où cette opération était illégale.


Commentaires

Les affiches électorales confirment pour la première fois que le prénom complet de Cliff Barnes est bien Clifford. Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.



Épisode 9 : L'Accident

Titre original Survival (trad. litt. : « la survie »)

Numéro de production 14 (2-09)

Première diffusion États-Unis : 12 novembre 1978 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario D. C. Fontana, Richard Fontana


Synopsis

Miss Ellie cache à son mari cardiaque la possible mort accidentelle de ses deux fils.


Résumé détaillé

L'avion de J.R. et Bobby s'écrase dans un marécage. Le pire est à craindre. Tant que les recherches sont en cours, Miss Ellie ménage le cœur de Jock en lui cachant la nouvelle aussi longtemps que possible. Toute la famille soutient cet effort en simulant péniblement l'insouciance.


Commentaires

Le climat texan, par trop changeant et venteux (tel qu'aperçu dans les volets précédents), a contraint la série à renoncer à un certain naturalisme. C'est en effet à partir de cet épisode qu'une réplique en studio de la façade d'entrée de la résidence Ewing (incluant porche, terrasse et piscine) servira pour une bonne part de décors extérieurs. Il faut sans doute également voir dans cet investissement le signe que la production avait déjà pris conscience de son durable succès.



Épisode 10 : Un acte d'amour

Titre original Act of Love

Numéro de production 15 (2-10)

Première diffusion États-Unis : 19 novembre 1978 sur CBS

Réalisation Corey Allen

Scénario Leonard Katzman


Synopsis

Sue Ellen est enfin enceinte, mais plus probablement de Cliff que de J.R..


Résumé détaillé

Après sept ans de mariage, Sue Ellen apprend qu'elle est enceinte mais ne sait pas qui de J.R. ou de Cliff Barnes est le vrai père. Peu dupe, son mari ne se félicite pas moins de donner un nouvel héritier aux Ewing. Pamela obtient une promotion qui l'oblige à se rendre à Paris mais elle doit organiser une réception pour Bobby à la même date.


Commentaires

C'est la première fois de la série que Sue Ellen met son mari en échec. Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.



Épisode 11 : La Vedette

Titre original Triangle (trad. litt. : « triangle amoureux »)

Numéro de production 16 (2-11)

Première diffusion États-Unis : 26 novembre 1978 sur CBS

Réalisation Vincent McEveety

Scénario Camille Marchetta

Invités Kate Mulgrew (Garnet McGee) Michael Dudikoff (Joe Newcomb)


Synopsis

Entre Ray, J.R. et une chanteuse de country s'instaure un bien inégal triangle amoureux.


Résumé détaillé

Ray Krebbs est amoureux d'une chanteuse de country : Garnet McGee. Cette idylle suivrait librement son cours si J.R. n'avait jeté son dévolu sur la jeune femme. Il a d'ailleurs tôt fait d'écarter définitivement Ray en avançant de quoi "séduire" la chanteuse : un juteux contrat d'exclusivité avec une maison de disques.


Commentaires

Deux notables "guest-stars" apparaissent dans cet épisode : Kate Mulgrew, future vedette des séries Mme Columbo et Star Trek: Voyager, et Michael Dudikoff, future star de plusieurs productions Cannon.



Épisode 12 : L'Idole déchue

Titre original Fallen Idol

Numéro de production 17 (2-12)

Première diffusion  États-Unis : 3 décembre 1978 sur CBS

Réalisation Vincent McEveety

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Richard Kelton (Guzzler Bennet)


Synopsis

Bobby renoue avec un ancien camarade d'université, un raté dont l'influence inquiète Pamela.


Résumé détaillé

Bobby retrouve avec bonheur son ancien meilleur ami Guzzler Bennett qui le convainc de monter un projet immobilier important, un centre commercial qui s'implanterait à Southfork, sur les terres des Ewing. Non seulement Miss Ellie cède ce bout de terrain à contre-cœur mais Pamela sent son mariage pâtir de cette douteuse fréquention.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode. Ironisant en aparte sur les boniments de Gussler Bennett, J.R. fait référence dans la version originale à un hypothétique mariage avec la très médiatisée Farrah Fawcett (alors appelée Farrah Fawcett-Majors depuis son union avec l'acteur Lee Majors) là où la version française évoque Raquel Welch. C'est ici l'antépénultième apparition à l'écran de Richard Kelton (Guzzler Bennett), décédé à 35 ans en plein tournage de la mini-série Colorado (1978-1979) à la suite d'un empoisonnement accidentel au monoxyde de carbone dû au défaut de ventilation dans sa loge. Parmi ses dernières répliques dans cet épidode, on notera celle sinistrement prémonitoire : "Somehow, I just burnt out young." (Littéralement : "D'une façon ou d'une autre, je me suis consumé trop jeune.")



Épisode 13 : L'Enlèvement

Titre original Kidnapped

Numéro de production 18 (2-13)

Première diffusion États-Unis : 17 décembre 1978 sur CBS

Réalisation Lawrence Dobkin

Scénario Camille Marchetta


Synopsis

Bobby est kidnappé contre rançon. Son beau-frère négocie sa libération.


Résumé détaillé

Un groupe de kidnappeur projette de prendre J.R. en otage. Mais comme c'est Bobby qui a emprunté sa voiture, il se fait kidnapper à sa place. Les ravisseurs veulent une rançon et choisissent Cliff Barnes comme intermédiaire. Les Ewing sont contraints de collaborer avec ce dernier.


Commentaires

Cet épisode fait écho aux enlèvements surmédiatisés des enfants de milliardaires John Paul Getty III et Patricia Hearst qui marquèrent la première moitié de la décennie 1970. Dans la période où ce volet fut produit, la France témoigna aussi du célèbre kidnapping du baron Édouard-Jean Empain. Chacun survécut à son rapt avec plus ou moins de séquelles psychologiques.



Épisode 14 : Qu'on est bien chez soi

Titre original Home Again (trad. litt. : « de retour à la maison »)

Numéro de production 19 (2-14)

Première diffusion États-Unis : 7 janvier 1979 sur CBS ET France : samedi 23 mai 1981 sur TF1 à 20 h 40

Réalisation Don McDougall

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Gene Evans (Garrison Southworth)


Synopsis

Jusque-là présumé mort, le frère d'Ellie réclame enfin son droit à jouir du ranch dont il est l'héritier officiel.


Résumé détaillé

Le frère d'Ellie, Garrison Southworth, est de retour à Southfork alors que tout le monde le pensait mort. Ayant beaucoup voyagé, il souhaite à présent renouer avec sa sœur et s'installer au ranch, qui lui revient de droit... Devant cette soudaine menace, Jock et J.R. se mettent en ordre d'attaque pour conserver Southfork. D'abord prise pour une maîtresse vénale, la jeune femme qui accompagne Guarison révèle enfin le triste motif de ce retour au bercail.


Commentaires

La seule fois où le personnage de Garrison Southworth (ici joué par Gene Evans) réapparaîtra à l'écran sera non pas dans la série mais dans le téléfilm préquelle Dallas : Quand tout a commencé... (1986) sous les traits du nettement plus jeune Matt Mulhern. Dans le portrait de groupe de la famille Ewing trônant dans le salon, on voit très clairement que Bobby a le visage bizarrement tourné vers son frère plutôt que vers l'objectif. Larry Hagman a affirmé avoir facétieusement distrait Patrick Duffy au moment de la photo, provoquant l'agacement de ce dernier mais se félicitant d'avoir agi avec la notoire malice de J.R..



Épisode 15 : À contre cœur

Titre original For Love or Money (trad. litt. : « par amour ou pour l'argent »)

Numéro de production 20 (2-15)

Première diffusion États-Unis : 14 janvier 1979 sur CBS & France : samedi 30 mai 1981 sur TF1 à 20 h 40

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leonard Katzman

Invités Colleen Camp (Kristin Shepard) Martha Scott (Patricia Shepard)


Synopsis

Fatiguée des incartades de son mari, Sue Ellen se tourne vers Cliff que J.R. n'aura aucun mal à amputer de toute initiative.


Résumé détaillé

Croyant J.R. en voyage d'affaire à Austin, Sue Ellen l'aperçoit, en même temps que ses amies, dans un hall d'hôtel en compagnie d'une jeune femme. Humiliée, elle met son mari en demeure de sauver au moins les apparences. N'essuyant que sarcasmes, elle se réfugie chez sa mère Patricia Shepard qui a emménagé avec sa sœur Kristin. Apprenant tout de l'adultère de sa femme et la devinant prête à le quitter pour Barnes, J.R. met ce dernier face à ses réelles ambitions : s'engager avec Sue Ellen lui coûterait sans conteste bien plus que la position politique qu'il convoite.



Commentaires

C'est le premier volet auquel participe Fern Fitzgerald dans le durable rôle secondaire de Marilee Stone, mais aussi où intervient Colleen Camp, première interprète pour deux épisodes seulement de Kristin, "sœur ennemie" de Sue Ellen. On apprend à cette occasion que le nom de jeune fille de cette dernière est Shepard. Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.



Épisode 16 : Le Retour de Julie

Titre original Julie's Return

Numéro de production 21 (2-16)

Première diffusion États-Unis : 26 janvier 1979 sur CBS

Réalisation Leslie H. Martinson

Scénario Rena Down

Invités Tina Louise (Julie Grey)


Synopsis

De retour à Dallas, l'ancienne secrétaire de J.R., Julie Grey, noue avec Jock une amitié en passe de devenir une idylle.


Résumé détaillé

Julie Grey, ancienne secrétaire de J.R. qui, après une sournoise manœuvre de ce dernier, avait préféré s'éclisper, est de retour à Dallas. Elle rencontre Jock qui, trop couvé par sa femme et ses enfants pour ménager son cœur, se sent rajeunir en sa compagnie. Les absences répétées du patriarche commence à se faire remarquer. Soucieux de tuer dans l'œuf une possible idylle, J.R. ne tarde pas à en informer sa mère.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas ici. Cet épisode marque le retour éphémère du personnage de Julie Grey, ancienne secrétaire de J.R., évincée au cours de la saison précédente. Jock annonce à un moment du dialogue que Sue Ellen est enceinte depuis trois mois, l'exact délai qui sépara les deux premières diffusions américaines de ce volet de l'épisode 10 officialisant sa grossesse. De son côté, Julie présuppose que le futur héritier s'appellera John Ross Ewing troisième du nom, ce qui se confirma bien par la suite.



Épisode 17 : Le Dossier Rouge (1/2)

Titre original The Red File (1/2)

Numéro de production 22 (2-17)

Première diffusion États-Unis : 2 février 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Tina Louise (Julie Grey) James Brown (Dét. Harry McSween)


Synopsis

Julie Grey détient la copie du compromettant "dossier rouge" de J.R. que convoite Cliff Barnes.


Résumé détaillé

Julie Grey renoue avec Cliff Barnes, au grand dam des collaborateurs de J.R. qui craignent qu'elle ne lui révèle à nouveau des informations. Confrontée à la muflerie de J.R., elle décide de transmettre le bien compromettant "dossier rouge" à Cliff sans se douter qu'elle le paiera de sa vie : mise en demeure de quitter la ville, elle chute accidentellement du haut de son immeuble. Son supposé assassinat fait converger tous les soupçons sur Barnes.


Commentaires

C'est le premier épisode où la grossesse de Sue Ellen est visible. Tina Louise apparaît ici pour la dernière fois dans le rôle de Julie Grey. Ironisant à propos de J.R., Cliff le compare à un moment du dialogue original à Michael Corleone (Al Pacino), fils du parrain mafieux de la fameuse trilogie réalisée par Francis Ford Coppola et entamée en 1972 avec Le Parrain (dans la version française, il le désigne plus allusivement comme "successeur du parrain, le monstre du Texas"). L'acteur James Brown intervient ici pour la première fois dans le durable rôle secondaire de Harry McSween, policier corrompu régulièrement à la solde de J.R..



Épisode 18 : Le Dossier Rouge (2/2)

Titre original The Red File (2/2)

Numéro de production 23 (2-18)

Première diffusion États-Unis : 9 février 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis


Synopsis

Bobby mène son enquête pour innocenter Cliff du supposé meurtre de Julie.


Résumé détaillé

Le procès préliminaire de Cliff Barnes s'ouvre. Tandis que J.R. ne souhaite rien mieux que de le voir condamné, Pamela et Bobby s'engage pour sa défense. Ce dernier met d'ailleurs tout en œuvre pour retrouver les vrais responsables de la mort de Julie et, ce faisant, prend pleinement conscience du monstrueux machiavélisme de son frère.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode. J.R. fait pour la première fois allusion dans le dialogue au fait qu'il est vétéran de la guerre du Viet Nam.


Épisode 19 : La Sœur de Sue Ellen

Titre original Sue Ellen's Sister

Numéro de production 24 (2-19)

Première diffusion États-Unis : 16 février 1979 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Camille Marchetta

Invités Colleen Camp (Kristin Shepard) John McLiam (Wally Kessel)


Synopsis

Pendant que Cliff manipule Pamela pour nuire aux Ewing, la sœur de Sue Ellen tente de séduire Bobby.


Résumé détaillé

En se servant de sa sœur à son insu, Cliff Barnes parvient à faire échouer J.R. sur un projet qu'il était sur le point de conclure. Profitant qu'entre Pamela et Bobby la tension est à son comble, Kristin, la sœur envieuse de Sue Ellen, tente de séduire ce dernier. Témoin de sa manœuvre et rompue aux vicissitudes des Ewing, Lucy n'aura de cesse de l'en dissuader.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode. C'est la seconde et dernière fois que Colleen Camp interprète Kristin Shepard, jeune sœur de Sue Ellen. Le rôle sera ensuite tenu par la peu ressemblante Mary Crosby (fille du chanteur-acteur Bing Crosby et de l'actrice Katherine Grant) à partir de l'épisode 3 de la saison suivante. Dans sa version originale, en fin d'épisode, Lucy prophétise à Kristin un bien triste sort : « Stick around in this family, you'll just end up big loser » (littéralement : « en restant près de cette famille, tu finiras par tout perdre »), là où la VF se borne à lui prévoir de finir "vieille fille et sans un dollar". La suite de la série prouvera à quel point la VO disait vrai.



Épisode 20 : La Photo

Titre original Call Girl

Numéro de production 25 (2-20)

Première diffusion États-Unis : 23 février 1979 sur CBS

Réalisation Leslie H. Martinson

Scénario Rena Down

Invités Veronica Hamel (Leanne Rees) Mark Wheeler (Kit Mainwaring)


Synopsis

J.R. mêle Pamela à un scandal médiatique visant à anéantir l'influence de Cliff Barnes dans ses négociations pétrolières.


Résumé détaillé

En vains pourparlers avec Ben Maxwell pour faire remplacer Cliff Barnes à la tête d'une commission, J.R. croise Pamela déjeunant avec une amie mannequin, Leanne, chez qui elle emménage. Souhaitant à la fois détruire la réputation de Maxwell et de sa belle-sœur, J.R. fait pression sur cette nouvelle colocataire, en fait ancienne prostituée, pour la mêler à une scabreuse mise en scène : une photo montrant Leanne, Pamela et Maxwell en posture équivoque, aussitôt diffusée dans la presse. Contre toute attente, J.R. ne récoltera de ce flagrant coup monté aucun des fruits attendus...


Commentaires

Le titre original Call Girl est une plus directe évocation du passé de prostituée du personnage Leanne Ress. Dans ce rôle épisodique, on reconnaît Veronica Hamel qui sera, une poignée d'années plus tard, la vedette régulière de la série policière Capitaine Furillo (Hill Street Blues, 1981-1987).



Épisode 21 : Les Fiançailles

Titre original Royal Marriage (trad. litt. : « le mariage royal »)

Numéro de production 26 (2-21)

Première diffusion États-Unis : 9 mars 1979 sur CBS

Réalisation Gunnar Hellström

Scénario Camille Marchetta

Invités Mark Wheeler (Kit Mainwaring)


Synopsis

Enjeu d'une association entre deux riches clans texans, les premières fiançailles officielles de Lucy tournent court.


Résumé détaillé

Lucy s'éprend du jeune Kit Mainwaring, fils unique d'une grande famille texane. Réjoui à la perspective d'associer les deux clans dans d'ambitieux projets, J.R. précipite la rencontre avec les parents de Kit en organisant une fête au ranch. Ne demandant pas mieux que de voir leur fils prendre femme, ces derniers l'encouragent à franchir le pas, à quoi il se résout le soir même en demandant Lucy en mariage. Si celle-ci est aux anges, son fiancé témoigne néanmoins d'indicibles réticences. Le jeune couple fait enfin l'amour et, n'y tenant plus, Kit décide de rompre : il informe Bobby que son homosexualité l'empêche d'envisager sainement toute union avec Lucy. Alors que Bobby s'interdit toute ingérence, J.R. n'entend pas se laisser impressionner : au courant depuis le début, il menace Kit d'un scandale s'il ne se plie pas à un mariage de convenance. Enfin informée, Lucy se laisse d'abord envahir par le chagrin puis, par amour pour Kit, désarme son oncle en prétendant être à l'entière initiative de la rupture.


Commentaires

Si le protagoniste homosexuel reste ici un élément ponctuel, il sera une poignée d'années plus tard au centre d'enjeux familiaux durables dans la série concurrente Dynastie (1981-1989) à travers son personnage de Steven Carrington.



Épisode 22 : Cherchez la femme

Titre original The Outsiders (trad. litt. : « les hors-caste »)

Numéro de production 27 (2-22)

Première diffusion États-Unis : 16 mars 1979 sur CBS

Réalisation Dennis Donnelly

Scénario Leonard Katzman

Invités John McIntire (Sen. Sam Culver) Susan Howard (Donna Culver)


Synopsis

Ray Krebbs s'éprend de Donna Culver, la femme d'un homme très influent.


Résumé détaillé

Cliff Barnes nuit à tous les projets des Ewing. Jock et J.R. se tournent vers la seule personne assez respectée pour s'en débarrasser : Sam Culver. Il leur présente sa femme Donna, nettement plus jeune que lui. Ray, qui par ailleurs vient de la rencontrer, s'en éprend. Elle même séduite lui cache pourtant qu'elle est mariée. Comme toujours, le sournois J.R. tente d'en tirer le meilleur parti.


Commentaires

Cet épisode marque la première apparition de Donna Culver jouée par Susan Howard, futur pilier de la série. C'est l'unique fois que le vétéran hollywoodien John McIntire interprète Sam Culver, joué plus tard par Josef Rainer dans l'épisode 8 de la saison 6 et le téléfilm préquelle Dallas : Quand tout a commencé... (1986).



Épisode 23 : L'Héritier (1/2)

Titre original John Ewing III (1/2)

Numéro de production 28 (2-23)

Première diffusion États-Unis : 23 mars 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Camille Marchetta

Invités Peter Horton (Wayne)


Synopsis

Sue Ellen et Lucy se laissent chacune déborder par leur addiction : l'alcool pour l'une, les amphétamines pour l'autre.


Résumé détaillé

L'alcoolisme de Sue Ellen atteint des proportions dangereuses, tant pour sa vie que pour celle du bébé qu'elle porte. Elle a beau persister dans le déni, son addiction n'est plus un secret pour personne et la famille fait pression sur J.R. pour qu'il gère enfin le problème. De son côté, Lucy commence à abuser d'amphétamines au point de se rendre chez Ray dans un état second. Ce dernier en informe Bobby. À la suite d'une chute, heureusement sans gravité, de Sue Ellen dans les escaliers sous les yeux d'une Lucy tout aussi intoxiquée, des mesures plus radicales s'imposent : pendant que Bobby se résout à reprendre Lucy en main, J.R. fait interner sa femme dans une clinique spécialisée.



Épisode 24 : L'Héritier (2/2)

Titre original John Ewing III (2/2)

Numéro de production 29 (2-24)

Première diffusion États-Unis : 30 mars 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Karlene Crockett (Muriel Gillis) Peter Horton (Wayne)


Synopsis

Si Lucy semble surmonter son addiction à la drogue, Sue Ellen vit très mal son internement forcé.


Résumé détaillé

En bonne voie pour réussir ses examens, Lucy se prépare pour son bal de promo. Internée dans un sanatorium pour la sevrer d'alcool, Sue Ellen souffre de rester le plus clair du temps séquestrée dans sa chambre. Une infirmière vénale parvient malgré tout à lui fournir de quoi boire. La famille défile à son chevet. Échappant à l'attention des employés de la clinique, elle s'évade, vole une voiture et se blesse dans un accident. À seulement sept mois de grossesse, la voici contrainte de subir un accouchement prématuré pour sauvegarder l'enfant et elle-même.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode. C'est la première participation à la série de Karlene Crockett dans le durable, bien que sporadique, rôle secondaire de Muriel Gillis, copine à lunettes de Lucy. Dans la grande tradition de la série télévisée américaine, cette deuxième saison se conclut sur le premier cliffhanger de Dallas, qui en connaîtra bien d'autres.


SAISON 03


Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes : Ellie Ewing

  • Jim Davis : Jock Ewing

  • Patrick Duffy : Bobby Ewing

  • Linda Gray : Sue Ellen Ewing

  • Larry Hagman : J. R. Ewing

  • Steve Kanaly : Ray Krebbs (sauf les épisodes 4, 5, 11, 14, 17 et 21)

  • Ken Kercheval : Cliff Barnes (sauf les épisodes 14, 15, 18 et 21)

  • Victoria Principal : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton : Lucy Ewing (sauf l'épisode 15)

Acteurs récurrents

  • Mary Crosby : Kristin Shepard (à partir de l'épisode 3)

  • Keenan Wynn : Digger Branes (à partir de l'épisode 3)

  • Randolph Powell : Alan Beam

  • Don Starr (en) : Jordan Lee

  • Dennis Patrick (en) : Vaughn Leland (à partir de l'épisode 5)

  • George O. Petrie (en) : Harv Smithfield

  • Jocelyn Brando : Mme Reeves (4 épisodes)

  • Jeff Cooper : Dr Simon Ellby (à partir de l'épisode 7)

  • Jared Martin : Dusty Farlow (épisode 8, 10, 11, 17, 18, 19)

  • Susan Howard : Donna Culver (à partir de l'épisode 15)


Réalisateurs Irving J. Moore (10 épisodes) Leonard Katzman (7 épisodes) Leslie H. Martinson (2 épisodes) Gunnar Hellström (2 épisodes) Alexander Singer (2 épisodes) Larry Hagman (1 épisode) Harry Harris (1 épisode)

Scénaristes Arthur Bernard Lewis (en) (6 épisodes) Camille Marchetta (en) (5 épisodes) Rena Down (3 épisodes) Leonard Katzman (3 épisodes) Loraine Despres (en) (2 épisodes) David Jacobs (2 épisodes) Worley Thorne (en) (1 épisode) D. C. Fontana, Richard Fontana (1 épisode) Jeff Young (1 épisode) Linda B. Elstad (1 épisode) Barbara Searles (1 épisode)


Épisode 1 : Où est passé le petit John ? (1/2)

Titre original Whatever Happened to Baby John ? (1/2) (trad. litt. : « Qu'est-il arrivé à bébé John ? »)

Numéro de production 30 (3-01)

Première diffusion États-Unis : 21 septembre 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Camille Marchetta

Invités John Ashton (Willie Joe Garr) Sandy Ward (Jeb Ames)


Synopsis

Le bébé de Sue Ellen est kidnappé par un inconnu.


Résumé détaillé

De retour au ranch après son accouchement, Sue Ellen ne semble non seulement pas heureuse malgré le chaud accueil qu'on lui témoigne mais ne montre non plus aucun intérêt pour son enfant. Cliff, sûr d'en être le père, veut à tout prix récupérer Sue Ellen et son fils. Jebb Ames et Willy Joe Garr, pour partie responsable de la mort de Julie Grey et libérés sur parole, se heurtent à la froide indifférence de J.R. qui refuse de leur venir en aide. Forçant sa femme à l'accompagner jusqu'à l'hôpital pour y récupérer le bébé, ce dernier apprend sur place qu'il a été kidnappé.


Commentaires

Le titre original Whatever Happened to Baby John ? est une référence à celui du film à suspense de Robert Aldrich Qu'est-il arrivé à Baby Jane ? (What Ever Happened to Baby Jane ? 1962).


C'est le premier épisode où Ken Kercheval (Cliff Barnes) apparaît dans le générique du début.


C'est la première participation à la série de George O. Petrie dans le durable rôle secondaire de Harv Smithfield, et de Randolph Powell dans celui de Alan Beam, régulier jusqu'à l'épisode 2 de la saison 4.


Une fois n'est pas coutume, les scènes aux abords du ranch ont toutes vraiment été tournées en extérieur. Le reste de cette saison alternera à ces propos authentiques aperçus du ranch et prises de vue de sa réplique en studio.



Épisode 2 : Où est passé le petit John ? (2/2)

Titre original Whatever Happened to Baby John ? (2/2)

Numéro de production 31 (3-02)

Première diffusion États-Unis : 28 septembre 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Camille Marchetta

Invités

John Ashton (Willie Joe Garr) Sandy Ward : Jeb Ames


Synopsis

Après deux fausses pistes, la vraie responsable de l'enlèvement est enfin retrouvée.


Résumé détaillé

John Ross a été enlevé à la maternité. Sue Ellen est sous le choc, toute la famille s'inquiète. Retourné à son bureau se changer les idées, J.R. est contacté par Ames et Garr qui voient dans cette affaire une belle occasion de lui soutirer de l'argent. Bobby, convaincu que Cliff est l'auteur de l'enlèvement, part à sa recherche dans Dallas mais Pamela le retrouve en premier et, rejointe par son mari, part enquêter sur la vraie responsable du rapt : une mère frustrée de son enfant mort-né.


Commentaires

C'est la première participation à la série pour quatre épisodes de Jocelyn Brando (sœur aînée de l'acteur Marlon Brando) dans le rôle secondaire de la nurse Mme Reeves.


Malgré leur promesse de revenir se venger, John Ashton et Sandy Ward dans les rôles respectifs de Willie Joe Garr et Jeb Ames interviennent ici pour la dernière fois.



Épisode 3 : Le Diagnostic

Titre original The Silent Killer (trad. litt. : « le tueur silencieux »)

Numéro de production 32 (3-03)

Première diffusion États-Unis : 5 octobre 1979 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Martha Scott (Patricia Shepard)


Synopsis

La famille Barnes apprend qu'elle est menacée d'un mal héréditaire. La sœur vénale de Sue Ellen est de retour.


Résumé détaillé

De passage à Dallas, Digger Barnes apprend, à la suite d'un malaise, qu'il est atteint d'une maladie héréditaire qui peut s'avérer fatale pour chaque nouveau-né de sa descendance. Cliff étant sûrement le père de John Ross, la probabilité qu'il survive à sa première année s'amenuise. De son côté, Pamela voit ses chances de devenir mère compromises. Sue Ellen reçoit sa mère accompagnée de sa sœur, Kristin, qui ne cache pas son intérêt pour J.R.


Commentaires

Désormais, la série semble prendre son rythme de croisière : les épisodes ne seront plus autant refermés sur eux-mêmes, laissant leur intrigue davantage en suspens d'un volet à l'autre.


Le titre original The Silent Killer (littéralement : "le tueur silencieux") fait référence au mal héréditaire qui menace la famille Barnes.


C'est le premier épisode où Mary Crosby et Keenan Wynn reprennent les rôles respectifs de Kristin Shepard, sœur de Sue Ellen, et Digger Barnes, père de Pamela et de Cliff, jusque-là tenus par Colleen Camp et David Wayne.


Alors qu'à un moment du dialogue, Lucy surnomme Kristin "Dracula" ("Lady Dracula" en anglais), Digger use pour la première fois dans la version originale du nom complet de Cliff, Clifford.


Lucy regrette par ailleurs à un autre moment ne pas avoir assisté à un concert d'Elton John, alors au faîte de sa gloire.



Épisode 4 : Le Secret

Titre original Secrets

Numéro de production 33 (3-04)

Première diffusion États-Unis : 12 octobre 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités Joan Van Ark (Valene Clements)


Synopsis

Pamela est enceinte. Valene rend visite à sa fille Lucy.


Résumé détaillé

Pamela apprend qu'elle est enceinte, inquiète que la maladie génétique qu'elle pourrait transmettre au bébé ne lui soit fatal. Valene, la mère de Lucy, est de retour à Dallas mais sa fille la repousse. Se tournant alors vers Bobby, Vakene espére qu'il pourra l'aider. J.R. met au point un moyen d'inciter Cliff à démissionner de l'organisme qui entrave les affaires Ewing. Pamela songe à avorter sans en informer son mari, contre l'avis de son frère. Alors que Bobby tente d'organiser une réunion de sa nièce avec sa belle-sœur, J.R. pousse Valene à repartir sans la voir. Mais Lucy, témoin de cette tentative d'intimidation, renoue enfin avec sa mère.


Commentaires

Cet épisode fut pour la première fois diffusé aux États-Unis un peu plus de deux mois avant l'avènement la série dérivée Côte Ouest (1979-1993) centrée sur les personnages de Valene et Gary Ewing.


Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.



Épisode 5 : Kristin

Titre original The Kristin Affair (trad. litt. : « le cas Kristin/l'aventure avec Kristin »)

Numéro de production 34 (3-05)

Première diffusion États-Unis : 19 octobre 1979 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Worley Thorne

Invités Martha Scott (Patricia Shepard)


Synopsis

J.R. hypothèque Southfork. Kristin devient sa maîtresse. Pamela apprend à tous qu'elle est enceinte.


Résumé détaillé

Ne trouvant plus soutien auprès de ses partenaires habituels, moins ambitieux que lui, J.R. conclut un contrat juteux mais risqué avec des banques pour un projet de forage en Asie. En guise de garantie, il n'hésite pas à hypothéquer Southfork. Sa nouvelle secrétaire est la sœur de Sue Ellen, Kristin, qui cherche ouvertement ses faveurs. Renonçant à avorter, Pamela apprend à Bobby qu'elle est enceinte sans l'avertir de sa maladie génétique. Reconnaissant en la perfide Kristin son double au féminin, J.R. fait d'elle sa maîtresse.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.


Dans une séquence, Keenan Wynn porte manifestement un appareil auditif : vers la fin de sa vie, l'acteur souffrait réellement d'acouphènes chroniques.



Épisode 6 : La Chasse

Titre original The Dove Hunt (trad. litt. : « la chasse à la colombe »)

Numéro de production 35 (3-06)

Première diffusion États-Unis : 26 octobre 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario D. C. Fontana, Richard Fontana

Invités Robert J. Wilke (Tom Owens)


Synopsis

Miss Ellie redoute un cancer du sein. Jock, J.R., Bobby et Ray sont attaqués au cours d'une partie de chasse.


Résumé détaillé

Se découvrant une grosseur, Ellie doit faire de plus amples examens. Jock, J.R., Bobby et Ray prennent des vacances et partent chasser en Louisiane. Là, ils se battent dans un bar avec trois hommes, dont un certain Tom Owens qui a un vieux contentieux avec Jock. Une fois en forêt, quelqu'un tire sur Bobby, une bombe explose et une fusillade éclate. Jock et J.R. sont touchés. Pendant que Bobby et Ray partent chercher de l'aide, le patriarche, craignant de mourir, confie un secret à son aîné : il a été marié une première fois à une femme qui, sombrant dans la folie, a été internée en institut psychiatrique après que le divorce a été prononcé. Jock demande à J.R. de poursuivre le paiement de cet internement dans le cas il ne le pourrait plus. Après une dernière confrontation avec leurs assaillants, tous quatre retournent à Dallas.


Épisode 7 : Le Destin

Titre original The Lost Child (trad. litt. : « l'enfant perdu »)

Numéro de production 36 (3-07)

Première diffusion  États-Unis : 2 novembre 1979 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Rena Down

Invités Ronnie Scribner (Luke Middens)


Synopsis

Sue Ellen entame une psychanalyse. Pamela fait une seconde fausse couche.


Résumé détaillé

Sue Ellen voit un psychanalyste en secret. Intrigué, J.R. la fait suivre pour savoir ce qu'elle fait de ses journées. Bobby, heureux à l'idée de devenir père, se prend d'affection pour le fils d'un employé du ranch. Il s'imagine déjà avec son fils. À la suite d'une chute de cheval, Pamela fait une nouvelle fausse couche. Endeuillée par la perte du bébé, elle trouve néanmoins la force d'admettre à Bobby son mal héréditaire. Digger apprend de Cliff que John Ross est probablement son petit-fils. Au retour de Pamela, Sue Ellen manifeste enfin une sincère compassion. Comme en symbole de son deuil, le destin sépare Bobby de l'enfant qu'il avait pris sous sa protection.


Commentaires

C'est la première participation de Jeff Cooper dans le rôle secondaire du Dr Simon Ellby avec qui Sue Ellen suit une analyse jusqu'à l'épisode 14 de la saison suivante.


Quasi absente de ce volet, Charlene Tilton n'y prononce que deux courtes répliques.


Ici dans le rôle du petit Luke, le jeune Ronnie Scribner ne participera qu'à un certain nombre de téléfilms et de séries populaires de 1978 à 1982.



Épisode 8 : Rodéo

Titre original Rodeo

Numéro de production 37 (3-08)

Première diffusion États-Unis : 9 novembre 1979 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Camille Marchetta


Synopsis

À l'occasion du rodéo Ewing, Sue Ellen rencontre un charmant cow-boy et Digger voit son possible petit-fils.


Résumé détaillé

Les Ewing organisent leur grand rodéo annuel. Entre Sue Ellen et Dusty Farlow, un cow-boy qu'elle rencontre à cette occasion, l'attirance semble réciproque. J.R. et Alan Beam mettent en place leur projet contre Cliff. Comme Ray Krebbs répugne à lire les lettres de Donna Culver, Lucy l'y contraint. Il apprend enfin que son vieux mari Sam Culver est mourant et que le retour à Dallas de la jeune femme est imminent. Contre l'avis de Pamela, Digger se rend au rodéo, bien décidé à voir son probable petit-fils.


Commentaires

Jared Martin dans le durable rôle secondaire de Dusty Farlow, futur amant de Sue Ellen, apparaît ici pour la première fois.


Une photo montrant John McIntire et Susan Howard apparus dans les rôles respectifs de Sam et Donna Culver dans l'épisode 22 de la saison précédente vient soutenir l'idée d'un prochain retour de cette dernière.


On voit dans le salon du ranch que le portrait de la famille Ewing a été échangé contre la photo de groupe sans doute la plus emblématique de la saga.



Épisode 9 : Angoisse (1/2)

Titre original Mastectomy (1/2) (trad. litt. : « Mastectomie »)

Numéro de production 38 (3-09)

Première diffusion États-Unis : 16 novembre 1979 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis


Synopsis

Miss Ellie est probablement atteinte d'un cancer du sein.


Résumé détaillé

Sue Ellen cherche à revoir Dusty Farlow. Envoyé par J.R., Alan Beam tente d'inciter Cliff à entrer de nouveau en campagne électorale pour le détourner des affaires pétrolières. Redoutant la tumeur du sein, Ellie retourne voir le médecin qui confirme d'abord un kyste a priori sans gravité. Elle refuse d'en parler à Jock qui, de son côté, croit bon de lui révéler l'existence d'Amanda. Craignant qu'il ne la quitte également si son mal est confirmé, elle entre dans une colère noire. Enfin, le couperet tombe : la mastéctomie devient inévitable.


Commentaires

Fait assez rare, les deux parties de ce double épisode ont été une première fois diffusées le même soir.


Là où le titre original Mastectomy ("Mastectomie") se veut direct, sa traduction française Angoisse reste allusive, signe que le sujet était encore relativement tabou à l'époque de sa première diffusion.



Épisode 10 : Angoisse (2/2)

Titre original Mastectomy (2/2) (trad. litt. : « Mastectomie »)

Numéro de production 39 (3-10)

Première diffusion  États-Unis : 16 novembre 1979 sur CBS

RéalisationIrving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis


Synopsis

Bien qu'un succès, l'opération de Miss Ellie s'accompagne de profonds contrecoups.


Résumé détaillé

Ellie s'éloigne de Jock. Son cancer est guéri mais elle le repousse. Elle se rapproche de Digger qui ne l'a pas oubliée. Lucy refuse d'aller à l'hôpital voire sa grand-mère, l'évitant même lorsqu'elle rentre au ranch. Persuadée que le cancer du sein est forcément héréditaire, elle craint d'en être à son tour affectée un jour. Même s'il promet de garder l'information pour lui, Bobby désapprouve vivement la manigance de J.R. pour anéantir toute influence de Cliff dans leurs affaires. L'idylle entre Sue Ellen et Dusty se concrétise. Miss Ellie accuse les contrecoups psychologiques de sa mastectomie, réfléchissant à subir une chirurgie réparatrice.


Commentaires

Bien que mentionné en tant que co-vedette, Randolph Powell n'apparaît pas de cette seconde partie du double épisode.


Barbara Bel Geddes, qui remporta un Emmy Award à l'occasion de ce diptyque, avait réellement subi une mastectomie dans le courant des années 1971 et 1972.



Épisode 11 : Calomnie

Titre original The Heiress (trad. litt. : « l'héritière »)

Numéro de production 40 (3-11)

Première diffusion États-Unis : 23 novembre 1979 sur CBS

Réalisation Leslie H. Martinson

Scénario Loraine Despres

Invités Karlene Crockett (Muriel Gillis)


Synopsis

Cliff se laisse progressivement tenter par une nouvelle candidature aux élections.


Résumé détaillé

Traitant en réalité officieusement avec J.R., Alan Beam a pris la tête du comité de soutien de Cliff et le pousse à se présenter, contre l'avis de Pamela. Lucy tombe sous le charme d'Alan, sort avec lui et le surprend en rendez-vous secret avec J.R. Bobby apprend de sa femme que J.R. a lourdement investi en Asie malgré les difficultés financières de la compagnie Ewing. Ce dernier s'arrange pour tromper une nouvelle fois Lucy sur ses rapports avec Alan dans les bras de qui elle court se jeter.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.


Le titre original The Heiress ("l'héritière") se réfère au projet marital d'Alan Beam avec Lucy, trame narrative rappelant le classique de William Wyler justement intitulé L'héritière (The Heiress, 1949) inspiré du roman de Henry James, Washington Square (1880).



Épisode 12 : L'Hypothèque

Titre original Ellie Saves the Day (trad. litt. : « Ellie sauve la situation »)

Numéro de production 41 (3-12)

Première diffusion États-Unis : 30 novembre 1979 sur CBS

Réalisation Gunnar Hellström

Scénario David Jacobs et Arthur Bernard Lewis


Synopsis

L'hypothèque de Southfork met les Ewing dos au mur. Cliff relance sa carrière politique.


Résumé détaillé

Parce qu'un typhon a retardé l'exploitation des plates-formes pétrolières en Asie, J.R. ne sait pas comment payer l'hypothèque. Bobby l'apprend et en informe la famille entière qui en ressort particulièrement ébranlée, tout spécialement Ellie qui ne pardonne pas à J.R. de risquer le ranch. Sauvant a priori la situation sans s'en douter, Cliff Barnes se décide enfin à se déclarer candidat au congrès et donc à démissionner de son poste à la tête de l'office d'aménagement qui entravait certaines exploitations Ewing au Texas. Mais le clan n'est pour autant tiré d'affaire : les premières échéances arrivent à terme et la banque rechigne à accorder le moindre délai de paiement. Sentant la perte du ranch imminente, Miss Ellie se résout à l'ultime sacrifice : violer les dernières volontés de son père en exploitant les richesses souterraines de Southfork.


Commentaires

Bien que présente à l'écran dans trois séquences, Charlene Tilton ne prononce aucune réplique.


Cet épisode constitue une des très rares occasions où Miss Ellie intervient dans les bureaux Ewing.


Là où le titre français de cet épisode L'hypothèque se concentre sur son enjeu, l'original Ellie Saves the Day (littéralement : "Ellie sauve la situation") n'hésite pas à en dévoiler pour partie le dénouement.



Épisode 13 : Les Puits d'Asie

Titre original Mother of the Year (trad. litt. : « la mère de l'année »)

Numéro de production 42 (3-13)

Première diffusion États-Unis : 14 décembre 1979 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Rena Down


Synopsis

Pamela s'attache davantage à John Ross que Sue Ellen. Les gisements d'Asie produisent enfin.


Résumé détaillé

Bobby essaie d'empêcher Pamela de trop s'attacher à John Ross que sa mère continue à délaisser. Cliff tente de renouer avec Sue Ellen qui, là aussi, témoigne d'une froideur qu'elle ne peut s'expliquer. Au cours de travaux d'aménagement de derricks à Southfork, un mystérieux squelette humain est déterré. Déchiré par le tourment que ces forages causent à sa femme, Jock décide de revendre à perte la concession asiatique pour renflouer au plus vite la trésorie Ewing. Ses fils, J.R. le premier, désapprouvent d'autant plus cette démarche que ce lointain gisement est en passe de tenir ses promesses, puis se confirme in extremis. Privé de la primeur de la nouvelle, J.R. se voit par ailleurs annoncé par son père qu'il reprendra personnellement sa société en main. Enfin témoin d'une première marque d'affection de Sue Ellen pour son bébé, Pamela souffre de ne plus pouvoir se substituer à elle.


Commentaires

Parlant au téléphone à un journaliste, Lucy confirme que son nom complet est Lucy Ann Ewing.


C'est le premier d'une longue liste d'épisodes mis en scène par un des comédiens de la saga : ici, Larry Hagman qui traite son rôle avec une ironie sans doute plus marquée qu'à l'accoutumée.



Épisode 14 : Départ pour la Californie

Titre original Return Engagements (trad. litt. : « retour de politesse/renouvellement de fiançailles »)

Numéro de production 43 (3-14)

Première diffusion  États-Unis : 20 décembre 1979 sur CBS

Réalisation Gunnar Hellström

Scénario David Jacobs

Invités Ted Shackelford (Gary Ewing) Joan Van Ark (Valene Clements) Terry Lester (Rudy Millington)


Synopsis

Les parents de Lucy se remarient et partent vivre en Californie.


Résumé détaillé

L'anniversaire du "fils prodigue" Gary ravive les frustrations de Lucy et surtout Miss Ellie qui, profitant d'une discrète visite de Valene, tente une reprise de contact. Tout ceci intervient justement au moment où les parents de Lucy essaient de redéfinir leur relation : non seulement ils officialiseront une nouvelle fois leur union mais s'installeront aussi en Californie. Bobby et sa mère mettent tout en œuvre pour les y aider. Escortant J.R. lors d'un déplacement pour affaires, Kristin se voit confrontée malgré elle à un ancien petit ami. Le rejetant d'abord, elle cède finalement à nouveau à son charme canaille mais un simple claquement de doigts suffit à J.R. pour anéantir le jeune rival. Bon gré mal gré, la famille au complet se réunit enfin pour célébrer le mariage de Gary et Valene qui partent ensuite vivre dans une coquette maison californienne offerte par Ellie. Si le retour de son frère a d'abord suscité quelque inquiétude à J.R., son départ définitif pour un autre état le comble soudain de ravissement.


Commentaires

Malgré leur mention au générique, ni Steve Kanaly ni Ken Kercheval n'apparaissent dans ce volet.


Cet "épisode-tremplin" fut diffusé huit jours avant l'inauguration de la série dérivée Côte Ouest (Knots Landing, 1979-1993) centrée sur la vie des parents de Lucy sur la côte californienne.


Ted Shackelford reprend ici le rôle de Gary Ewing tenu par David Ackroyd dans le premier diptyque de la saison précédente.



Épisode 15 : La Promotion

Titre original Love and Marriage (trad. litt. : « Amour et mariage »)

Numéro de production 44 (3-15)

Première diffusion États-Unis : 28 décembre 1979 sur CBS

Réalisation Alexander Singer

Scénario Leonard Katzman

Invités Mel Ferrer (Harrison Page) Tom Fuccello (Dave Culver)


Synopsis

J.R. pousse sournoisement Bobby à divorcer de Pamela.


Résumé détaillé

Pour contrer l'omniprésence de son père dans les affaires Ewing, J.R. lui suggère de se consacrer davantage à Ellie en demandant à son fils cadet de le remplacer. La manœuvre est d'autant plus habile qu'entre Bobby et sa femme, les relations sont tendues, ce qui, selon l'aîné, ne le rendra que plus malléable. Frustrée en effet de ne pouvoir devenir mère, Pamela s'investit dans son travail jusqu'à négliger sa vie de couple. Ne souhaitant rien mieux que de voir cette situation se dégrader, J.R. s'arrange pour celle-ci soit promue à un poste plus accaparant encore. De son côté, Ray renoue avec Donna récemment endeuillée de son époux et avec qui il envisage de se marier.


Commentaires

Malgré leur mention au générique, ni Charlene Tilton ni Ken Kercheval n'apparaissent dans ce volet.


Ne figurant que dans deux épisodes dans le rôle de Harrison Page, le vétéran hollywoodien Mel Ferrer participera de manière nettement plus récurrente à la série concurrente Falcon Crest (1981-1990).


Rôle secondaire récurrent tout au long de la saga, Dave Culver interprété par Tom Fuccello apparaît ici pour la première fois.



Épisode 16 : Le Beau Parti

Titre original Power Play (trad. litt. : « Le jeu de la puissance »)

Numéro de production 45 (3-16)

Première diffusion États-Unis : 4 janvier 1980 sur CBS

Réalisation Leslie H. Martinson

Scénario Jeff Young

Invités Karlene Crockett (Muriel Gillis)


Synopsis

Kristin Shepard se sent poussée vers la sortie tandis que Beam offre à Lucy de l'épouser.


Résumé détaillé

Alors qu'entre Bobby et Pamela, la relation est au point mort, celle entre Ray et Donna semble d'autant plus au beau fixe que cette dernière sera bientôt immensément riche. Entre arrivistes, Alan Beam et Kristin Shepard se sont bien reconnus. Si le sursis de l'un dans les bonnes grâces de J.R. se prolonge plus que prévu parce que la campagne de Cliff a trouvé des financements inattendus, elle en revanche se sent d'autant plus vite tomber en disgrâce que Beam sape sournoisement sa relation avec son employeur. Résolue à l'évincer pour de bon, elle s'arrange pour le photographier en poses compromettantes avec Lucy. Contre toute attente, J.R. voit dans ses ambitions maritales le bon moyen d'éloigner définitivement cette dernière (et donc son père) de Southfork à condition que le jeune couple aille s'installer à Chicago. D'abord déstabilisé, Beam accepte contre une grosse contribution à l'établissement de son propre cabinet d'avocat et offre à Lucy de l'épouser. Devant les réticences de celle-ci, J.R. décide de forcer le destin en lui interdisant de le revoir, bien certain qu'elle s'empressera justement de lui désobéir.


Commentaires

N'intervenant que dans une séquence, Linda Gray ne prononce que deux courtes répliques


À noter les sonorités disco de la soirée organisée par Cliff Barnes alors que ce genre musical connaît justement ses toutes dernières heures de gloire (la Disco Demolition Night du 12 juillet 1979 marquant historiquement son coup d'arrêt). Dans le thème mélodique américain du générique de la série, les accents disco seront à ce propos très prochainement gommés.



Épisode 17 : Recherche de paternité

Titre original Paternity Suit (trad. litt. : « procès en recherche de paternité »)

Numéro de production 46 (3-17)

Première diffusion États-Unis : 11 janvier 1980 sur CBS

Réalisation Harry Harris

Scénario Loraine Despres

Invités Fern Fitzgerald : Marilee Stone


Synopsis

Poussé par J.R. à renoncer à sa campagne électorale, Cliff engage des poursuites en recherche de paternité du fils de Sue Ellen.


Résumé détaillé

Apprenant de Beam que le prétendu financement de sa campagne s'est brutalement tari, Cliff se résigne à se retirer. Dans sa joie à pouvoir écraser son adversaire, J.R. dépasse les limites en lui laissant entendre qu'il était en fait son unique véritable donateur. Humilié, Cliff laisse la presse s'emparer de l'info selon laquelle il serait le vrai père du petit John Ross. Soucieux de laver l'honneur de sa famille, Jock décide de l'attaquer en diffamation, contre l'avis de tous. Sue Ellen signe à contre-cœur le document engageant les poursuites et Cliff contre-attaque en réclamant la garde du bébé, ce qui obligera à établir scientifiquement l'identité du père. L'enjeu est de taille : si Cliff remporte la partie, non seulement le déshonneur sera jeté sur J.R. et le clan tout entier, mais un divorce immédiat détruira à jamais Sue Ellen. Après un premier examen certifiant que les deux prétendants sont du même groupe sanguin, on les soumet à un second test plus sophistiqué. Bravant les commérages, les Ewing organisent une soirée à Southfork durant laquelle tombent les résultats des analyses : cette fois, plus de doute, J.R. est bien le père. Trop heureuse de pouvoir néanmoins contrarier son mari, Sue Ellen renonce aux poursuites engagées contre Cliff. Pamela, elle, se félicite que le bébé ne soit plus menacé du mal héréditaire des Barnes. J.R. sent enfin s'éveiller en lui une fibre paternelle.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.


Régulièrement employée comme ici dans des scènes de soirées mondaines, la technique de mise en scène consistant en un long plan séquence où la caméra évolue entre plusieurs petits groupes de personnages fut initiée par Sacha Guitry, en usant d'abord par pur soucis d'économie.



Épisode 18 : Le Retour de Jenna

Titre original Jenna's Return

Numéro de production 47 (3-18)

Première diffusion États-Unis : 18 janvier 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Camille Marchetta

Invités Mel Ferrer (Harrison Page) Francine Tacker (Jenna Wade) Tom Fuccello (Dave Culver) Don Porter (Matt Devlin)


Synopsis

Ray et Donna paraissent soudain incompatibles. Bobby croise à nouveau Jenna Wade.


Résumé détaillé

Un nouveau tour de vis vient verrouiller l'intimité du couple quand Pamela apprend à Bobby que son travail l'oblige à un court déplacement vers Paris. À peine vient-il de la quitter après l'avoir accompagnée à l'aéroport qu'elle le voit de loin tomber par hasard sur son ancienne fiancée Jenna Wade, dont un précédent retour avait déjà mis une première fois leur mariage en péril. Alors que Sue Ellen et Dusty approfondissent leur relation, la passade de J.R. avec Kristin semble toucher à sa fin. Entre Ray et Donna, l'entente serait parfaite si chacun n'évoluait pas dans des milieux aussi radicalement opposés. Pendant qu'elle se sent prête au compromis, lui, en revanche, s'avoue d'emblée vaincu. Jenna et Bobby renouent ce qui pourrait s'avérer bien plus qu'une simple amitié.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Ken Kercheval n'apparaît pas dans cet épisode.


Déjà incarné par Morgan Fairchild dans le volet 3 de la saison précédente, le personnage de Jenna Wade resurgit ici une première fois (et dans l'épisode suivant) sous les traits de Francine Tacker.


À un moment du dialogue original, Ray évoque ironiquement comme sujet de conversation possible les "foreign movies" (littéralement : "films étrangers", traduit dans la VF "films en VO") : aux États-Unis plus encore qu'en Europe, marquer son intérêt pour des productions étrangères (et à plus forte raison en VO sous-titrée) est perçu comme le comble du snobisme.



Épisode 19 : Le Choix de Sue Ellen

Titre original Sue Ellen's Choice

Numéro de production 48 (3-19)

Première diffusion  États-Unis : 1er février 1980 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Camille Marchetta

Invités Francine Tacker (Jenna Wade)


Synopsis

Sue Ellen est mise en demeure de choisir entre Dusty et son enfant.


Résumé détaillé

De retour de Paris plus tôt que prévu, Pamela se heurte à la rivalité de Jenna Wade qui ne cache pas son ambition de lui prendre Bobby. Lucy ne semble plus si pressée de se marier avec Alan Beam tandis que Donna tente de recueillir auprès de Jock des conseils pour reconquérir Ray et, croisant J.R., lui signifie toute l'antipathie qu'elle lui porte. Poussée par Dusty à quitter son mari pour l'épouser, Sue Ellen se confronte au pire des dilemmes : en cas de divorce, J.R. obtiendrait sans mal la garde de leur fils. Pamela explique à Bobby les sentiments contradictoires qui l'éloignent de lui. Le couple s'accorde néanmoins une nouvelle chance. Devant les hésitations de Sue Ellen, Dusty dit devoir s'éloigner un moment, tout comme Donna qui déclare à Ray devoir aussi partir pour un mois.


Commentaires

Ici incarné une deuxième et dernière fois par Francine Tacker, le personnage de Jenna Wade s'imposera à nouveau, et cette fois ent tant que pilier permanent de la saga, sous les traits de Priscilla Presley à partir de l'épisode 7 de la saison 7.


C'est la première fois que Dusty fait référence à son père, Clayton Farlow, qui interviendra d'abord épisodiquement en cours de saison suivante avant de s'imposer sur le long terme à partir de la saison 5.


Selon Patrick Duffy, les acteurs interprétant les serviteurs d'origine méxicaine, Raoul et Teresa, étaient en fait quatre, alternant respectivement dans les deux rôles selon que les scènes étaient tournées dans le vrai ranch au Texas ou dans sa réplique en studio en Californie.


À un moment, on voit Sue Ellen amuser son bébé avec sa bague : Linda Gray admettra plus tard que ce détail visait bien plus à le distraire pour épargner à la scène d'être gâchée par des pleurs.



Épisode 20 : Le Grand Amour

Titre original Second Thoughts (trad. litt. : « Les doutes »)

Numéro de production 49 (3-20)

Première diffusion États-Unis : 8 février 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Linda B. Elstad


Synopsis

Le futur mariage de Lucy avec Beam prend une tournure inattendue.


Résumé détaillé

Parce que son frère se complaît dans la torpeur, Pamela incite Bobby à lui trouver un emploi, au grand dam de J.R. Ce dernier pousse Alan Beam à abréger ses fiançailles avec Lucy que l'idée de mariage séduit de moins en moins. Puis Jock crée la surprise en proposant au jeune prétendant de s'associer à un cabinet d'avocats de Dallas, annulant sans le savoir toute perspective d'installation à Chicago. Beam saisit cette chance sans hésiter, non sans causer la violente indignation de J.R. Bobby ajoute involontairement à l'humiliation de Cliff en l'aidant dans sa recherche d'emploi, rendue d'autant plus ardue que ses actions politiques ont fait de lui persona non grata. Croyant pouvoir regagner les faveurs de J.R., Kristin prend une initiative contreproductive : dévoilant à Lucy les infidélités de Beam, elle pousse celle-ci, exaspérée, à fixer leur date de mariage. Mais très vite, la jeune femme se ravise et rompt avec son fiancé, qui voit soudain ses ambitieux projets partir en fumée. Se ménageant une réputation de mère exemplaire et d'épouse aimante, Sue Ellen se prépare à demander le divorce et obtenir la garde de son fils.


Commentaires

Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'apparaît pas dans cet épisode.


Fait assez rare, Lucy est vue à un moment plongée dans la lecture d'un roman classique : Madame Bovary de Gustave Flaubert, qu'elle définit hâtivement comme "une des plus grandes histoires d'amour de tous les temps".



Épisode 21 : Double jeu

Titre original Divorce - Ewing Style (trad. litt. : « Divorce à la Ewing »)

Numéro de production 50 (3-21)

Première diffusion États-Unis : 15 février 1980 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités James Brown (acteur) (Dét. Harry McSween) Don Porter (Matt Devlin)


Synopsis

J.R. déjoue les plans de Sue Ellen dans son intention de divorcer.


Résumé détaillé

Définitivement mis sur la touche, Alan Beam tente de s'allier avec Kristin dont les options se réduisent bientôt à reprendre ses études en Californie. En plus de se forger auprès de tous une illusoire aura de respectabilité, Sue Ellen fait suivre J.R. par un détective privé afin d'établir un dossier assez solide pour obtenir le divorce et la garde de leur fils. Son mari contre-attaque avec l'aide de sa belle-sœur et du policier corrompu Harry McSween en faisant croire à tous qu'elle a ressombré dans l'alcool. Devinant l'intention de J.R. de la faire à nouveau interner, Sue Ellen décide de dévoiler à la famille les turpitudes de son mari et ses propres projets de rupture, rapports du détective à l'appui. Mais entre-temps, les documents ont été falsifiés, discréditant ses accusations et provoquant sa rage. Son internement semble à présent inévitable.


Commentaires

Malgré leur mention au générique, ni Steve Kanaly ni Ken Kercheval n'apparaissent dans cet épisode.


N'intervenant que dans une séquence, Charlene Tilton n'y prononce qu'une seule réplique.


Le titre original Divorce - Ewing Style (littéralement : "Divorce à la Ewing") est une ironique référence à celui de la comédie de mœurs italienne Divorce à l'italienne (Divorzio all'italiana) réalisée par Pietro Germi en 1961 avec Marcello Mastroianni.



Épisode 22 : Le Procès (1/2)

Titre original Jock's Trial (1/2) (trad. litt. : « Le procès de Jock »)

Numéro de production 51 (3-22)

Première diffusion États-Unis : 22 février 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Don Porter (Matt Devlin) Nicolas Coster (Lyle Sloan)


Synopsis

Jock est inculpé pour le meurtre d'un de ses anciens employés. Apprenant la mort de Dusty, Sue Ellen se remet à boire.


Résumé détaillé

Tant qu'elle ne ressombre pas dans l'alcoolisme, Sue Ellen bénéficie d'un fragile sursis avant d'être internée. Affecté au bureau du procureur, Cliff met la main sur le dossier concernant le squelette découvert enterré depuis près de 30 ans à Southfork et, poussant plus loin l'enquête, apprend qu'il devait s'agir d'un certain Hutchinson McKinney, contremaître jadis licencié par Jock. Lucy et son professeur de lettres se livrent à un dangereux jeu de séduction. Occupée à la préservation d'un jardin public, Miss Ellie se laisse courtiser par le promoteur immobilier Matt Devlin. De retour à Dallas, Digger succombe à ses vieux démons au point d'être conduit aux urgences à la suite d'un coma éthylique. Attendant le retour de Dusty, Sue Ellen apprend par les informations télévisées que son avion s'est écrasé sans aucune trace de survivants. Elle ne tarde pas à franchir les quelques mètres qui la séparent de son prochain verre de whisky. Cliff investigue tant et si bien que la police se voit contrainte à arrêter Jock pour meurtre.


Commentaires

Selon le créateur de la série David Jacobs, ce volet devait initialement conclure la saison 3 mais, surprise par le succès de la saga, la chaîne américaine CBS commanda trois épisodes supplémentaires devant donc aboutir à un cliffhanger plus spectaculaire encore.


À un moment du dialogue, J.R. ironise sur l'acharnement procédurier de Cliff en évoquant l'affaire Bonnie et Clyde, célèbre couple de gangsters qui inspira le fameux film d'Arthur Penn sorti en 1967.


Bien que présent dans une poignée de séquences, Keenan Wynn ne prononce aucune réplique.


Le procès annoncé par le titre ne se déroulera en fait que dans la partie suivante.


Nicolas Coster reprend ici le rôle de Lyle Sloan déjà tenu une première fois par Charles Siebert dans l'épisode 18 de la saison précédente.


Épisode 23 : Le Procès (2/2)

Titre original Jock's Trial (2/2) (trad. litt. : « Le procès de Jock »)

Numéro de production 52 (3-23)

Première diffusion États-Unis : 29 février 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Don Porter (Matt Devlin) Stephen Elliott (Scotty Demarest) Nicolas Coster (Lyle Sloan) William Watson (Hutch McKinney)


Synopsis

Mourant, Digger admet avoir tué McKinney et que Pamela n'est pas vraiment sa fille.


Résumé détaillé

Jock prépare sa défense dans son procès pour meurtre mais les pronostics semblent plutôt en sa défaveur. Ellie admet à son mari compréhensif le petit jeu de séduction sans conséquence qui s'est instauré avec Matt Devlin. Préoccupé par l'acharnement de Cliff à l'encontre des Ewing, ses supérieurs lui rerirent l'affaire tout en l'autorisant à assister son remplaçant. Juste avant de mourir, Digger avoue avoir abattu McKinney en apprenant que ce dernier était le vrai père de Pamela. Tous ses proches, le clan Ewing inclus, assistent à son enterrement.


Commentaires

Procédant par élimination, l'avocat de Jock indique que toute personne de plus de 28 ans aurait pu être l'assassin, ce qui exclut a priori Bobby. En réalité, Patrick Duffy était alors déjà âgé de 30 ans.


C'est la première fois de la série qu'il est fait usage d'un flash back, doublé d'un plan subjectif.


Dans le rôle de la mère de Pamela, Rebecca Barnes, on reconnaît Victoria Principal.


Keenan Wynn dans le rôle de Digger Barnes intervient ici pour la dernière fois.


Figurant dans les séquences de procès, Charlene Tilton ne prononce aucune réplique.



Épisode 24 : Nationalisation

Titre original The Wheeler Dealer (trad. litt. : « l'affairiste/le magouilleur »)

Numéro de production 53 (3-24)

Première diffusion États-Unis : 14 mars 1980 sur CBS France : 29 mai 1982 sur TF1 le samedi soir à 22H.

Réalisation Alexander Singer

Scénario Barbara Searles

Invités Lesley Woods (Amanda Ewing)


Synopsis

Menacé par la nationalisation des puits asiatiques, J.R. tente sournoisement d'en faire partager les pertes avec le cartel du pétrole.


Résumé détaillé

Ellie organise avec Jock, Pamela et Bobby une visite auprès d'Amanda dans le Colorado. Soudain, rien ne va plus pour J.R. : Bobby lui assène un coup au ventre tant il abusent de sarcasmes, aucune de ses femmes ne semble désormais disposée à se plier à ses caprices et, surtout, les puits asiatiques si durement acquis sont menacés d'être nationalisés par le régime local... Tentant d'amortir les pertes à venir, il offre de céder au cartel du pétrole 75 % de ces lointaines exploitations. Agacées d'être réduite à divertir les partenaires de la compagnie Ewing, Kristin s'associe enfin à Alan Beam dans son plan de vengeance. Confrontée à Jock, Amanda ne le reconnaît pas mais voit en Bobby le portrait vivant du jeune homme qu'elle a jadis connu. Fouillant dans les affaires familiales, Cliff découvre un accord signé donnant droit aux Barnes à la moitié d'une exploitation récemment rouverte par les Ewing. Sue Ellen se laisse dominer par l'alcool au point d'être arrachée de justesse par Bobby et Ray à une poignée de cowboys prêts à abuser de sa faiblesse. Au grand étonnement de Jock, les mauvaises nouvelles en provenance d'Asie semblent combler d'aise son aigrefin d'aîné.


Commentaires

Le tout premier plan de cet épisode est manifestement une photo fixe du ranch.


C'est la première fois qu'on voit Bobby porter la main sur J.R.


Ici tenu par Lesley Woods, le rôle d'Amanda Ewing sera ensuite tenu par Susan French dans l'épisode 28 de la saison 8 puis par une plus jeune Diane Franklin dans le téléfilm préquelle Dallas quand tout a commencé... (1986).


Sue Ellen ironise dans la version originale en usant de l'expression "wheeling and dealing" ("magouiller" ou comme il est dit dans la VF : "jongler avec les chiffres") dont est tiré le titre anglais de ce volet et qui sera désormais employée dans la V.O. de la plupart des épisodes qui suivront.



Épisode 25 : Le Départ

Titre original A House Divided (trad. litt. : « Une maison/famille divisée »)

Numéro de production 54 (3-25)

Première diffusion États-Unis : 21 mars 1980 sur CBS France : 18 septembre 1982 sur TF1 le samedi soir à 22h.

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Rena Down

Invités James Brown (acteur) (Dét. Harry McSween)


Synopsis

Cummullant un nombre incalculable d'ennemis mortels, J.R. est abattu par balle.


Résumé détaillé

Les répercussions de la duperie de J.R. ne se font pas attendre : entre l'effervescence médiatique et la rage des membres du cartel s'ajoute le suicide d'un des actionnaires, le mari de Marilee Stone, amie proche de Sue Ellen. Mis en demeure par Bobby et leur père de s'expliquer, J.R. n'hésite pas à mentir éhontément. Kristin et Beam saisissent cette occasion pour écraser J.R. qui cependant ne tarde pas à déjouer leur plan : l'un comme l'autre sont brutalement enjoints à quitter Dallas dans les plus brefs délais. Pamela part enquêter sur le parcours de sa mère. Venu triomphant réclamer son dû sur les puits Ewing 23, Cliff voit J.R. lui couper l'herbe sous le pied en le fermant complétement. Lucy ignore encore que le professeur avec qui elle croit entamer une relation est un homme marié. Écœuré par les manigances de son frère, qui plus est soutenues par leur père, Bobby décide de quitter Southfork, au grand dam bien sûr de ses parents mais surtout de Sue Ellen qui voit se volatiliser son unique soutien moral et se préciser le menace de son très prochain internement. La liste d'ennemis se jurant d'assassiner J.R. s'allonge dangereusement le jour même où, seul dans son bureau, ce dernier est abattu par une entité non identifiée.


Commentaires

Le titre original de l'épisode A House Divided (litt. : "une maison divisée") est tiré d'un passage du célèbre discours (en) d'Abraham Lincoln, lui-même doublement inspiré de la Bible (Saint Marc chapitre 3 verset 25 et Saint Mathieu chapitre 12 verset 25) : "A house divided against itself cannot stand" ("une maison divisée contre elle-même ne peut subsister.")


Malgré sa mention au générique, Steve Kanaly n'intervient à aucun moment.


Ce dernier volet de la saison 3, plus connu par l'accroche publicitaire qu'il suscita, "Who shot J.R.?" ("qui a tiré sur J.R. ?"), constitue l'un des plus mémorables cliffhangers de l'histoire de la télévision américaine : non seulement la vie du héros central d'une série était a priori sérieusement menacée mais l'identité de l'assassin fit l'objet des plus folles conjectures médiatiques (paris à l'appui) pendant les mois qui suivirent sa première diffusion. Ajoutant à l'effervescence générale, la grève des acteurs de l'année 1980 retarda encore de trois mois la révélation du coupable.


Malgré une première programmation française retardée de plus de deux ans, le suspense fut globalement maintenu pour qui ne lisait pas la presse étrangère (l'ère du numérique et d'internet ayant depuis largement changé la donne).


La diffusion en France de la série ne débuta à ce propos qu'à partir du 24 janvier 1981, quelques semaines après celle outre-Atlantique de la résolution du mystère, le 21 novembre 1980.


À noter par ailleurs l'usage peu habituel du plan subjectif figurant le point de vue du tueur, popularisé à l'époque par de nombreux slashers.


SAISON 04


Distribution

Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes : Ellie Ewing

  • Jim Davis : Jock Ewing (jusqu'à l'épisode 21)

  • Patrick Duffy : Bobby Ewing

  • Linda Gray : Sue Ellen Ewing

  • Larry Hagman : J. R. Ewing

  • Steve Kanaly : Ray Krebbs

  • Ken Kercheval : Cliff Barnes

  • Victoria Principal : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton : Lucy Ewing

Acteurs récurrents

  • Susan Howard : Donna Culver (à partir de l'épisode 4)

  • Tom Fuccello (en) : Dave Culver (à partir de l'épisode 4)

  • Morgan Woodward : Marvin « Punk » Anderson (à partir de l'épisode 6)

  • Leigh McCloskey : Mitch Cooper (à partir de l'épisode 2)

  • Barbara Babcock : Liz Craig (à partir de l'épisode 3)

  • Mary Crosby : Kristin Shepard (épisodes 1 à 5, 22 et 23)

  • George O. Petrie (en) : Harv Smithfield

  • Don Starr (en) : Jordan Lee

  • Jeff Cooper : Dr Simon Ellby (jusqu'à l'épisode 18)

  • William Smithers : Jeremy Wendell (à partir de l'épisode 10)

  • Joel Fabiani : Alex Ward (épisodes 10 à 17)

  • Audrey Landers (en) : Afton Cooper (à partir de l'épisode 11)

  • Susan Flannery : Leslie Stewart (à partir de l'épisode 13)


Réalisateur Irving J. Moore (9 épisodes) Leonard Katzman (7 épisodes) Gunnar Hellström (2 épisodes) Larry Hagman (2 épisodes) Michael Preece (en) (2 épisodes) Patrick Duffy (1 épisode)


Scénaristes Camille Marchetta (en) (trame des 12 premiers épisodes) Arthur Bernard Lewis (en) (5 épisodes) Rena Down (2 épisodes) Leonard Katzman (4 épisodes) Leah Markus (3 épisodes) Robert J. Shaw (en) (3 épisodes) Linda B. Elstad (2 épisodes) Loraine Despres (en) (1 épisode) David Paulsen (en) (1 épisode) Louie Elias (1 épisode) Howard Lakin (1 épisode)


Épisode 1 : Qui a tiré sur J.R. ? (1/2)

Titre original No More Mister Nice Guy (1/2) (trad. litt. : « terminé le gars sympa/fini les sourires »)

Numéro de production 55 (4-01)

Première diffusion États-Unis : 7 novembre 1980 sur CBS France : 25 septembre 1982 sur TF1 le samedi soir à 22h00.

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Karlene Crockett (Muriel Gillis) Ted Shackelford (Gary Ewing) Joan Van Ark (Valene Clements Ewing)


Synopsis

J.R. a survécu à son attentat.


Résumé détaillé

Emmené aux urgences, J.R., blessé par balles, est dans un état critique mais stable. Ellie et Ray battent le rappel de tous les membres de la famille, Gary inclus. Ayant une fois de plus abusé d'alcool, Sue Ellen, incapable de se souvenir des dernières 24 heures, se voit confortée par sa sœur l'idée qu'elle a probablement abattu son mari. La liste des suspects n'en est pas moins longue, incluant Cliff. Enfin interrogé sur l'identité de son assassin, J.R. semble désigner Sue Ellen du regard.


Commentaires

Le titre français reprend l'accroche Who shot J.R.? qui accompagna le sensationnel phénomène médiatique suscité par le cliffhanger de la saison précédente. Quasi absent de l'épisode, Larry Hagman ne prononce qu'une réplique. Comme, à ce stade de la série, la négociation du contrat de ce dernier menaçait de ne pas aboutir, la production avait pris ses dispositions dans le cas où il ne pourrait reprendre le rôle de J.R. : un brutal accident d'ambulance l'aurait défiguré par le feu, nécessitant une lourde chirurgie plastique. Robert Culp était alors fortement présenti pour le remplacer. Si, avec le retour de Hagman, l'idée fut abandonnée, elle sera en partie exploitée par la série concurrente Dynastie (Dynasty, 1980-1989) quand Al Corley sera remplacé en 1982 par Jack Coleman dans le rôle de Steven Carrington (à partir de l'épisode 9 de la saison 3).



Épisode 2 : Qui a tiré sur J.R. ? (2/2)

Titre original No More Mister Nice Guy (2/2) (trad. litt. : « terminé le gars sympa/fini les sourires »)

Numéro de production 56 (4-02)

Première diffusion États-Unis : 9 novembre 1980 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Ted Shackelford (Gary Ewing) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Randolph Powell : Alan Beam


Synopsis

Obligé de subir une opération très risquée, J.R. est menacé de ne plus pouvoir marcher.


Résumé détaillé

L'identité de l'assassin reste un mystère. Gary a rejoint le ranch pour une courte visite. Parce qu'une paralysie des membres inférieurs menace J.R., une opération très risquée doit être pratiquée. Seule Sue Ellen, accablée de remords, s'oppose à cette idée. Alors que Marilee Stone intente un procès à la Ewing Oil en exigeant dix millions de dollars, Bobby la persuade d'accepter tout de suite un demi-million en épargnant aux deux camps de lourds frais de procédure. Armé d'un solide alibi, Alan Beam est rayé de la liste des suspects tandis que la police exige de Cliff qu'il réponde de ses agissements. Au sortir d'une soirée très arrosée, Lucy est prise en charge pas un charmant jeune voiturier, par ailleurs étudiant en médecine. Agacé de ne pouvoir prendre aucune véritable décision, Bobby obtient de son père une autorisation écrite de gérer la compagnie à son idée. Si l'opération est un succès, les chances que J.R. remarche un jour restent néanmoins compromises.


Commentaires

C'est le premier épisode où Leigh McCloskey tient le rôle de Mitch Cooper, futur époux de Lucy. C'est la toute dernière fois que Randolph Powell intervient dans le rôle d'Alan Beam. À un moment du dialogue, Gary évoque les noms de certains de ses voisins, protagonistes de la série dérivée Côte Ouest (Knots Landing, 1979-1993) qui entame à l'époque sa deuxième saison. Jusque-là maintenu au second plan, le personnage de Marilee Stone gagne pour la première fois en relief. Mise à part son intervention dans le résumé du volet précédent, Steve Kanaly ne figure pas dans cet épisode.



Épisode 3 : Cauchemars

Titre original Nightmare

Numéro de production 57 (4-03)

Première diffusion États-Unis : 14 novembre 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Linda B. Elstad


Synopsis

J.R. entrave les affaires menées par Bobby. Rongée de culpabilité, Sue Ellen se voit confirmée qu'elle a très probablement usé du pistolet de son mari.


Résumé détaillé

Sue Ellen est hantée par des cauchemars où elle se voit assassinant J.R. Évincé de son poste au bureau du procureur parce qu'il est toujours considéré comme suspect, Cliff admet à sa sœur qu'il avait effectivement l'intention de tuer son détesté beau-frère le soir où on l'a abattu. Lucy rompt toute relation avec son professeur et se rapproche du jeune Mitch. Bobby se heurte aux partenaires réfractaires de J.R. qui, en fait, tire les ficelles depuis son lit d'hôpital. Délaissée par son mari, Pamela accepte l'offre de Liz Craig de reprendre son poste au magasin. Tombant par hasard sur le revolver de J.R., Jock constate qu'il a récemment été tiré deux fois. En plus de confirmer que c'est bien l'arme du crime, la police assure qu'il est couvert des empreintes de Sue Ellen.



Épisode 4 : Enfin un coupable

Titre original Who Done It ? (trad. litt. : « Qui l'a fait ? »)

Numéro de production 58 (4-04)

Première diffusion États-Unis : 21 novembre 1980 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Loraine Despres


Synopsis

Alors que tout désigne Sue Ellen, l'identité de l'assassin de J.R. est enfin révélée.


Résumé détaillé

Arrêtée par la police, Sue Ellen est mise en détention provisoire dans l'attente de son jugement. Bobby serait tout disposé à payer la caution de 100 000 $ exigée contre sa libération, mais la famille s'y oppose. Seul Cliff semble prêt à l'aider quand la caution est finalement payée par un inconnu. Se sentant rejetée de tous, c'est auprès de Kristin qu'elle trouve refuge. À défaut de relancer sa propre carrière politique, Cliff offre de seconder celle de Dave Culver, beau-fils de Donna. Implorant Bobby de lui laisser voir son fils, Sue Ellen obtient un rendez-vous avec Ellie, Pamela et l'enfant. Toujours sans le moindre souvenir du soir où son mari a été abattu, elle se soumet à une séance d'hypnose pratiquée par son psychanalyste qui soudain lui ouvre les yeux sur l'évidence : profitant de sa faiblesse, sa sœur Kristin lui a substilisé son arme, abattu J.R. et remis le pistolet dans sa penderie. L'apprenant, ce dernier s'apprête à appeler la police quand Kristin l'informe qu'elle est enceinte de lui. Si toute arrestation semble à présent exclue, la balle reste néanmoins dans le camp de J.R.


Commentaires

Le titre original Who Done It ? (littéralement : "Qui l'a fait ?") est une expression anglaise le plus souvent orthographiée "Whodunit" ou "Whodunnit" pour désigner un sous-genre du roman policier ou des films dans cette veine dont l'intérêt essentiel réside dans l'identification d'un meurtrier. En guise de canular, une série de prises de vue comiques a été filmée montrant la plupart des personnages de la série faisant mine d'abattre J.R. (incluant Jock, Lucy, Pamela, Bobby et même J.R.), mais aucun de ces bouts de film ne fut bien sûr jamais utilisé, pas même celui de Kristin dont on voit dans cet épisode un tout autre plan.



Épisode 5 : Le Goût du succès

Titre original Taste of Success

Numéro de production 59 (4-05)

Première diffusion États-Unis : 28 novembre 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Robert J. Shaw


Synopsis

J.R fait tout son possible pour évincer Bobby de la direction de la Ewing Oil.


Résumé détaillé

J.R. et Sue Ellen accompagnent Kristin à l'aéroport en direction de la Californie après avoir persuadé l'adjoint du procureur d'innocenter sa femme tout en étouffant définitivement l'affaire. La possible réouverture des puits Ewing 23 est au cœur de la partie de bras de fer entamée entre Bobby et J.R. pour se maintenir à la tête de la compagnie familiale. S'interdisant de prendre parti contre les décisions du premier, Jock refuse pour l'instant au second de reprendre ses fonctions. J.R. s'arrange néanmoins pour miner indirectement toutes les initiatives de son frère. Frôlant parfois le ridicule, Lucy use de tous ses charmes pour séduire un Chris a priori trop absorbé par ses études. Contre toute attente, Bobby réussit l'impossible : acheter une raffinerie, non sans provoquer la rage de J.R.


Commentaires

Absent jusqu'au volet 22 de la saison suivante, le personnage de Kristin (Mary Crosby) apparaîtra entretemps dans l'épisode 5 de la saison 2 de la série dérivée Côte Ouest (Knots Landing, 1979-1993), justement intitulé Kristin, y croisant aussi Tom Fuccello mais dans un tout autre rôle que celui de Dave Culver.



Épisode 6 : Le Pétrole du Venezuela

Titre original The Venezuelan Connexion (trad. litt. : « la filière vénézuélienne »)

Numéro de production 60 (4-06)

Première diffusion États-Unis : 5 décembre 1980 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leah Markus

Invités Joanna Cassidy (Sally Bullock) E.J. André (Eugene Bullock) William Windom (Amos Krebbs) Richard Herd (Dect. John Mackey)


Synopsis

La guerre ouverte est engagée entre Bobby et J.R. pour déterminer qui des deux emportera définitivement la direction de la Ewing Oil.


Résumé détaillé

J.R. s'ingénie à dénigrer auprès de son père les affaires menées par son frère. Voyant sa vie de couple reprendre une tournure nettement plus à son goût, Sue Ellen se range soudain aux côtés de son mari contre son beau-frère. De plus en plus délaissée par Bobby, Pamela engage un détective qui la met sur la piste de sa mère. Invité par Lucy à un grand barbecue au ranch, Mitch ne cache pas son malaise face à l'opulence du happening. Sur le point de rentabiliser la raffinerie récemment acquise, Bobby apprend qu'un lourd pétrolier en provenance du Vénézuela a malencontreusement sombré. Pour l'instant réduit à l'oisiveté, J.R. savoure d'avance l'idée de détrôner son frère à la tête de la compagnie.


Commentaires

Désormais, et pour un certain nombre d'épisodes à venir, la bande d'illustration musicale se bornera à un stock réduit de mélodies, instaurant une relative monotonie faisant contraste avec la grande variété de thèmes personnalisés qui avait jusque-là caractérisé la saga. Future habituée de la série concurrente Falcon Crest (1981-1990), Joanna Cassidy reprend ici le rôle secondaire de Sally Bullock déjà tenu par Andra Akers dans le volet 14 de la saison précédente. Morgan Woodward dans le rôle récurrent de Marvin « Punk » Anderson intervient ici pour la première fois.



Épisode 7 : Le Quatrième Fils

Titre original The Fourth Son

Numéro de production 61 (4-07)

Première diffusion  États-Unis : 12 décembre 1980 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Howard Lakin

Invités Joanna Cassidy (Sally Bullock) E.J. André (Eugene Bullock) William Windom (Amos Krebbs)


Synopsis

Bobby va de déconvenues en déconvenues. Jock s'avère être le père de Ray.


Résumé détaillé

Magré les lourdes pertes des pétroliers vénézuéliens, Bobby se débat pour tenir ses engagements non sans froisser certains partenaires. Ray reçoit la visite impromptue d'un père qu'il considère ouvertement comme indigne et congédie sans ménagement. Ce dernier se tourne alors vers Jock à qui il révèle que son contremaître est en réalité son fils illégitime. Non seulement les stocks perdus par Bobby n'étaient pas assurés comme ils auraient dû l'être mais la manière dont les pétroliers ont été coulés s'avère plus que douteuse. Apprenant enfin qu'il s'agissait d'une manigance entre J.R. et Sally Bullock, Bobby fait pression sur celle-ci pour lui restituer son pétrole. Jock choisit justement le moment où ses deux fils allaient en venir aux mains à propos des combines pétrolières pour informer le clan entier que Ray est en fait le quatrième fils Ewing.


Commentaires

À ce stade de la série, le personnage de Ray Krebbs était tellement réduit à la part congrue de l'intrigue que Steve Kanaly avait formulé son intention de la quitter avant que les scénaristes ne songent à intégrer définitivement son personnage au clan Ewing (sa relation charnelle entretenue naguère avec Lucy, devenue dès lors sa nièce directe, ne sera plus jamais évoquée).



Épisode 8 : L'Incendie

Titre original Trouble at Ewing 23 (trad. litt. : « Du grabuge aux puits Ewing 23 »)

Numéro de production 62 (4-08)

Première diffusion  États-Unis : 19 décembre 1981 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Louie Elias

Invités Richard Herd (Dect. John Mackey)


Synopsis

Un chantage à la bombe menace de détruire les puits Ewing 23.


Résumé détaillé

Si la famille dans son ensemble s'accommode plutôt bien de son nouveau membre, J.R. et Sue Ellen ont plus de mal à considérer Ray comme un des leurs. Le début d'idylle entre Cliff et Donna ne tarde pas à être connu et l'alliance de ces deux forces pourrait avoir des répercussions inattendues. Toute émue à l'idée de retrouver prochainement sa mère, Pamela se heurte à l'indiférence de son frère et de son mari que son travail accapare toujours plus. Sur le point de négocier l'acquisition de terres voisines des Puits Ewing 23, Bobby apprend qu'un forcené se livre à un chantage à la bombe sur cette exploitation. Venu se refamiliariser avec son bureau, J.R. saisit cette occasion pour se replacer dans l'échiquier de la Ewing Oil. Alors que Bobby s'évertue à réunir l'argent exigé, J.R. s'arrange pour laisser les puits exploser sans céder le moindre cent : le maître chanteur est abattu par la police mais parvient tout de même à enclancer le détonateur à distance. Les puits ne sont plus qu'un rideau de flammes.



Épisode 9 : La Mère prodigue

Titre original The Prodigal Mother

Numéro de production 63 (4-09)

Première diffusion  États-Unis : 2 janvier 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario David Paulsen

Invités Karlene Crockett (Muriel Gillis) Richard Herd (Dect. John Mackey) Priscilla Pointer (Rebecca Barnes Wentworth)


Synopsis

Pamela retrouve enfin sa mère. Mitch accepte d'épouser Lucy.


Résumé détaillé

Plus Lucy s'évertue à accueillir Mitch dans sa famille, plus ce dernier sent le clivage qui les sépare. Assurée par son détective que sa mère est bel et bien vivante, Pamela se rend à Houston et y découvre une riche propriétaire du nom de Rebecca Wentworth lui niant en bloc être sa mère. Se recroisant par hasard à Dallas durant une soirée de collecte de fonds pour la campagne politique de Dave Culver, Pamela retrouve une femme nettement moins sûre d'elle et s'éclipsant à la première occasion. Sondant autour d'elle les opinions à propos de sa relation avec Mitch, Lucy constate qu'excepté Bobby, aucun de ses proches n'y semble favorable et, risquant le tout pour le tout, offre à son amoureux de l'épouser. À sa grande surprise, ce dernier accepte. J.R. se réjouit de voir son frère empêtré dans de ponctuels soucis de trésorerie qui pourraient définitivement tourner en sa défaveur. Torturée par le remords, Rebecca avoue enfin à Pamela que, en plus d'être sa mère, elle s'est remariée sans avoir officiellement divorcé de Digger. Sachant en outre son second mari malade du cœur, elle ne cache pas sa crainte de voir la vérité éclater. La mort dans l'âme, Pamela décide de tirer un trait sur toute idée de retrouvailles.


Commentaires

Priscilla Pointer intervient ici pour la première fois dans le rôle de Rebecca Barnes Wentworth, mère de Pamela et de Cliff, déjà tenu par Victoria Principal dans un flash-back de l'épisode 23 de la saison précédente.



Épisode 10 : Le Pouvoir

Titre original Executive Wife (trad. litt. : « L'épouse d'un homme d'affaires »)

Numéro de production 64 (4-10)

Première diffusion États-Unis : 9 janvier 1981 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Rena Down


Synopsis

Lucy se fiance avec Mitch. Bobby se débat en affaires sans soupçonner que sa femme risque de lui échapper.


Résumé détaillé

Alors que Bobby, débordé par son travail, en est à son énième oubli de rendez-vous avec sa femme, celle-ci se laisse courtiser par Alex Ward. Lucy officialise ses fiançailles avec Mitch non sans susciter les réserves des siens, quand ce ne sont pas des sacarsmes. Les problèmes financiers de la compagnie Ewing se font soudain plus criants du jour où Jock, pensant largement disposer des fonds, retire dix millions à la banque pour négocier une petite affaire de son côté. Bobby se sent de plus en plus contraint à écorner ses principes d'honnêteté en affaires, sans soupçonner par ailleurs que sa femme résiste de moins en moins aux avances de son admirateur.


Commentaires

Durable personnage secondaire, Jeremy Wendell joué par William Smithers intervient là pour la première fois. Ici dans le rôle d'Alex Ward, Joel Fabiani sera acteur récurrent des saisons 5 et 6 de la série concurrente Dynastie (Dynasty, 1980-1989). Bien que le portrait de groupe de la famille Ewing ait changé pour la deuxième fois de la saga, Ray n'y figure pas encore en tant que membre.



Épisode 11 : Le Bout du chemin (1/2)

Titre original End of the Road (1/2)

Numéro de production 65 (4-11)

Première diffusion  États-Unis : 16 janvier 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leonard Katzman

Invités Anne Francis : Arliss Cooper


Synopsis

J.R. tend un piège à Bobby. Lucy se prépare à épouser Mitch.


Résumé détaillé

Préparant son mariage, Lucy fait la connaissance de sa belle famille, notamment Afton, la sœur de Mitch, dont les charmes ne laissent pas J.R. indifférent. Celui-ci entretient par ailleurs d'étroits liens avec l'une des secrétaires de la Ewing Oil pour mieux espionner son frère qui, pris à la gorge, commence à négocier des engagements sans aucune certitude de pouvoir les tenir. Pamela résiste encore à toute tentation de flirt avec Alex Ward malgré le fossé qui ne cesse de se creuser entre elle et son mari. Ce dernier se voit enfin proposé une offre lui permettant de renflouer les caisses de la compagnie sans se douter du piège que lui tend indirectement son aîné en le poussant à trahir les distributeurs indépendants. Face à l'étouffante générosité des Ewing, Mitch, attaché au plan de carrière qu'il s'est fixé, résiste violemment à l'idée de se voir à ce point annexé au clan.


Commentaires

Audrey Landers (en) dans le rôle d'Afton Cooper intervient ici pour la première fois.


À partir de cet épisode, Jim Davis porte manifestement une perruque : l'acteur entamait alors une lutte contre le cancer qu'il perdit hélas en décédant une poignée de semaines après la première diffusion du volet 21 de cette saison, son ultime apparition dans la série.



Épisode 12 : Le Bout du chemin (2/2)

Titre original End of the Road (2/2)

Numéro de production 66 (4-12)

Première diffusion États-Unis : 23 janvier 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leonard Katzman

Invités

Karlene Crockett (Muriel Gillis) Ted Shackelford (Gary Ewing) Joan Van Ark (Valene Clements Ewing) Anne Francis : Arliss Cooper Monte Markham : Clint Ogden


Synopsis

Lucy célèbre son mariage avec Mitch. Bobby cède la direction de la Ewing Oil à J.R.


Résumé détaillé

Toutes les attentions se concentrent sur le mariage de Lucy célébré au ranch et où se mêlent moult invités. Parmi eux, de nombreuses retrouvailles : non seulement Gary et Valene venus tout spécialement de Californie mais aussi Pamela et son soupirant Alex, Sue Ellen et Clint Ogden, un vieux camarade d'université qui ne cache pas son attirance, et Ray qui recroise enfin Donna. Miss Ellie voit réduites à néant ses chances que Gary revienne un jour gérer Southfork en l'entendant se féliciter de savoir Ray non seulement apparenté mais aussi tout disposé à assumer la responsabilité du ranch. Sue Ellen constate de criants indices que son mari l'a trompée dans leur propre chambre : en effet, J.R. n'a pas hésité à concrétiser sa relation avec Afton en pleines festivités. Sur le point de signer un contrat qu'il juge indigne, Bobby se ravise : renonçant à de juteux bénéfices, il évite de ruiner les distributeurs indépendants en mettant en relation les parties concernées et, de guerre lasse, cède à J.R. les rênes de la compagnie. Pour ce dernier, la victoire tant attendue se révèle une fois de plus amère : loin d'accabler son cadet, Jock en félicite la droiture morale et un bilan globalement positif.


Commentaires

À un moment du dialogue, Cliff fait ironiquement référence au scandale du Watergate survenu en 1973, entachant durablement le parti républicain.



Épisode 13 : Le Président

Titre original Making of a President (trad. litt. : « l'élaboration d'un président »)

Numéro de production 67 (4-13)

Première diffusion  États-Unis : 30 janvier 1981 sur CBS

Réalisation Gunnar Hellström

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Anne Francis (Arliss Cooper) Monte Markham (Clint Ogden)


Synopsis

Le dur retour en selle de J.R. à la tête de la Ewing Oil.


Résumé détaillé

Cédant la direction de la Ewing Oil à son frère, Bobby n'en conserve pas moins la gestion des puits Ewing 23 tout en se lançant dans l'élaboration de techniques nouvelles en vue d'une énergie alternative. Le retour en selle de J.R. n'est d'ailleurs pas gagné, les membres du cartel lui signifiant ouvertement qu'il est persona non grata. Il consolide néanmoins sa relation avec Afton en l'aidant à commencer une carrière de chanteuse. Pamela et Sue Ellen se surprennent mutuellement au restaurant chacune en compagnie d'un admirateur. Dave Culver se voit offert une chance de devenir sénateur ce qui semble contrarier Donna. Rejeté de toute négociation texane, J.R. trouve en la publicitaire Leslie Stewart une alliée prête à redorer son blason. Même si Sue Ellen va jusqu'à faire changer le mobilier de la chambre conjugale en signe de protestation contre les incartades de son mari, ce dernier fait mine de ne pas en comprendre le message sous-jacent. Déçue de voir Bobby toujours aussi accaparé par son travail, Pamela résiste pourtant encore aux avances d'Alex Ward. Fatigué de se savoir dans l'impasse, J.R. se sent prêt à financer une nouvelle révolution pour relancer l'exploitation des puits asiatiques, pomme de la discorde au sein du cartel.


Commentaires

C'est la première fois qu'intervient le personnage de Leslie Stewart tenu par Susan Flannery, future vedette de la série quotidienne Amour, Gloire et Beauté (The Bold and the Beautiful) à partir de 1987. On apprend dans cet épisode qu'Afton Cooper veut mener une carrière de chanteuse : son interprète Audrey Landers a elle-même connu quelques succès dans la chanson.



Épisode 14 : La Révolution

Titre original Start the Revolution with Me (trad. litt. : « Commencez la révolution avec moi »)

Numéro de production 68 (4-14)

Première diffusion  États-Unis : 6 février 1981 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Rena Down

Invités Monte Markham (Clint Ogden) Len Birman (Claude Brown)


Synopsis

J.R. finalise son projet de révolution en Asie. Sue Ellen et Pamela sont toutes deux au bord de céder à la tentation.


Résumé détaillé

Jock et Ellie ignorent tous deux qu'ils s'opposent sur une même question : pendant que lui met au point avec Punk Anderson un ambitieux projet immobilier, elle se mobilise avec Donna contre toute atteinte à la configuration naturelle du terrain concerné. Ne pouvant plus compter sur le soutien politique de Dave Culver, désormais candidat au sénat, ces dernières devront sans doute faire appel à Cliff. La campagne publicitaire de J.R. prendrait une tournure plus plaisante encore si Leslie Stewart ne repoussait tant ses avances. Améliorant son numéro de séduction, il croit bon de se venter auprès d'elle de son projet de coup d'état en Asie, ignorant qu'elle a en fait enregistré ses propos. Sue Ellen et Pamela se laissent chacune tenter par une aventure extra-conjugale avec leur soupirant respectif. Si la première voit sa possible idylle ternie par le sentiment d'être espionnée par un inconnu, la seconde, au bord de passer à l'acte, est retenue par le simple coup de fil de son mari en déplacement à Oklahoma City. Se voyant donné le feu vert par son agent en Asie, J.R. met la dernière main à son plan de révolution qui devrait lui rendre ses puits nationalisés.


Commentaires

Le titre original de cet épisode Start the Revolution with Me (littéralement : "Commencez la révolution avec moi") est un détournement de celui du film américain Commencez la révolution sans nous (Start the Revolution Without Me), loufoque parodie de la Révolution Française réalisée en 1970 par Bud Yorkin avec Gene Wilder et Donald Sutherland. De plus en plus affaibli par la maladie, Jim Davis jouera désormais son rôle en position essentiellement assise. À un moment de l'épisode, on voit Sue Ellen et Clint Ogden sortir d'un cinéma affichant Camille à son programme : il s'agit du titre original du Roman de Marguerite Gautier, mélodrame américain réalisé en 1936 par George Cukor avec Greta Garbo dans le rôle éponyme, et inspiré de La Dame aux camélias d'Alexandre Dumas fils.



Épisode 15 : La Question

Titre original The Quest (trad. litt. : « la quête »)

Numéro de production 69 (4-15)

Première diffusion États-Unis : 13 février 1981 sur CBS

Réalisation Gunnar Hellström

Scénario Robert J. Shaw

Invités Anne Francis (Arliss Cooper) Monte Markham (Clint Ogden) Len Birman (Claude Brown)


Synopsis

Bobby se lance en politique. Sue Ellen décide d'élucider le pourquoi de sa filature.


Résumé détaillé

Pendant que J.R. use de son influence pour anéantir les chances de Cliff d'être désigné candidat à la place de Dave Culver, Donna offre à Bobby de se lancer dans la campagne, ce qu'il accepte. Le couple formé par Donna et Cliff n'y résiste pas. Pamela a définitivement renoncé à concrétiser son idylle avec Alex. Jouant à l'épouse modèle, Lucy déborde largement du modeste budget que Mitch s'était assigné en se faisant assister d'un traiteur et d'une femme de ménage. Convaincue qu'on la fait suivre, Sue Ellen se heurte de nouveau à l'incredulité de tous, même de J.R. qui jure n'y être pour rien. En désespoir de cause, elle se tourne vers son avocat qui parvient à démêler une part du mystère : un détective employé par un anonyme fait parvenir son rapport régulier à une boite postale contre paiement par mandat. Résolue à achever l'enquête elle-même, Sue Ellen remonte jusqu'au commanditaire de sa filature et, le reconnaissant, n'en croit pas ses yeux.


Commentaires

La bande d'illustration musicale délaisse enfin les quelques thèmes monocordes abusivement répétés depuis un certain nombre d'épisodes au profit d'une plus grande variété de mélodies à nouveau composées par Bruce Broughton.



Épisode 16 : L'Amour triomphe toujours

Titre original Lover, Come back (trad. litt. : « reviens, chéri »)

Numéro de production 70 (4-16)

Première diffusion États-Unis : 20 février 1981 sur CBS France : 1er janvier 1983 sur TF1 le samedi à 22h00.

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leonard Katzman

Invités Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Howard Keel (Clayton Farlow) Jared Martin (Dusty Farlow)


Synopsis

Sue Ellen retrouve un Dusty très amoindri. Donna accepte d'épouser Ray.


Résumé détaillé

Comme espéré, la contre-révolution en Asie remet J.R. dans les bonnes grâces du cartel texan. Forçant la porte de la riche demeure où Sue Ellen a cru voir Dusty, elle le retrouve cloué dans un fauteuil roulant, invalide des membres inférieurs. S'il lui avoue avoir payé sa caution, c'est de son père qu'elle se voit confirmer qu'il est impuissant. Rentré plus tôt que prévu, Mitch tombe consterné sur la femme de ménage qu'il congédie aussitôt. Essuyant un nouveau sermon sur leurs besoins de vivre chichement, Lucy demande à Pamela de l'aider à travailler comme mannequin, ce qu'elle fait en appuyant sa candidature auprès d'Alex, soupirant éconduit mais également créateur d'un nouveau magazine. Tentant d'amadouer Donna dans les différends qui l'opposent à Jock sur le projet immobilier, Ray se heurtre d'abord à sa violente indignation mais, leur attirance mutuelle reprenant le dessus, elle renoue aussitôt avec lui, acceptant même de l'épouser. Ruminant sa rancœur contre les Ewing, Cliff voit dans la suspecte contre-révolution asiatique un moyen de faire tomber J.R. Pour aider Ray à se hisser à hauteur du prestigieux standing de sa future femme, Jock l'inclut à parts égales avec ses autres fils dans les fonds bancaires investis par la famille, au grand dam de J.R et d'Ellie. Se sentant devenu l'ombre de lui-même, Dusty supplie Sue Ellen de ne plus le revoir.


Commentaires

Fait assez rare, cet épisode reprend en son début les deux exacts derniers plans du précédent. On apprend ici que le vrai prénom de Dusty est en fait "Steven", faisant de "Dusty" (littéralement: "poussièreux") un simple surnom. Le titre original de ce volet Lover, Come back (littéralement : "reviens, chéri", en référence aux doubles retrouvailles de Sue Ellen avec Dusty et de Ray avec Donna) détourne tel quel celui de la comédie romantique américaine Un pyjama pour deux réalisée en 1961 par Delbert Mann avec Doris Day et Rock Hudson. Howard Keel dans le rôle de Clayton Farlow intervient ici pour la première fois.


Lors de la première diffusion de la série à la télévision française, cet épisode sera le tout dernier proposé le samedi en deuxième partie de soirée. Les volets suivants seront en effet programmés sur la même chaîne le samedi à 20 h 35 jusqu'à janvier 1984.



Épisode 17 : La Nouvelle Madame Ewing

Titre original The New Mrs. Ewing

Numéro de production 71 (4-17)

Première diffusion États-Unis : 27 février 1981 sur CBS France : 8 janvier 1983 sur TF1 le samedi à 20h35.

Réalisation Patrick Duffy

Scénario Linda B. Elstad

Invités Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Monte Markham (Clint Ogden)


Synopsis

Lucy devient mannequin, Bobby est élu sénateur et Ellie apprend que Jock a doublement trahi sa confiance. Ray et Donna concluent par ailleurs discrètement leur union.


Résumé détaillé

Ellie reproche à Jock sa sournoise démarche en faveur de Ray sans savoir encore ce qui les oppose à propos du projet immobilier. L'accession de Bobby au poste de sénateur le met justement en demeure de trancher la question, s'aliénant fatalement l'un ou l'autre de ses parents. À sa grande surprise, Cliff est engagé par son beau-frère pour le seconder. Grâce à Alex Ward, Lucy fait ses premiers pas dans le mannequinat. Montrant son premier gros chèque à Mitch, elle pense le ravir mais ne confirme que mieux sa condition de "gagne-petit". Délaissée de toutes parts, Sue Ellen se tourne alors vers Clint, concrétisant leur idylle presque par dépit. Leslie Stewart ne cesse de repousser les avances de J.R. tout en entretenant savamment son désir. Donna et Ray célèbrent très discrètement leur mariage : seuls Pamela et Bobby en sont témoins. Alors que ce dernier intime l'ordre à Ward de ne plus revoir sa femme, celui-ci le confronte à ses propres manquements conjugaux. Révélant triomphalement que le projet immobilier a été officiellement contré, Ellie provoque la rage de Jock qui lui révèle enfin en être l'initiateur.


Commentaires

C'est ici la dernière intervention de Joel Fabiani dans le rôle d'Alex Ward. Second acteur de la saga après Larry Hagman à s'impliquer dans cette fonction, Patrick Duffy réalise ici son tout premier épisode.



Épisode 18 : La Marque de Cain

Titre original Mark of Cain

Numéro de production 72 (4-18)

Première diffusion États-Unis : 13 mars 1981 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Leah Markus

Invités Priscilla Pointer (Rebecca Barnes Wentworth) Monte Markham (Clint Ogden)


Synopsis

Pamela renoue avec sa mère. À peine nommé sénateur, Bobby se heurte déjà à un conflit d'intérêt. Leslie ne concrétisera sa relation avec J.R. que s'il divorce.


Résumé détaillé

Non seulement Jock et Ellie paraissent irréconciliables mais leur différend met Bobby en position délicate quand la question de la préservation du terrain est débattue au sénat. Récemment endeuillée de son mari, Rebecca Wentworth reprend contact avec Pamela, déterminée à se rapprocher de ses enfants en s'installant à Dallas. Sue Ellen poursuit avec Clint une relation qu'elle devine pourtant sans lendemain. La carrière de Lucy en tant que mannequin irrite de plus en plus Mitch. Démissionnant auprès de J.R., Leslie Stewart lui organise un dernier plan média qui se révèle à double tranchant : transmettant à la presse les prétendues aspirations écologiques de la Ewing Oil, elle force soudain J.R. à renoncer à certains de ses projets ouvertement polluants, non sans s'aliéner à nouveau le cartel. Ce dernier se voit en outre enjoint de divorcer de sa femme s'il veut vraiment concrétiser toute relation intime avec Leslie.


Commentaires

Le titre de cet épisode La marque de Cain (traduction littérale de l'original) est la référence biblique de la malédiction de l'aîné d'Adam et Eve, Cain, marqué par Dieu pour avoir assassiné son frère Abel mais aussi pour prévenir que quiconque voudrait le tuer serait à son tour frappé de la colère divine. Jeff Cooper dans le rôle du Dr Simon Ellby apparaît ici pour la dernière fois.



Épisode 19 : De gros nuages

Titre original The Gathering Storm (trad. litt. : « La tempête menace »)

Numéro de production 73 (4-19)

Première diffusion États-Unis : 27 mars 1981 sur CBS

Réalisation Michael Preece (en)

Scénario Robert J. Shaw

Invités Priscilla Pointer (Rebecca Barnes Wentworth) Monte Markham (Clint Ogden) Christopher Stone (David Stratton)


Synopsis

En divorçant, Ellie et Jock menaceraient les fondations mêmes du clan Ewing.


Résumé détaillé

Entre Ellie et Jock, les rapports s'enveniment au point de faire planer le spectre du divorce, ce dont le clan entier ne se relèverait sans doute pas. Redoutant d'aggraver les tensions, J.R. comme Sue Ellen renoncent de leur côté à tout projet de séparation. Bobby est torturé à l'idée de devoir prendre parti au détriment d'un de ses parents et Pamela se prépare à révéler à son frère le retour de leur mère. Cette dernière prend l'initiative et, se présentant d'abord en simple émissaire, se heurte à une fin de non recevoir. Mitch ne cache plus à Lucy son exaspération de la voir si facilement gagner de l'argent. Cliff tombe par hasard sur Dave Stratton, témoin de la contre-révolution en Asie apte à le renseigner sur les douteuses manœuvres de J.R., ce que ce dernier apprend très vite. Face à la probable vente par Jock de sa compagnie en cas de divorce, son aîné prend déjà soin d'assurer ses arrières en négociant son rachat par la Westar Oil en échange d'une très enviable position.


Commentaires

Dans le dialogue original, Miss Ellie prononce la très familière locution "I don't give a damn" (littéralement : "je m'en contrefous", traduite dans la VF : "j'avoue que ça m'est égal"), la toute dernière et mythique réplique du personnage Rhett Butler à Scarlett O'Hara dans la VO du film américain Autant en Emporte le Vent (Gone with the Wind), réalisé en 1939 par Victor Fleming.



Épisode 20 : Ewing contre Ewing

Titre original Ewing vs. Ewing

Numéro de production 74 (4-20)

Première diffusion États-Unis : 3 avril 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leah Markus

Invités Priscilla Pointer (Rebecca Barnes Wentworth) Monte Markham (Clint Ogden) Christopher Stone (David Stratton) John Randolph (Lincoln Hargrove) Craig Stevens (Greg Stewart)


Synopsis

À deux doigts d'entamer une procédure de divorce, Ellie et Jock se réconcilient enfin.


Résumé détaillé

Miss Ellie consulte son avocat pour entamer une procédure de divorce. J.R. n'a besoin que d'une signature de son père pour conclure la vente de la Ewing Oil. Il s'assure en outre que Dave Stratton lui rendra compte de toutes les actions de Cliff. Surprise au restaurant en compagnie de Rebecca, Pamela informe son frère que cette dernière est bien sa mère. Cliff fait par ailleurs connaissance avec Afton. Si Bobby parvient à apaiser la discorde sur l'affaire du terrain grâce à un excellent compromis, c'est finalement Ray qui met le doigt sur le profond différend qui sépare en fait les doyens du clan : son accession au statut officiel de quatrième fils Ewing à ruiné aux yeux d'Ellie tout espoir de voir un jour Gary revenir parmi eux. Se rendant à l'évidence, celle-ci se résout enfin à enterrer la hache de guerre.


Commentaires

On peut voir dans le titre original Ewing vs. Ewing (Ewing contre Ewing) une référence à celui du film américain Kramer contre Kramer (Kramer vs. Kramer) réalisé en 1979 par Robert Benton opposant également Dustin Hoffman à Meryl Streep dans une douloureuse procédure de divorce.



Épisode 21 : Un nouveau départ

Titre original New Beginnings

Numéro de production 75 (4-21)

Première diffusion États-Unis : 10 avril 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Priscilla Pointer (Rebecca Barnes Wentworth) Monte Markham (Clint Ogden) Stephanie Braxton (Alisha Ogden) Christopher Stone (David Stratton) John Randolph (Lincoln Hargrove) Craig Stevens (Greg Stewart)


Synopsis

Ellie et Jock partent en voyage, Sue Ellen rompt avec Clint, Ray persévère dans l'immobilier et Jeremy Wendell se jure d'abattre J.R. Un prochain retour de Kristin n'est pas à exclure.


Résumé détaillé

Ellie et Jock partent pour un long voyage de réconciliation en Europe. Découvrant en la femme de Clint une épouse résolue à conserver son mari quelles que puissent être ses liaisons extraconjugales, Sue Ellen décide de rompre avec son amant. Afton et Cliff concrétisent leur relation. J.R. vient offrir à Leslie de l'épouser sans soupçonner que son ex-mari Greg l'attend au lit dans la pièce d'à côté. Renonçant à la vente de la compagnie familiale, l'aîné Ewing se fait un nouvel ennemi mortel en Jeremy Wendell qui entend s'associer à Barnes pour l'anéantir. Donna s'inquiète de voir Ray s'engager dans une nouvelle affaire immobilière. Sue Ellen apprend par téléphone que Kristin a mis au monde le demi-frère de John Ross.


Commentaires

Cet épisode marque la toute dernière participation à la série de Jim Davis dans le rôle de Jock (d'ailleurs réduite à une fugace intervention). Dans les deux derniers volets de cette saison, il n'apparaîtra que dans le générique du début. C'est ici la première fois qu'on entend le petit John Ross prononcer une phrase intelligible.



Épisode 22 : Le Traquenard

Titre original Full circle (trad. litt. : « La boucle est bouclée »)

Numéro de production 76 (4-22)

Première diffusion États-Unis : 17 avril 1981 sur CBS

Réalisation Michael Preece (en)

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Priscilla Pointer (Rebecca Barnes Wentworth) Christopher Stone (David Stratton) John Randolph (Lincoln Hargrove) Jared Martin (Dusty Farlow)


Synopsis

Pamela n'aura jamais d'enfant. Sue Ellen renoue avec Dusty. Lucy se sépare de Mitch. Cliff rencontre enfin sa mère et révèle l'implication de J.R. en Asie. Kristin revient à Dallas.


Résumé détaillé

Tout à son enquête sur l'implication de J.R. en Asie, Cliff refuse d'abord de prêter une oreille attentive à sa sœur qui vient pourtant de recevoir confirmation qu'elle ne pourra jamais avoir d'enfant. Accablé de reproches par celle-ci, il se résout à rencontrer Rebecca. Excédée par les réprimandes de son mari, Lucy retourne à Southfolk. Pendant que J.R. caresse à nouveau l'idée de divorce, Sue Ellen retrouve Dusty dans de meilleures dispositions, tant physiques que morales. Cliff expose son dossier à charge contre J.R. au sénat et la presse ne tarde pas à révéler le scandale. De retour à Dallas, Kristin confirme à Jordan Lee qu'il est en fait le vrai père de son enfant pour mieux lui soutirer de l'argent.


Commentaires

Bien que mentionné au générique, Jim Davis n'apparaît pas dans cet épisode. Dans la VO, J.R. ironise sur la loyauté de Bobby envers ses électeurs en lui faisant remarquer : "This is real world, not a 1940s movie." (Assez fidèlement traduit dans la VF : "il s'agit du monde réel et non d'un vieux film d'avant-guerre."). Il ne fait aucun doute que son allusion va plus particulièrement au classique américain Mr. Smith au Sénat (Mr. Smith Goes to Washington) réalisé en 1939 par Frank Capra où James Stewart joue un jeune sénateur vertueux en butte à la corruption du monde politique.



Épisode 23 : Le Piège

Titre original Ewing-Gate

Numéro de production 77 (4-23)

Première diffusion  États-Unis : 1er mai 1981 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités Howard Keel (Clayton Farlow) Jared Martin (Dusty Farlow) James Brown (acteur) (Dét. Harry McSween) Len Birman (Claude Brown) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) James Hong (Ambassadeur Lanh Thon)


Synopsis

Acculé de toutes parts, J.R. parvient à s'innocenter auprès du sénat et s'efforce d'empêcher Sue Ellen d'enlever John Ross. Le corps d'une femme est retrouvé flottant dans la piscine du ranch.


Résumé détaillé

Rien ne va plus pour J.R. : le sénat lui demande de répondre du scandale de la contre-révolution asiatique et Sue Ellen se prépare à le quitter pour Dusty en emportant John Ross. Pour couronner le tout, c'est le moment que choisit Kristin pour lui soutirer davantage d'argent. De son côté, Leslie Stewart va probablement céder ses enregistrements compromettants à la Westar moyennant finance. Dans l'impossibilité de consulter Donna, Ray décide tout de même de tirer trois millions de dollars de leur compte joint pour répondre à la séduisante offre de Punk Anderson de s'associer à son partenariat. J.R. renvoie Sue Ellen avant qu'elle n'ait eu une chance d'enlever leur fils et soudoie Afton pour récupérer chez Cliff les pièces à charge qui l'aideront à assurer sa défense. Répondant aux accusations du sénat, J.R. travestit son financement de la contre-révolution asiatique en œuvres caritatives grâce au faux témoignage d'un ambassadeur. Le sénat renonce à poursuivre la Ewing Oil. J.R. célèbre sa victoire en concrétisant sa relation avec Leslie dont il admire la duplicité. De retour au ranch, il apprend que Pamela a enlevé son fils. Persuadé que Bobby a communiqué à son frère les éléments à charge, Cliff se rend à Southfork pour en discuter plus avant quand, arrivant sur place, il découvre le corps d'une femme flottant dans la piscine tandis que J.R. observe d'un balcon à la rambarde brisée sa tentative de lui porter secours.


Commentaires

Susan Flannery dans le rôle de Leslie Stewart intervient ici pour la dernière fois. Howard Keel dans le rôle de Clayton Farlow ne devait initialement intervenir que dans un seul épisode, mais devant le grand succès populaire de sa participation et la nécessité de compenser la disparition de Jim Davis (survenue quelques semaines après la première diffusion de cet épisode où il n'apparaît d'ailleurs pas malgré sa mention au générique), la production décida d'en faire un membre permanent dès la saison suivante. La scène où l'on voit J.R. se garer devant l'immeuble des bureaux Ewing est manifestement recyclée d'un précédent épisode. Malgré sa mention au générique, Charlene Tilton n'apparaît pas dans ce volet. Le titre original Ewing-Gate fait référence au scandale du Watergate qui en 1973 poussa le président américain Richard Nixon à démissionner de son poste. Cette ironique association au mot "gate" sera ultérieurement employée par les médias pour désigner des scandales impliquant des chefs du gouvernement américain, comme Ronald Reagan avec l'Affaire Iran-Contra et Bill Clinton pour sa relation extraconjugale avec Monica Lewinsky.


SAISON 05

Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes : Ellie Ewing

  • Patrick Duffy : Bobby Ewing

  • Linda Gray : Sue Ellen Ewing

  • Larry Hagman : J. R. Ewing

  • Susan Howard : Donna Culver

  • Steve Kanaly : Ray Krebbs

  • Ken Kercheval : Cliff Barnes

  • Victoria Principal : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton : Lucy Ewing

Acteurs récurrents

  • Priscilla Pointer : Rebecca Barnes Wentworth

  • Jared Martin : Dusty Farlow

  • Howard Keel : Clayton Farlow

  • Audrey Landers (en) : Afton Cooper

  • Deborah Rennard (en) : Sly Lovegren (à partir de l'épisode 2)

  • Morgan Brittany : Katherine Wentworth (à partir de l'épisode 4)

  • Dennis Patrick (en) : Vaughn Leland (à partir de l'épisode 6)

  • Tom Fuccello (en) : Dave Culver

  • Don Starr (en) : Jordan Lee

  • Morgan Woodward: Marvin « Punk » Anderson

  • Leigh McCloskey : Mitch Cooper (jusqu'à l'épisode 25)

  • George O. Petrie (en) : Harv Smithfield

  • William Smithers : Jeremy Wendell

  • Dennis Redfield : Roger Larson (à partir de l'épisode 12)

  • James Brown : Dét. Harry McSween


Réalisateurs Irving J. Moore (10 épisodes) Leonard Katzman (6 épisodes) Larry Hagman (2 épisodes) Michael Preece (en) (3 épisodes) Patrick Duffy (2 épisodes) Joseph Manduke (1 épisode) Harry Harris (1 épisode) Victor French (1 épisode)


Scénaristes Arthur Bernard Lewis (en) (7 épisodes) Leonard Katzman (6 épisodes) David Paulsen (en) (3 épisodes) Howard Lakin (3 épisodes) Linda Elstad (3 épisodes) Will Lorin (3 épisodes) Bruce Shelly (1 épisode)



Épisode 1 : L'héritier a disparu

Titre original Missing Heir

Numéro de production 78 (5-01)

Première diffusion États-Unis : 9 octobre 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Mary Crosby (Kristin Shepard, non créditée) Barbara Babcock (Liz Craig) Barry Corbin (Shérif Fenton Washburn)


Synopsis

La police soupçonne fortement J.R. du meurtre de Kristin.


Résumé détaillé

Kristin est la femme retrouvée morte flottant dans le piscine du ranch. J.R. et Cliff, qui s'accusent l'un l'autre, sont d'abord interrogés par la police puis relâchés faute de preuves immédiates. Pamela confirme à Bobby avoir rendu John Ross à sa mère. Donna s'inquiète de l'empressement de son mari à s'investir dans le partenariat de Punk. Aidé du détective McSween, J.R. retrouve son fils au ranch Farlow où Sue Ellen lui signifie son intention de divorcer. Lui apprenant la mort de sa sœur, il tente en vain de l'amadouer et repart en lui jurant d'obtenir bientôt la garde de l'enfant. Venu se consoler auprès de sa sœur, Mitch se voit reprocher son ascétisme borné. J.R. est finalement arrêté par la police qui ne peut plus ignorer ses criants mobiles.


Commentaires

C'est la première fois que Susan Howard (Donna Culver) est mentionnée dans le générique du début.


Malgré sa courte apparition en flash-back, Mary Crosby dans le rôle muet de Kristin Shepard ne figure pas au générique. En toute logique, celle-ci n'aurait ensuite jamais dû réapparaître dans la série si le tout dernier épisode de la saison finale tourné en 1991 ne la faisait intervenir une ultime fois dans un scénario uchronique.


Sans raison apparente, Lucy, quittant son mari à Dallas pour regagner le foyer familial dans l'avant-dernier épisode de la saison précédente, a manifestement mis plusieurs jours pour rejoindre Southfork.



Épisode 2 : Un seul être vous manque

Titre original Gone, But Not Forgotten (trad. litt. : « Disparue mais à jamais dans les mémoires »)

Numéro de production 79 (5-02)

Première diffusion États-Unis : 16 octobre 1981 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Barry Corbin (Shérif Fenton Washburn) Fern Fitzgerald (Marilee Stone)


Synopsis

Kristin est déclarée victime d'un accident. La lutte pour la garde de John Ross va s'engager.


Résumé détaillé

J.R. est définitivement innocenté après qu'une audience conclut à une mort accidentelle, un psychotrope hallucinogène ayant été trouvé dans le sang de Kristin. De part et d'autre, on se prépare à la bataille juridique qui décidera de la garde de John Ross. Globalement, chacun sent sa situation piétiner : Cliff, qui n'a plus de travail, se voit par deux fois traité de "perdant", Pamela ressasse sa crainte d'une nouvelle fausse couche, Donna redoute que Ray ne se change en homme d'affaires, Lucy rechigne encore à retrouver Mitch, Ellie et Jock poursuivent leur séjour en Europe. Pendant que Sue Ellen, toujours réfugiée chez les Farlow avec son fils, entame une procédure de divorce. J.R., snobé de toutes parts, prépare sa contre-attaque, échouant d'abord à faire enlever John Ross.


Commentaires

Le titre original Gone, But Not Forgotten (littéralement : "Disparu mais à jamais dans les mémoires") est une épitaphe très répandue qui se réfère ici plus particulièrement à la mort de Kristin.


Pour un certain nombre d'épisodes à venir, Jock n'interviendra désormais qu'au cours de conversations téléphoniques sans être vu ni entendu (l'acteur Jim Davis était déjà décédé depuis plusieurs mois avant que ce volet ne soit diffusé).


Bien que mentionné dans le générique, Leigh McCloskey n'apparaît pas dans cet épisode.


Dans le rôle de la secrétaire Sly Lovegren, promis à un certain étoffement en cours de série, Deborah Rennard intervient ici pour la première fois.



Épisode 3 : San Angelo

Titre original Showdown at San Angelo (trad. litt. : « confrontation à San Angelo »)

Numéro de production 80 (5-03)

Première diffusion États-Unis : 23 octobre 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leonard Katzman


Synopsis

Bobby entame une démarche d'adoption. Rebecca confie à Cliff la gestion de ses affaires. J.R. échoue de nouveau à enlever son fils.


Résumé détaillé

De retour de voyage, Miss Ellie informe ses proches que Jock a fait un détour par Washington pour y négocier des exploitations pétrolières en Amérique du Sud. Rebecca témoigne des frustrations de ses enfants : professionnelles pour Cliff, à qui elle offre de diriger ses affaires, et maternelles pour Pamela. Bobby, qui songe à adopter, se heurte à un très long délai d'attente. Entre Lucy et Mitch, la séparation perdure. Plus Ray s'enrichit, moins Donna semble s'en réjouir. J.R. n'hésite pas à manipuler sa mère en profitant de sa visite au ranch Farlow pour offrir à Sue Ellen un divorce immédiat en échange du bébé. Essuyant son prévisible refus, il tente à nouveau d'enlever l'enfant mais, jugeant la méthode indigne, Ellie l'en empêche.


Commentaires

C'est le premier épisode où Miss Ellie et Clayton Farlow font connaissance.


À la neuvième minute, au cours d'un plan nocturne du ranch Southern Cross, on entrevoit brièvement un technicien clap en main intervenir par erreur dans le champ.


Épisode 4 : Le Petit Garçon perdu

Titre original Little boy lost

Numéro de production 81 (5-04)

Première diffusion  États-Unis : 30 octobre 1981 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités Barry Nelson (Arthur Elrod) Edward Winter (Dr Frank Waring) Donegan Smith (John Jackson)


Synopsis

Pamela sombre dans une inquiétante mélancolie. Sue Ellen obtient la garde légale du son fils.


Résumé détaillé

De retour à Southfork, Miss Ellie interdit à J.R. de séparer John Ross de sa mère. Voyant Pamela sombrer dans une sévère apathie, Bobby lui suggère de consulter un analyste sans parvenir à la convaincre. Cliff se familiarise avec son nouveau poste de directeur. Sue Ellen se voit confirmer par son avocat que le légendaire machisme texan risque de jouer en sa défaveur dans le procès l'opposant à J.R. Informé du nom du juge qui décidera de la garde de l'enfant, ce dernier tente de le piéger en poussant Afton à le séduire, en vain. Rentrant un soir, Bobby découvre sa femme dans un état cataleptique passager. En visite dans le bar où chante sa sœur, Mitch sauve une cliente de l'étouffement en pratiquant la méthode de Heimlich. Afton l'incite à accepter les marques de gratitude du richE mari de sa "patiente", lui-même docteur. Cliff fait la connaissance de sa demi-sœur Katherine Wentworth. Pamela semble avoir disparu. Le juge tranche en faveur de Sue Ellen qui gardera John Ross.


Commentaires

Le titre original de cet épisode Little Boy Lost est également celui du classique américain Le Petit Garçon perdu réalisé en 1953 par George Seaton avec Bing Crosby et Claude Dauphin.


Consultant un agent d'adoption, Bobby l'appelle "M. Jackson" alors que sa plaque sur son bureau est inscrite au nom de "Jack Johnson".


Morgan Brittany dans le rôle de Katherine Wentworth, demi-sœur de Pamela et de Cliff, intervient ici pour la première fois.


Bien que mentionnée au générique, Charlene Tilton ne joue pas dans cet épisode.



Épisode 5 : Que la vengeance est douce

Titre original The Sweet Smell of Revenge (trad. litt. : « le doux parfum de la vengeance »)

Numéro de production 82 (5-05)

Première diffusion États-Unis : 6 novembre 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Linda Elstad

Invités Barbara Babcock (Liz Craig) Edward Winter (Dr Frank Waring) Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Art Hindle (Jeff Farraday)


Synopsis

Afin de regagner son fils, J.R. met tout en œuvre pour ruiner les Farlow. Dépressive au dernier degré, Pamela se laisse interner.


Résumé détaillé

J.R. se propose de miner les affaires Farlow pour user de John Ross comme d'une monnaie d'échange. Toujours sans nouvelle de Pamela, Bobby mobilise la police qui la retrouve au sommet d'une tour contemplant le vide d'un regard éteint. Son mari la sauve de justesse d'un fatal plongeon. Elle est alors confiée aux soins d'une analyste qui préconise un internement. Miss Ellie se charge d'en informer Rebecca qui à son tour renseigne Cliff. Le Dr Waring offre de parrainer Mitch dans une lucrative spécialisation en chirurgie plastique. J.R. fait le tour des associés de Clayton Farlow pour le court-circuiter en les comblant d'offres alléchantes. Bobby reçoit une mystérieuse lettre accompagnée d'une photo de Kristin tenant un bébé. À la clé, 2 000 $ de rançon. Sue Ellen découvre Dusty ressassant le passé devant un film le montrant du temps où il était valide. Pamela se laisse passivement interner dans une clinique spécialisée.


Commentaires

Le titre original de cet épisode The Sweet Smell of Revenge (littétalement : "le doux parfum de la vengeance") est un détournement de celui du film américain Le Grand Chantage (Sweet Smell of Success) réalisé en 1957 par Alexander Mackendrick avec Burt Lancaster et Tony Curtis.


Une photo de Mary Crosby (non créditée au générique) dans le rôle de Kristin est montrée à l'écran.


Dans la scène où Dusty se projette un film le montrant pratiquant le rodéo sont utilisés des extraits du volet 8 de la saison 3 justement intitulé Rodéo.


Bien que mentionnée au générique, Susan Howard ne figure pas dans cet épisode.



Épisode 6 : Scepticisme

Titre original The Big Shut Down (trad. litt. : « la grande fermeture/la grande débâcle »)

Numéro de production 83 (5-06)

Première diffusion  États-Unis : 13 novembre 1981 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Edward Winter (Dr Frank Waring) Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Art Hindle (Jeff Farraday)


Synopsis

J.R. négocie un dangereux prêt avec Vaughn Leland, ancien ennemi juré. Bobby pourrait bientôt récupérer le fils de Kristin. Donna se résigne à voir Ray devenir promoteur.


Résumé détaillé

J.R. peine à trouver des prêteurs disposés à couvrir ses énormes investissements. Resurgit alors Vaughn Leland qui, disparu de Dallas après avoir été ruiné à cause de lui, est à présent à la tête d'une banque, enrichi depuis la libération des puits asiatiques. Il voit dans ce prêt à lui accorder une belle occasion de se venger. Peu dupe, J.R. prend soin d'user des charmes d'Afton pour amadouer ce dangereux créancier. Bobby se voit offrir le crapuleux rachat du bébé de Kristin. Pamela confirme que sa dépression n'est pas étrangère à sa frustration de n'avoir pas connu sa mère plus tôt. Obligé de rejoindre Jock sur une négociation en Amérique du sud, Punk laisse Ray s'investir seul dans un ambitieux projet, achevant sa métamorphose en homme d'affaires à part entière. Se résignant à le voir abandonner son statut de simple cow-boy, Donna lui propose de s'associer à lui. Lucy apprend de Mitch qu'il a modifié son plan de carrière pour accorder une nouvelle chance à leur mariage. Les Farlow sont informés d'une notable baisse de régime dans leurs raffineries. Complétant la somme cédée par les autres banques, Leland accorde à J.R. un prêt dont ce dernier sait pertinemment qu'il pourrait lui coûter la perte de sa compagnie.


Commentaires

Ce volet marque le notable retour de Dennis Patrick dans le rôle de Vaughn Leland qui, comme tant d'autres, avait juré la perte de J.R. avant de quitter Dallas dans le dernier épisode de la saison 3.


C'est la première fois qu'est évoqué le veuvage de Clayton Farlow.


Lui proposant de s'associer à elle, Donna cite à Ray, dans la V.O. comme dans la V.F., trois exemples de couples travaillant main dans la main, célèbres aux États-Unis mais quasi inconnus en Europe : fictifs pour Nick et Nora Charles, limiers de la série de comédies policières inaugurée par L'Introuvable (The Thin Man, 1934), et Mr. & Mrs. North, série télévisée débutée en 1952 ; réel pour le couple de comédiens formé des années 1920 au milieu des années 1960 par George Burns et Gracie Allen.



Épisode 7 : Pris au piège

Titre original Blocked (trad. litt. : « Acculé »)

Numéro de production 84 (5-07)

Première diffusion États-Unis : 20 novembre 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Art Hindle (Jeff Farraday)


Synopsis

Pamela a besoin d'être mère pour guérir. Bobby enquête sur la paternité du bébé de Kristin. Clayton refuse de céder à tout chantage de la part de J.R.


Résumé détaillé

Bobby met Jordan Lee en demeure de reconnaître le bébé de Kristin mais ce dernier apporte la preuve médicale qu'il ne peut en être le père. Mitch devient interne dans la clinique du Dr Waring. Seule la perspective d'avoir un enfant à materner paraît la clé qui libérera Pamela de sa névrose. Les Farlow voient leurs approvisionnements en pétrole brut s'assécher mystérieusement. Devinant que J.R. en est responsable, Sue Ellen se résignerait presque à retourner à Southfork si Clayton ne soupçonnait de son côté que l'aîné Ewing a dans le même temps mis en péril sa propre société. Ce sera donc à qui cèdera le premier sous la menace de faillite.



Épisode 8 : Le Partage

Titre original The Split

Numéro de production 85 (5-08)

Première diffusion États-Unis : 27 novembre 1981 sur CBS 2 novembre 1983 sur TF1 le samedi à 20H35

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Art Hindle (Jeff Farraday) Ted Shackelford (Gary Ewing) Joan Van Ark (Valene Clements Ewing)


Synopsis

En l'absence de Jock, la gestion de la Ewing Oil sera soumise au vote de toute la famille. Disgraciée par J.R., Afton confie tout ce qu'elle sait à Cliff. Ray se heurte à des difficultés financières. Bobby renonce à sa carrière politique.


Résumé détaillé

À cause de la forte baisse du prix du pétrole brut, le chantage de J.R. auprès des Farlow menace de le ruiner. Pendant que Donna trouve un éditeur pour la biographie qu'elle vient de rédiger, l'investissement de Ray s'avère plus risqué que prévu : la nature de son terrain l'oblige à construire des fondations bien plus coûteuses. Croyant voler au secours de sa sœur malmenée par J.R., Mitch frappe celui-ci qui trouve sans mal une "partenaire de jeu" plus docile à présenter à Leland. Mise en disgrâce, Afton se tourne alors vers Cliff qu'elle met en contact avec Leland pour mieux abattre J.R. Palliant son absence prolongée en Amérique du sud, Jock distribue par courrier 100 actions auprès de ses héritiers : 30 pour Miss Ellie et J.R. (qui cumule les 10 de son fils avec ses 20 autres), 20 pour Bobby et 10 pour Gary et Ray. Jusque là habitué à ne rendre des comptes qu'à son père, J.R. sera donc désormais soumis au vote de tous les siens. S'estimant trop pris par ses problèmes familiaux, Bobby renonce à se représenter en tant que sénateur. En pourparler avec Dusty, J.R. n'hésite pas à lui rappeler que, tôt ou tard, Sue Ellen aura besoin d'un partenaire sexuel à la hauteur.


Commentaires

À noter que, si 10 actions sont bien accordées au petit-fils John Ross, qui n'est encore qu'un bébé, la petite-fille Lucy, pourtant majeure, ne s'offusque pas le moins du monde de n'en recevoir aucune.


Il est pour la première fois énoncé le nom complet de Miss Ellie : Eleonor Southfolk Ewing.


Des extraits du volet 8 de la saison 3 sont à nouveau utilisés en tant que film souvenir de Dusty.


Lors de sa première diffusion à la télévision française, cet épisode sera le tout dernier diffusé le samedi soir pour ne plus entraver la fréquentation des cinémas en week-end. Les épisodes suivants seront désormais diffusés les mercredis, même heure, même chaîne.



Épisode 9 : Cinq dollars par baril

Titre original Five Dollars a Barrel

Numéro de production 86 (5-09)

Première diffusion États-Unis : 4 décembre 1981 sur CBS France : 11 janvier 1984 sur TF1 le mercredi à 20H35

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Leonard Katzman

Invités Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Art Hindle (Jeff Farraday) Ted Shackelford (Gary Ewing) Edward Winter (Dr Frank Waring)


Synopsis

Dos au mur, J.R. accepte de Cliff une onéreuse extension de sa dette. Pamela sort provisoirement de la clinique. Bobby va acheter l'enfant de Kristin.


Résumé détaillé

Gary est à peine arrivé à Southforf que J.R. tente déjà de lui acheter ses 10 parts de la Ewing Oil contre une belle petite affaire à son nom. Mais c'est finalement sa fille Lucy qui en reçoit la procuration. Apprenant le lourd endettement de Ray, J.R. tente à nouveau d'adjoindre ses 10 parts aux siennes, en vain. Les échéances du stockage des 5 millions de barils de pétrole brut, dont le prix ne cesse de baisser, arrive par ailleurs à terme. Cliff et Leland mettent le cartel dans la confidence des difficultés financières de J.R. pour l'associer à la curée qui ne saurait tarder. Refusant de se laisser miner par son impuissance, Dusty se remet prématurément à l'équitation. Pamela est autorisée à sortir de la clinique pour quelques jours. Apprenant que J.R. est également sur la liste des pères potentiels du fils de Kristin, Bobby se résout à acheter l'enfant. Profitant de la détresse de l'aîné Ewing, Cliff lui offre une extension de sa dette contre un pourcentage doublé et la totale gestion des puits Ewing 6 dont la moitié lui revenait déjà de droit. Pris à la gorge, J.R. accepte amèrement ses conditions.


Commentaires

Des extraits du volet 8 de la saison 3 sont utilisés pour la troisième fois en tant que film souvenir de Dusty.


Sans raison apparente, les puits jusque là appelés "Ewing 23" ont été rebaptisés "Ewing 6".


Cet épisode contredit le partage tel qu'établi dans le précédent : Ray affirme à un moment que les 10 parts de John Ross reviennent à Miss Ellie alors que leur gestion revenait en priorité à J.R.


Ce volet marque un notable changement dans la grille de programme de sa première diffusion à la télévision française : du samedi soir à 20 h 35, la série passe désormais au mercredi, même heure, même chaîne (son succès grandissant ayant commencé à entraver la fréquentation des cinémas le week-end).



Épisode 10 : Le Nouveau Départ

Titre original Starting Over

Numéro de production 87 (5-10)

Première diffusion États-Unis : 11 décembre 1981 sur CBS

RéalisationLeonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités Barry Nelson (Arthur Elrod) Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Art Hindle (Jeff Farraday)


Synopsis

Miss Ellie apprend que J.R. a épuisé la trésorerie familiale. Sue Ellen décide de quitter Dusty. Pamela prend le bébé de Kristin pour un enfant adopté.


Résumé détaillé

Aux abois, J.R. songe un moment à faire entrer sa compagnie en bourse mais, devant le trop long délai d'attente, y renonce. Assuré que son frère est bien le père du bébé de Kristin, Bobby en négocie la récupération. Dusty participe à un rodéo, contre l'avis de Sue Ellen qui, de son côté, se prépare à officialiser son divorce. Assistant à ses exploits et sa complicité retrouvée avec son entourage masculin, elle se sent soudain de trop et décide de le quitter. Pamela rechigne à retourner en clinique. Ray se résout enfin à confier ses soucis d'argent à Miss Ellie qui, se proposant de l'aider, apprend que la famille ne dispose plus d'aucune liquidité. Revenue de la clinique plus tôt que prévu, Pamela, voyant Bobby ramener un bébé à Southfork, croit à une adoption en bonne et due forme.


Commentaires

C'est la première fois que l'on voit un piano dans le salon familial.


Charlene Tilton et Ken Kercheval sont mentionnés au générique sans apparaître dans l'épisode.


A environ 2 minutes et 13 secondes, on peut apercevoir un micro juste au-dessus de Bobby et Pamela.



Épisode 11 : Waterloo à Southfork

Titre original Waterloo at Southfork

Numéro de production 88 (5-11)

Première diffusion États-Unis : 18 décembre 1981 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Linda Elstad

Invités Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad) Patty McCormack (Evelyn Michaelson) Barry Nelson (Arthur Elrod)


Synopsis

Miss Ellie corrige les manigances de J.R. en sauvant in extremis la Ewing Oil de la ruine et en l'obligeant à céder à Sue Ellen la garde définitive de leur fils.


Résumé détaillé

Très remontée, non seulement Miss Ellie confisque à J.R. l'exclusivité de la gestion des affaires Ewing en négociant directement avec Clayton le rachat des stocks de pétrole brut mais prend également parti pour Sue Ellen dans la bataille juridique que le couple s'apprête à mener. Désigné par sa mère pour surveiller les manigances de son aîné, Bobby n'ose par ailleurs contrarier sa femme en la voyant s'amouracher du bébé qu'il a ramené. Ray se voit contraint à céder à perte son projet immobilier. Sue Ellen quitte en bons termes le ranch des Farlow pour s'installer à l'hôtel. La devinant vulnérable, Clayton veille néanmoins sur son bien-être en l'absence de Dusty. Désargentée et sans travail, Afton loge provisoirement chez son frère. Se préparant à traîner publiquement Sue Ellen dans la boue pour récupérer son fils, J.R. y renonce à l'arrivée de sa mère à l'audience, se contentant du réglementaire droit de visite.


Commentaires

Présente dans une seule séquence, Charlene Tilton n'y prononce que deux courtes répliques.



Épisode 12 : La Réception

Titre original Barbecue Two (trad. litt. : « Barbecue n°2 »)

Numéro de production 89 (5-12)

Première diffusion États-Unis : 1er janvier 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Edward Winter (Dr Frank Waring)


Synopsis

L'annuel barbecue de Southfork bat son plein quand Miss Ellie apprend que Jock ne reviendra plus jamais.


Résumé détaillé

Jock confirme par télégramme son très prochain retour à Southfork à l'occasion du grand barbecue annuel. Miss Ellie parvient à inviter Sue Ellen, Clayton, Rebecca et même Cliff tandis que Lucy y convie Mitch avec l'espoir de renouer leurs relations. Bobby donne le change autant qu'il peut concernant la problématique adoption du bébé de Kristin. J.R. essaie de tirer le meilleur parti de sa nouvelle situation : ses raisonnables pertes financières sont travesties en investissements déductibles des impôts et il déploie des trésors d'attentions envers son ex-femme. Toujours en quête d'un protecteur, Afton s'attire les bonnes grâces de Cliff après l'avoir tant repoussé du temps où il était au creux de la vague. Au ranch, la fête se déroule plutôt bien quand Miss Ellie reçoit un appel de Punk lui annonçant que Jock a succombé à un terrible accident d'hélicoptère.


Commentaires

Cet épisode fut diffusé un peu moins d'un an après le décès de Jim Davis dont le personnage de Jock lui survécut hors-champ pendant tous ces mois.



Épisode 13 : La Recherche

Titre original The Search

Numéro de production 90 (5-13)

Première diffusion États-Unis : 8 janvier 1982 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis


Synopsis

J.R., Bobby et Ray se joignent aux recherches de leur père disparu.


Résumé détaillé

J.R., Bobby et Ray décident aussitôt de s'envoler vers la zone où Jock est porté disparu. Chaque membre de la famille se laisse envahir par les vifs souvenirs du patriarche, certains attendris, d'autres conflictuels. Une fois sur place, les trois fils s'investissent dans les recherches, entretenant le vague espoir que leur père s'en soit tiré. Croyant d'abord le retrouver, ils recueillent en fait le témoignage d'un tout autre rescapé : le pilote du petit avion qui a percuté l'hélicoptère. Sondant un lac où l'appareil a sombré après l'explosion, Bobby tombe sur le talisman que son père portait continuellement au cou. Miss Ellie se voit alors confirmer que son mari n'a pu survivre à l'accident.


Commentaires

Soutenant le souvenir du personnage de Jock, divers extraits des saisons précédentes montrant Jim Davis ont été adjoints au montage en tant que flash-back. Parmi ceux-ci, on entrevoit Mary Crosby dans le rôle de Kristin.


Valene intervient dans une conversation téléphonique sans être vue ni entendue.


Ken Kercheval est mentionné au générique sans jamais apparaître.


L'épisode est dédié à la mémoire de Jim Davis.



Épisode 14 : Problèmes

Titre original Denial (trad. litt. : « le déni »)

Numéro de production 91 (5-14)

Première diffusion États-Unis : 15 janvier 1982 sur CBS

Réalisation Victor French

Scénario Linda Elstad


Synopsis

Entre J.R. qui s'abandonne à la torpeur et l'apparente insouciance de Miss Ellie, chacun gère son deuil plus ou moins bien.


Résumé détaillé

La mort de Jock a ébranlé toute la famille mais J.R. semble de loin le plus affecté, négligeant ses affaires et se laissant envahir par une sévère amertume. Ray s'apitoie plus que jamais sur lui-même. Lucy s'inquiète de l'apparente impassibilité de sa grand-mère, non sans raison : au moment de discuter du testament avec son avocat, celle-ci refuse d'en entendre parler. Sue Ellen s'accommode tant bien que mal de sa nouvelle situation de femme divorcée : refoulant d'abord un admirateur trop entreprenant, elle se retrouve prise entre les avances de son ancien amant Cliff et les menaces d'un J.R. déchaîné. Enjoint à fournir le carnet de santé du bébé, Bobby y modifie frauduleusement le nom de la mère génétique. Encouragée par Mitch, Lucy s'investit plus avant dans sa carrière de mannequin en contactant Roger Larson, un ambitieux jeune photographe. Pressé par l'avocat de la famille à engager la procédure de succession, Bobby se voit confier la pénible tâche de confronter sa mère à la dure réalité du décès de Jock.


Commentaires

Le titre original Denial (littéralement "le déni") fait plus particulièrement référence au refus de Miss Ellie à officialiser la mort de son mari.


Sur un document administratif, on voit le prénom de Kristin orthographié "Kristen".



Épisode 15 : Chef de famille

Titre original Head of the Family

Numéro de production 92 (5-15)

Première diffusion  États-Unis : 22 janvier 1982 sur CBS

Réalisation Patrick Duffy

Scénario Howard Lakin

Invités Ray Wise (Blair Sullivan) Gretchen Wyler (Dr Dagmara Conrad)


Synopsis

Miss Ellie, et surtout Bobby, s'évertuent à sauvegarder la cohésion de la famille.


Résumé détaillé

Croulant sous les responsabilités devant les désertions de J.R. et de Ray, Bobby en vient à se demander s'il ne va pas bientôt devoir assumer lui-même la présidence de la Ewing Oil. Prétextant de lui faire visiter Pamela, il invite le Dr Dagmar à donner son avis sur le persistant déni de sa mère. Selon l'analyste, seul le temps devrait y remédier. Tentant de se créer un nouveau cercle d'amis, Sue Ellen prend conscience de leur superficialité, quand ce n'est pas de l'hostilité à peine voilée. Ne pouvant compter sur Clayton, trop pris par ses affaires, elle se tourne alors vers Cliff pour lui tenir compagnie. Donna déplore le délitement de son couple. Miss Ellie constate enfin un semblant de retour à la normal quand le noyau dur de la famille se joint pour la première fois depuis des semaines à un traditionnel dîner familial.



Épisode 16 : Réussite

Titre original The Phoenix (trad. litt. : « le Phénix »)

Numéro de production 93 (5-16)

Première diffusion États-Unis : 29 janvier 1982 sur CBS

Réalisation Harry Harris

Scénario David Paulsen

Invités Fern Fitzgerald (Marilee Stone)


Synopsis

Pendant que J.R. semble se ressaisir, Ray persiste à se complaire dans l'indolence.


Résumé détaillé

Profitant de son week-end avec John Ross pour lui faire visiter ses bureaux, J.R. émerge peu à peu de sa torpeur. Entre Afton et Sue Ellen, le cœur de Cliff balance. Plus la nécessité de régler la succession de Jock se fait sentir, plus J.R. partage avec sa mère le besoin d'en repousser indéfiniment l'exécution. C'est au tour de Ray d'être aimablement secoué de son apathie par Miss Ellie qui lui demande de régler enfin les impayés du ranch. Ne parvenant à s'y résoudre, il essuie également les reproches de Bobby. Pressé de questions par Pamela à propos des parents génétiques du bébé, ce dernier met tout en œuvre pour en officialiser l'adoption avant que ses mensonges ne le rattrapent. Dans son effort à s'adjoindre les faveurs du cartel, J.R. n'hésite pas à coucher avec Marilee Stone.


Commentaires

C'est la première fois que nous est présenté le bureau de Jock, voire qu'il en est fait mention.


La référence au mythe du Phénix du titre original annonce bien sûr le retour en force de J.R.



Épisode 17 : Mon père, mon fils

Titre original My Father, My Son

Numéro de production 94 (5-17)

Première diffusion  États-Unis : 5 février 1982 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Will Lorin

Invités Barbara Babcock (Liz Craig) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Patty McCormack (Evelyn Michaelson)


Synopsis

Bobby redoute l'inévitable audience d'adoption. J.R. décide de détruire Cliff et de reconquérir Sue Ellen. Lucy et Donna voient leur vie de couple respective leur échapper.


Résumé détaillé

Apercevant au restaurant Sue Ellen en compagnie de Cliff, J.R., piqué au vif, s'assure de la nature de leurs rapports en engageant un détective privé qui, se fiant aux apparences, confirme une liaison. Non content d'en informer Afton qui, heurtée, fait tout de même mine de s'en moquer, l'aîné Ewing se prépare à tendre un nouveau piège à Cliff. Donna et Ray ne semblent même plus se croiser. Sur les conseils d'un nouvel avocat, Bobby ne peut compter que sur la procédure dite de "l'enfant abandonné" qui lui assurerait au moins six mois de garde provisoire. Il lui faut en revanche non seulement l'accord de sa tante Sue Ellen mais également déterminer l'identité du père biologique que Bobby sait pertinemment être son propre frère. Non seulement Lucy est blessée par le rapprochement de Mitch avec une de ses patientes, mais prend aussi conscience de l'inquiétante fascination qu'elle exerce sur son photographe. Déboussolée, Sue Ellen se laisse progressivement tenter par l'alcool. S'efforçant de l'amadouer, J.R. joue au père attentionné et ne doute pas qu'elle finira tôt ou tard par se réinstaller au ranch familial.


Commentaires

Quand la question de l'existence de parents de la défunte Kristin est soulevée, Bobby ne mentionne que Sue Ellen sans faire la moindre allusion à leur mère, pourtant présente dans plusieurs épisodes.


À noter la séquence d'aérobic à laquelle participe Pamela : en 1982, date de la toute première diffusion de ce volet, cette discipline connaît justement son pic de popularité.


Bien que mentionnée au générique, Barbara Bel Geddes n'apparaît à aucun moment.


Épisode 18 : L'Anniversaire

Titre original Anniversary

Numéro de production 95 (5-18)

Première diffusion États-Unis : 12 février 1982 sur CBS

Réalisation Joseph Manduke

Scénario David Paulsen

Invités Barbara Babcock (Liz Craig) Patty McCormack (Evelyn Michaelson)


Synopsis

J.R. multiplie les manigances auprès de Cliff, Ray et Sue Ellen. Bobby met la dernière main à la problématique audience d'adoption. Donna et Lucy se savent bel et bien trompées.


Résumé détaillé

J.R. offre un cadeau empoisonné à Cliff par l'entremise d'un associé peu scrupuleux, guette la moindre faiblesse de Ray pour lui soutirer ses 10 parts Ewing et parvient à séduire Sue Ellen malgré l'enfer qu'il n'a naguère eu de cesse de lui faire vivre. Préoccupé de détourner sa femme de l'audience d'adoption, Bobby achète pour elle un club d'aérobic qui l'occupera à plein temps. Un peu "aidée" par J.R., Donna découvre son mari au lit avec une autre femme. Se voyant confirmer que Mitch la trompe, Lucy court se consoler auprès de son inquiétant photographe.


Commentaires

L'âge de Sue Ellen, 34 ans, est ici confirmé : la vidéo de son concours de beauté la dit âgée de 20 ans pendant que J.R. affirme que l'événement date de 14 ans. Lors du tournage de l'épisode, l'actrice Linda Gray était pourtant déjà dans sa petite quarantaine.



Épisode 19 : L'Adoption

Titre original Adoption

Numéro de production 96 (5-19)

Première diffusion États-Unis : 19 février 1982 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Howard Lakin

Invités Art Hindle (Jeff Farraday) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Ray Wise (Blair Sullivan)


Synopsis

À priori en assez bonne voie, la procédure d'adoption est néanmoins fragilisée par des menaces encore insoupçonnées.


Résumé détaillé

Mis en prison sous de faux prétextes sur ordre de J.R., Ray, de guerre lasse, lui cède ses 10 parts. Aucune pression ne pèse encore assez sur Lucy pour qu'elle en fasse autant des siennes. Elle ne soupçonne par contre pas encore que l'inclination de son photographe relève en fait de la dangereuse obsession. Non seulement Cliff déjoue le piège que J.R. lui avait tendu mais lui jure bien d'épouser Sue Ellen. D'un coup de poing, Donna règle son compte à sa rivale. À deux doigts de succomber de nouveau aux charmes de son ex-mari, Sue Ellen voit soudain Bobby déterrer involontairement ses griefs en lui apprenant que le bébé qu'il adopte n'est autre que le fils de sa sœur et de J.R. Soudain prise d'une violente amertume, elle accepte sans condition de collaborer à la procédure d'adoption. L'audience se déroulerait d'ailleurs plutôt bien si son aboutissement n'était soumis à deux facteurs à risque : le mystérieux retour du Jeff Farraday et J.R. pris au dépourvu par la brutale animosité de Sue Ellen.



Épisode 20 : L'Exploit

Titre original The Maelstrom (trad. litt. : « le Maelstrom »)

Numéro de production 97 (5-20)

Première diffusion États-Unis : 26 février 1982 sur CBS

Réalisation Patrick Duffy

Scénario Will Lorin

Invités Art Hindle (Jeff Farraday) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Ray Wise (Blair Sullivan)


Synopsis

Sue Ellen renoue avec Cliff. J.R. est sur le point de percer le secret de Bobby.


Résumé détaillé

S'informant sur les visites chez Sue Ellen, J.R. apprend de son détective que celle de Bobby a précédé de peu la sienne. Lui demandant de se justifier, son cadet botte en touche. Déterminée à prendre sa revanche, Sue Ellen se jette à corps perdu dans une relation avec Cliff et n'en fait pas mystère. La guerre ouverte entre J.R. et ce dernier s'en trouve violemment ravivée. Mais déjà, Sue Ellen prend ses distances avec son amant et persiste à voir en Clayton une affection paternelle qui pourrait néanmoins se muer en un sentiment plus intime. Témoin impuissant de l'effritement de son mariage, Lucy se laisse séduire par son inquiétant photographe. Jeff Farraday se signale à nouveau à Bobby qui espérait pourtant ne plus jamais le revoir. Contacté par un avocat de Los Angeles intrigué par l'annonce concernant le bébé adopté, J.R. ne tarde pas à faire le lien avec celui de Kristin, dont il est très probablement le père.



Épisode 21 : Le Retour

Titre original The Prodigal (trad. litt. : « le fils prodigue »)

Numéro de production 98 (5-21)

Première diffusion États-Unis : 5 mars 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece

Scénario David Paulsen

Invités Art Hindle (Jeff Farraday) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Ray Wise (Blair Sullivan)


Synopsis

Cliff multiplie les antagonismes auprès de Clayton et surtout de Katherine. Farraday veut faire chanter Bobby. Pamela interdit au photographe de Lucy de la harceler.


Résumé détaillé

En plus de sa traditionnelle rivalité avec J.R., Cliff doit désormais compter avec celle de Clayton, de plus en plus attaché à Sue Ellen, et surtout de Katherine, qui désapprouve ouvertement son emprise accrue sur la compagnie créée par son père. Cette dernière en fait d'ailleurs part à l'aîné Ewing, qui ne manque pas d'en prendre bonne note. En pleines recherches d'éléments à ajouter à son prochain ouvrage, Donna découvre une tache dans le lointain passé de son défunt mari, qu'elle pensait pourtant irréprochable : un oncle mystérieusement décédé peu de temps après son internement. Contactée par Clayton pour mettre au clair ses liens avec Cliff, Afton devine chez lui plus qu'un ami de Sue Ellen et s'empresse d'en informer celle-ci. Décelant un juteux filon dans la recherche de paternité du petit Christopher, Farraday veut monnayer son silence auprès de Bobby qui refuse de céder au chantage. Parce que Lucy lui décrit la morbide obsession de son photographe, Pamela prend sur elle de menacer ce dernier de représailles s'il persiste dans son harcèlement. Dossier à l'appui, J.R. ne doute plus de la réelle identité du bébé adopté.


Commentaires

Le titre original de l'épisode The Prodigal (littéralement: "le fils prodigue") détourne celui d'une parabole biblique bien connue.


Dans le bureau de J.R., on aperçoit sur son poste de télévision un encombrant magnétoscope : la première diffusion de ce volet coïncide avec le début de la démocratisation massive de la vidéo domestique sur bande magnétique dont la suprématie fut un temps disputée par les formats V2000, Betamax et VHS, finalement acquise par ce dernier dans l'année 1981.



Épisode 22 : Revanche

Titre original Vengeance

Numéro de production 99 (5-22)

Première diffusion États-Unis : 12 mars 1982 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Howard Lakin

Invités Art Hindle (Jeff Farraday) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Ray Wise (Blair Sullivan)


Synopsis

Cliff tombe dans un autre piège tendu par J.R. Bobby fait l'objet d'un chantage. Lucy se fait enlever par son photographe.


Résumé détaillé

Par l'entremise de Marilee Stone, J.R. tend un nouveau piège à Cliff : trompé par une fausse expertise géologique, ce dernier s'investit à grands frais dans l'achat d'un terrain a priori sans valeur. Miss Ellie s'évertue à éviter une nouvelle guerre ouverte entre les Ewing et les Barnes en recommandant à Sue Ellen de ne plus revoir Cliff, tandis qu'Afton essaie de calmer l'agressivité de J.R. en l'informant que son vrai rival est en fait Clayton. Jeff Farraday persiste à vouloir faire chanter Bobby en l'assurant que ce sera pour la toute dernière fois. Donna apprend à son beau-fils que l'héritage soutiré par Sam Culver à son oncle a largement contribué aux fortunes Ewing et Culver. À peine apprend-elle de Mitch son intention de divorcer que Lucy se fait enlever par son photographe psychotique. Après confirmation de la manœuvre de Bobby auprès de Sue Ellen, J.R. s'apprête à faire pression sur lui pour obtenir ses 20 parts qui, ajoutées aux siennes, le rendront enfin indétrônable à la tête de la Ewing Oil.



Épisode 23 : Chantage

Titre original Blackmail

Numéro de production 100 (5-23)

Première diffusion États-Unis : 19 mars 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece (en)

Scénario Leonard Katzman

Invités Art Hindle (Jeff Farraday) Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Jonathan Goldsmith (Joe Smith) Tom Stern (Détective White)


Synopsis

Bobby découvre le cadavre de Farraday. Lucy est séquestrée par son photographe. Miss Ellie encaisse très mal les accablantes révélations de Donna à propos de Jock.


Résumé détaillé

Venu apporter la somme exigée par Farraday, Bobby le découvre mort dans son appartement, probablement assassiné. Après en avoir anonymement informé la police, il quitte les lieux en prenant soin d'effacer toute trace de son passage mais ignore avoir été repéré par un inconnu. Aveuglé par la certitude d'avoir fait une excellente affaire, Cliff s'investit dans le coûteux forage de son nouveau terrain sans opérer la moindre contre-expertise. Informant Miss Ellie des douteuses origines de la fortune de Jock, Donna provoque sa vive colère. Sue Ellen écarte encore l'offre de Cliff de l'épouser. J.R. met Bobby en demeure d'user systématiquement de ses 20 parts à son avantage en échange de son silence concernant la réelle paternité de Christopher. Personne ne se doute encore que Lucy est séquestrée par son photographe. En visite au ranch, Mitch constate avec Miss Ellie que nul ne l'a revue depuis plusieurs jours. Croyant recueillir des informations sur la disparition de sa nièce, Bobby est en réalité convoqué par le police pour répondre de ses rapports avec le défunt Farraday.



Épisode 24 : Enquête

Titre original The Investigation

Numéro de production 101 (5-24)

Première diffusion États-Unis : 26 mars 1982 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Bruce Shelly

Invités Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Jonathan Goldsmith (Joe Smith) Tom Stern (Détective White)


Synopsis

Bobby n'admet à la police qu'une part de la vérité. Lucy est arrachée des griffes de son ravisseur. Criblé de dettes, Cliff revend à vil prix le puits Ewing 6 à J.R.


Résumé détaillé

Bobby calme provisoirement les soupçons de la police en n'admettant qu'à moitié ce qui le relie à Farraday. Tandis tous se perdent en conjectures concernant la disparition de Lucy, Pamela se souvient soudain des insistances de son photographe. Elle et Bobby la trouvent ligotée et bâillonnée dans son studio photo, mais saine et sauve. Apprenant que, grâce aux conseils avisés de Clayton, la situation financière de Sue Ellen est au beau fixe, Cliff voit dans leur relation un moyen de le soulager de ses énormes dettes. Se sentant bassement manipulée, celle-ci le congédie sans ménagement. Bobby reçoit la visite des assassins de Farraday, qui le supposent concerné pour son trafic de cocaïne. Croyant bon d'en informer la police, il se voit contraint d'admettre avoir lui-même découvert le corps, sans pour autant être inculpé. Espérant récupérer 7 millions de la vente du puits naguère arraché à J.R., c'est précisément de ce dernier que Cliff obtient la meilleure offre de 4 millions, qui ne le tirent que partiellement d'affaire. Profitant de l'isolement de Sue Ellen, J.R. met la dernière main à son opération de séduction.


Commentaires

Valene intervient dans un bref échange téléphonique sans être vue ni entendue.



Épisode 25 : L'Accord

Titre original Acceptance

Numéro de production 102 (5-25)

Première diffusion  États-Unis : 2 avril 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece (en)

Scénario Will Lorin

Invités Jonathan Goldsmith (Joe Smith) Tom Stern (Détective White)


Synopsis

Cliff est à nouveau au creux de la vague. Bobby fait arrêter les meurtriers de Farraday. Miss Ellie parvient enfin à accepter son veuvage.


Résumé détaillé

Déçue par ce qu'elle considère comme un détournement de fonds, Rebecca exige que Cliff renonce à la direction de sa société. Bien que la police ait confirmé le lourd pedigree de Farraday, Bobby reste suspect numéro un de son assassinat. Aussi provoque-t-il les événements en contactant les vrais coupables pour les piéger : arrangeant un rendez-vous, il enregistre leurs aveux juste avant que la police ne les arrête. En échange, il obtient des enquêteurs un nouveau document concernant Kristin, dont il ne sait encore la valeur. Donna a beau renoncer à écrire son livre incriminant, Miss Ellie continue à broyer du noir : plus que le douteux passé de Jock, c'est son décès qu'elle ne parvient toujours pas à accepter. Quittant Dallas, Mitch fait ses adieux à Lucy. Rejeté de tous, caressant même des idées de suicide, Cliff reçoit l'inattendu soutien moral d'Afton. Après mûre et douloureuse réflexion, Miss Ellie accorde enfin à Donna l'autorisation d'écrire son livre sans rien en omettre.


Commentaires

Mettant apparemment fin à ses apparitions dans la série, le personnage de Mitch Cooper (joué par Leigh McCloskey) fera néanmoins de ponctuels retours dans une poignée d'épisodes de la saison 8 et dans un tout dernier au milieu de la saison 12.



Épisode 26 : Adieu Monsieur Barnes

Titre original Goodbye, Cliff Barnes

Numéro de production 103 (5-26)

Première diffusion États-Unis : 9 avril 1982 sur CBS

Réalisation Irving J. Moore

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Fern Fitzgerald (Marilee Stone) Karlene Crockett (Muriel Gillis)


Synopsis

Bobby et Pamela apprennent que Christopher ne peut être le fils de J.R. Sue Ellen accepte de se remarier avec ce dernier, mais le coma de Cliff à la suite d'une tentative de suicide remet tout en question.


Résumé détaillé

Évincée par un J.R. préoccupé de "se racheter une conduite" afin d'épouser une nouvelle fois Sue Ellen, Marilee Stone admet à Cliff avoir servi de couverture dans sa désastreuse transaction. Seul soutien de ce dernier, Afton échoue encore à le tirer de son auto-apitoiement. Bobby avoue enfin toute la vérité sur Christopher à Pamela qui n'en ressent que plus d'animosité à l'encontre de son félon de beau-frère. Le couple part à Los Angeles s'enquérir de la signification du document donné à Bobby par la police : en réalité, Kristin a fait une fausse couche peu après son départ de Dallas, lui laissant le temps de retomber enceinte et d'accoucher prématurément de Christopher (dont le père ne peut être que Farraday, puisqu'elle l'a épousé après confirmation de sa nouvelle grossesse). Lucy confesse à sa copine de fac qu'elle a été violée par son ravisseur et redoute d'en porter l'enfant. Espérant tous deux conquérir Sue Ellen, Clayton et Cliff apprennent qu'elle a finalement accepté de se remarier avec J.R. (sans se douter que celui-ci convoite surtout les 10 parts Ewing de leur fils). À l'annonce officielle des futures noces, seule Miss Ellie affecte d'en être ravie. Afton découvre Cliff inanimé, qui a manifestement tenté de se suicider et que les médecins déclarent entre la vie et la mort pour les prochaines 24 heures. Informé des manigances qui ont poussé son fils au désespoir, Rebecca annonce aux Ewing son intention de les anéantir. Sue Ellen renonce pour l'instant à toute idée de mariage et J.R. ignore encore que l'écrasante majorité sur les parts Ewing dont il pensait pourvoir disposer est désormais fortement compromise.


SAISON 06

Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes : Ellie Ewing

  • Patrick Duffy : Bobby Ewing

  • Linda Gray : Sue Ellen Ewing

  • Larry Hagman : J. R. Ewing

  • Susan Howard : Donna Culver

  • Steve Kanaly : Ray Krebbs

  • Ken Kercheval : Cliff Barnes

  • Victoria Principal : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton : Lucy Ewing

Acteurs récurrents

  • Priscilla Pointer : Rebecca Barnes Wentworth (jusqu'à l'épisode 18)

  • Howard Keel : Clayton Farlow

  • Audrey Landers (en) : Afton Cooper

  • Kate Reid : Tante Lily Trotter (à partir de l'épisode 3)

  • Timothy Patrick Murphy : Mickey Trotter (à partir de l'épisode 4)

  • Ben Piazza : Walt Driscoll (à partir de l'épisode 6)

  • John Beck : Mark Graison (à partir de l'épisode 14)

  • Deborah Rennard (en) : Sly Lovegren

  • Morgan Brittany : Katherine Wentworth

  • Fern Fitzgerald (en) : Marilee Stone

  • Don Starr (en) : Jordan Lee

  • Lois Chiles : Holly Harwood

  • Alice Hirson (en) : Mavis Anderson (à partir de l'épisode 2)

  • Tom Fuccello (en) : Dave Culver

  • Morgan Woodward: Marvin « Punk » Anderson

  • George O. Petrie (en) : Harv Smithfield

  • William Smithers : Jeremy Wendell

  • James Brown : Dét. Harry McSween


Réalisateurs Leonard Katzman (7 épisodes) Larry Hagman (3 épisodes) Michael Preece (en) (6 épisodes) Patrick Duffy (3 épisodes) David Paulsen (en) (1 épisode) Bill Duke (2 épisodes) Larry Elikann (1 épisode) Ernest Pintoff (1 épisode) Robert C. Thompson (1 épisode) Nicholas Sgarro (1 épisode) Gunnar Hellström (1 épisode) Nick Havinga (1 épisode)


Scénaristes Arthur Bernard Lewis (en) (6 épisodes) Leonard Katzman (4 épisodes) David Paulsen (en) (6 épisodes) Howard Lakin (4 épisodes) Frank Furino (1 épisodes) Linda Elstad (1 épisodes) Will Lorin (5 épisodes) Robert Sherman (1 épisode)


Épisode 1 : Le Changement

Titre original Changing of the Guard (trad. litt. : « la relève de la garde »)

Numéro de production 104 (6-01)

Première diffusion États-Unis : 8 octobre 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman


Synopsis

Sue Ellen et John Ross retourne à Southfork. Bobby reprend la direction de la Ewing Oil. Cliff émerge de son coma. J.R. est engagé pour gérer en sous-main la société d'une héritière inexpérimentée.


Résumé détaillé

J.R. comme Afton signifient à Sue Ellen l'inutilité qu'elle persiste au chevet de Cliff, dont le coma se complique d'apnées ponctuelles. Miss Ellie organise un vote pour décider si Bobby remplacera son frère à la direction de la Ewing Oil. Ce dernier, surpris de voir son cadet voter contre lui, apprend que son chantage à propos de la paternité de Christopher ne tient plus. Rentrant chez elle, Sue Ellen constate sans aigreur que J.R. a fait emporter à Southfork toutes les affaires de John Ross, qu'elle ne tarde pas à rejoindre. Pendant que Bobby reprend les rênes de la compagnie familiale, J.R., soudain désœuvré, menace de quitter Southfork. Se voyant confirmer qu'elle est enceinte de son ravisseur, Lucy s'interroge sur sa nécessité d'avorter. Émergeant de son coma, Cliff confond la main d'Afton avec celle de Sue Ellen. En échange de 25 % des parts de la compagnie de la jeune héritière Holly Harwood, J.R. accepte de la seconder secrètement dans le gestion de ses affaires pétrolières.


Commentaires

À un moment du dialogue, Miss Ellie confirme que le début de cet épisode se situe dans l'après-midi même de l'hospitalisation de Cliff.


Étrangement, Sue Ellen ressort de sa visite à l'hôpital avec une chevelure nettement plus courte qu'en y entrant dans le volet précédent. À l'inverse, Bobby a vu la sienne gagner notablement en volume en l'espace de quelques heures.


Plus bizarre encore, les bureaux Ewing ont été complétement réaménagés en tout au plus 48 heures. Vus de la fenêtre du bureau de Bobby, des gratte-ciel, jusque là absents, semblent en outre avoir poussé en un temps record.


Lois Chiles dans le rôle de Holly Harwood intervient ici pour la première fois.


Pour toute réplique, Ken Kercheval prononce deux fois le nom de Sue Ellen.



Épisode 2 : Tiens, quelle mauvaise surprise !

Titre original Where There's a Will... (trad. litt. : « Où il y a un testament/une volonté... »)

Numéro de production 105 (6-02)

Première diffusion  États-Unis : 16 octobre 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Paul Carr : Ted Prince Charles Napier : Carl Daggett Robin Strand : John Baxter


Synopsis

Bobby est contraint de ralentir le pompage du pétrole. Ray apprend que son père officiel est mourant. Cliff sort de l'hôpital. Sue Ellen retourne auprès de Clayton. J.R. lit en secret le testament de Jock.

Résumé détaillé

J.R. s'est mis en tête de jeter un œil sur le testament de son père avant son ouverture officielle, quitte à faire chanter le gendre de l'avocat familial pour obtenir cette primeur. À son réveil, Cliff manifeste une bien mauvaise humeur, rejetant sa mère et négligeant Afton, ce que Pamela ne manque de lui reprocher. À peine installé à la tête de la Ewing Oil, Bobby se heurte au net ralentissement du marché, l'obligeant à réduire le rendement de 25 % pour éviter tout excès de stockage. Ray reçoit un message de détresse de sa tante, accablée par les lourds frais médicaux de son père officiel Amos Krebbs, qui se meurt à l'hôpital. Confiant à Afton le soin d'aider au rétablissement de Cliff, Sue Ellen décide de prendre ses distances en retournant au ranch de Clayton. Lucy avoue à Pamela qu'elle porte un enfant dont elle compte avorter. Marilee Stone se propose d'aider Cliff à reprendre les affaires pendant que Bobby reçoit l'offre peu recommandable d'adjoindre de belles jeunes escortes à ses futures négociations. Consultant les dernières volontés de Jock, J.R. semble ravi.


Commentaires

Le titre original Where There's a Will... (littéralement : "Où il y a un testament/une volonté...") est le début du célèbre proverbe dont il détourne le sens original : "Where there's a will, there's a way" (littéralement : "Où il y a volonté, il y a moyen" et dont l'équivalent français est : "Quand on veut, on peut").


À un moment du dialogue original, J.R. fait par ailleurs un calembour en inversant la formule : "Where there's a way, there's will" (littéralement : "Où il y a moyen, il y a un testament") dont la VF a préféré ne pas tenir compte.


C'est la première fois qu'il est fait mention de la tante de Ray, Lily Totter.


On aperçoit ici le premier modèle de téléphone sans fil de la série.


Épisode 3 : Problème d'argent

Titre originalBillion Dollar Question (trad. litt. : « la question piège/la question à un milliard de dollars »)

Numéro de production 106 (6-03)

Première diffusion  États-Unis : 15 octobre 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece

Scénario Arthur Bernard Lewis


Synopsis

J.R. fait pression auprès de Bobby et de sa mère pour ouvrir le testament de Jock. Lucy se fait avorter. Ray apprend que son père officiel est mort.


Résumé détaillé

Défendant soudain l'urgence d'officialiser la lecture des dernières volontés de son père, J.R. va jusqu'à encourager le fisc à harceler Bobby pour accélérer la procédure testamentaire. Lucy accuse les contrecoups psychologiques de son avortement. Apprenant de sa tante qu'Amos Krebbs est décédé, Ray se rend aux funérailles accompagné de Donna. Afton redoute qu'en engageant Cliff, Marilee Stone ne ravive sa querelle avec J.R. Miss Ellie se prépare à participer au bal des magnats du pétrole, le premier où elle ne sera pas escortée de Jock. Si cette épreuve s'annonce déjà ardue, qu'en sera-t-il de l'officialisation de sa mort ?


Commentaires

C'est la première fois que Kate Reid apparaît dans le rôle de Tante Lily Trotter.



Épisode 4 : Le Bal des pétroliers

Titre original The Big Ball (trad. litt. : « le grand bal »)

Numéro de production 107 (6-04)

Première diffusion États-Unis : 22 octobre 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Leonard Katzman

Invités Jared Martin : Dusty Farlow Melody Anderson : Linda Farlow Dale Robertson : Frank Crutcher


Synopsis

Sue Ellen retourne à Southfork. L'hommage fait à Jock au bal des pétroliers aide Miss Ellie à en faire son deuil.


Résumé détaillé

Les retrouvailles de Sue Ellen avec Dusty se bornent à d'aigres adieux depuis qu'elle sait que ce dernier s'est entretemps marié avec une autre. Se sentant de trop au ranch Farlow, elle retourne vivre à Southfolk. Venu avec Donna assister aux obsèques d'Amos, Ray fait la connaissance de son cousin Mickey, un jeune homme manifestement en manque de repères. Espérant écourter le deuil de sa mère, J.R. encourage Punk Anderson à annoncer officiellement pendant le bal des pétroliers la bourse créée en l'honneur de son père. À l'occasion de cet événement, Miss Ellie fait la connaissance de Frank Crutcher tandis que Clayton est escorté de Rebecca. Émue par l'hommage fait à son défunt mari, Ellie se dit enfin prête à engager la procédure de succession.


Commentaires

Tante Lily est le seul personnage de la série à appeler Ray par son prénom complet Raymond.


Punk Anderson signale à un moment de son discours que son vrai prénom est Marvin et que "Punk" était en fait un surnom donné par Jock.


Ici dans le rôle de Frank Crutcher, Dale Robertson fut également acteur régulier la première saison de la série concurrente Dynastie.


Présente au générique, Charlene Tilton ne figure pas dans l'épisode tandis qu'Audrey Landers apparaît dans la séquence du bal sans y prononcer une seule réplique.


Tout comme les bureaux Ewing, l'intérieur du ranch Southfork a fait "peau neuve" en un délai tout à fait hors-norme et sans qu'aucune trace de chantier n'aie été même entrevue.


Timothy Patrick Murphy dans le rôle de Mickey Trotter intervient ici pour la première fois.



Épisode 5 : Le Testament

Titre original Jock's Will (trad. litt. : « le testament de Jock »)

Numéro de production 108 (6-05)

Première diffusion  États-Unis : 29 octobre 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece (en)

Scénario David Paulsen

Invités Ted Shackelford (Gary Ewing) Dale Robertson : Frank Crutcher


Synopsis

Jock officiellement déclaré mort, le testament est enfin ouvert : outre l'attendue répartition du patrimoine, un codicille engage ses deux plus vieux fils dans une course à la productivité pour gagner les pleins pouvoirs de la Ewing Oil.


Résumé détaillé

Avant toute procédure testamentaire, Jock doit être déclaré officiellement mort, à défaut de quoi un délai de 7 ans sera exigé. Autant J.R. redoute une réticence du juge, autant Bobby se refuse à l'idée de céder les pleins pouvoirs de la Ewing Oil à son frère. Une date de mariage de Sue Ellen et J.R est enfin arrêtée. Appelé à retourner à Dallas, Ray persuade Mickey, en passe de virer délinquant, de l'y accompagner pour mieux aider son jeune cousin à se forger une vie décente. L'audience se déroule sans encombre et le juge déclare enfin Jock décédé. À l'ouverture du testament, ses quatre fils reçoivent une part égale du patrimoine (Gary se voyant seul contraint pour 4 ans à ne disposer que des intérêts), Lucy, une demi-part, et les autres petit-enfants, présents et à venir, une égale somme à percevoir à leurs 21 ans. Seuls J.R. et Bobby sont déclarés susceptibles de diriger l'empire Ewing. Pour déterminer qui des deux en assumera la pleine responsabilité, une féroce compétition va s'engager sur un an, à l'issue de quoi le plus productif remportera la mise.


Commentaires

On voit mentionnée sur le faire-part de mariage de Sue Ellen et J.R. la date exacte de leurs premières noces (15 février 1970, soit 8 ans avant le tout début de la série) biffée et rectifiée d'une seconde date, le 3 décembre 1982 (également celle de la toute première diffusion de l'épisode 10 de cette saison justement intitulé le mariage). Par conséquent, Sue Ellen a été élue Miss Dallas moins de deux ans avant de devenir une première fois Mme Ewing.


Durant l'audience, le juge énonce le nom complet de Jock : John Ross Ewing Senior, faisant de "Jock" un diminutif, et de son petit-fils "John Ross troisième du nom", après J.R., "John Ross Junior".


Étrangement, Jock lègue le ranch Southfork à sa veuve alors que le domaine était signalé depuis le début de la série comme appartenant intégralement à Miss Ellie, l'ayant elle-même hérité de son père. Il est signalé par ailleurs que le vieux couple était soumis au régime de la communauté des biens.


La contrainte testamentaire maintenant le personnage de Gary à un standing moyen ne lui épargne pas que le risque de dilapider sa fortune à cause de son alcoolisme : héros vedette de la série dérivée à succès Côte Ouest (Knots Landing 1979-1993), il ne pouvait décemment devenir millionnaire du jour au lendemain sans nuire à la longévité de son cadre narratif (les quatre ans prescrits ne couvrant par ailleurs qu'une faible part des 11 prochaines saisons de la saga).


Lucy est déclarée par l'avocat âgée de plus de 21 ans, faisant d'elle une mineure en début de série.



Épisode 6 : Réflexion

Titre original Aftermath (trad. litt. : « contre-coup »)

Numéro de production 109 (6-06)

Première diffusion États-Unis : 5 novembre 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario David Paulsen


Synopsis

Se mettent en place les prémices d'une féroce compétition entre Bobby à J.R.


Résumé détaillé

Chacun réagit différemment à la lecture du testament : Bobby, encore sous le choc de la révélation, et J.R., qu'évidemment rien ne surprend, se sentent déjà tous deux dans les « starting-blocks » de leur future compétition, Ray se félicite de ne pas y être mêlé, Lucy ne nourrit que rancœur contre la trop furtive visite de son père et Miss Ellie redoute de voir ses deux fils s'entredéchirer. Déterminée à anéantir les Ewing, Rebecca fait l'acquisition d'une compagnie pétrolière dont elle offre prématurément la direction à Cliff qui la refuse, encore meurtri par sa récente défaite. De son côté, Pamela craint que cette vendetta ne se répercute sur son mari. Reprenant possession de son bureau, J.R. n'en renonce pas pour autant à gérer parallèlement la compagnie de la jeune Harwood. Lucy reprend en douceur le chemin du studio photo. Bobby hésite à s'engager dans un gros investissement pétrolier, prometteur mais au rendement probablement plus long que le délai imparti par le testament. La date d'audience d'adoption de Christopher a été fixée.


Commentaires

Tout comme le bureau réaménagé de Bobby, celui de J.R., montré ici pour la première fois, a troqué en l'espace de quelques semaines seulement sa vue dégagée contre un panorama encombré de buildings. Les dimensions et la configuration de la pièce n'ont du reste plus rien de comparable avec la précédente, alors que rien ne laisse supposer, ni dans le dialogue ni dans la mise en scène, que la Ewing Oil ait changé d'immeuble ou même d'étage.


Apparaît ici pour la première fois le personnage de Walt Driscoll, joué par Ben Piazza qui participera aussi à la dernière saison de la série concurrente Dynastie.


Épisode 7 : Délit de fuite

Titre original Hit and Run

Numéro de production 110 (6-07)

Première diffusion États-Unis : 12 novembre 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece

Scénario Howard Lakin

Invités Dale Robertson : Frank Crutcher -  Nicholas Hammond : Bill Johnson - Ray Wise : Blair Sullivan


Synopsis

Cliff devient membre du cartel. Bobby prend le risque d'un rendement à trop long terme. J.R. se surpasse dans la manipulation.


Résumé détaillé

L'annonce de l'accession de Cliff à la tête d'une compagnie pétrolière ajoute d'autant plus à la tension de la compétition Ewing qu'il encourage le cartel à boycotter toute transaction avec les deux frères. Après maintes hésitations, Bobby s'investit enfin dans les prometteurs gisements dont son beau-frère a entretemps recueilli l'offre d'achat. Franck Crutcher poursuit aimablement Miss Ellie de ses assiduités. Lucy reprend les séances photo avec d'autant moins d'enthousiasme que s'annonce l'officialisation de son divorce. Pour s'assurer la complaisance du directeur de la surveillance du pétrole, J.R. prend soin de piéger sa jeune épouse par un faux accident la contraignant au délit de fuite. Ne reste plus à l'aîné Ewing qu'à se poser en "sauveur", lui épargnant une humiliante arrestation.


Commentaires

La séquence de séance photo met en scène deux personnages secondaires noirs, les tout premiers à figurer dans la série.



Épisode 8 : La Grande Classe

Titre original The Ewing Touch (trad. litt. : « la méthode Ewing/le charme Ewing »)

Numéro de production 111 (6-08)

Première diffusion États-Unis : 19 novembre 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Howard Lakin

Invités Dale Robertson : Frank Crutcher - Nicholas Hammond : Bill Johnson - Albert Salmi : Gil Thurman


Synopsis

Ne s'épargnant aucune bassesse, J.R. s'empresse de gagner de l'avance sur Bobby à peine leur compétition entamée.


Résumé détaillé

Bobby et Pamela sont déclarés parents officiels du petit Christopher. Contraint à une dangereuse complaisance, Walt Driscoll favorise à contre-cœur l'exploitation à plein régime des puits Ewing de J.R. en bridant ceux de Bobby. Clayton accède au souhait de Sue Ellen qu'il l'escorte à l'autel de son très prochain mariage avec J.R. Cliff reproche à Pamela d'avoir contribué à lui faire perdre une prometteuse affaire en faveur de son mari, pendant qu'elle, se défendant de toute malice, condamne son esprit de vengeance, opinion du reste partagée par Afton. Échaudée de sa récente mésaventure, Lucy repousse les courtoises avances d'un commanditaire de séances photo. J.R. et Bobby prennent conscience de la possible relation entre leur mère et Franck Crutcher. Lucy assiste seule à son divorce, prononcé sans encombre. L'autorisation accordée à J.R. d'extraire tant de pétrole dans un contexte de ralentissement commercial suscite un étonnement général qui pourrait très vite se retourner contre lui.


Commentaires

C'est la première saison où l'on voit les bureaux Ewing équipés d'ordinateurs.



Épisode 9 : Un petit bonus

Titre original Fringe Benefits

Numéro de production 112 (6-09)

Première diffusion États-Unis : 26 novembre 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece

Scénario Will Lorin

Invités Dale Robertson : Frank Crutcher - Albert Salmi : Gil Thurman


Synopsis

L'achat d'une raffinerie oppose Cliff à J.R. dont l'argent seul ne suffira pas à combler le vendeur.


Résumé détaillé

Détenteur d'une raffinerie que J.R. brûle d'acquérir, Gil Thurman veut manifestement tirer de sa vente d'indécents "à-côtés" : après s'être vanté auprès d'Afton, qui informe Cliff de la négociation, c'est à Sue Ellen, chargée de l'accueillir à dîner, qu'il fait d'impudiques avances. Si cette dernière n'y voit qu'insulte, Afton, elle, se sent prête au sacrifice pour que Cliff remporte la mise. À peine achetés par Bobby, les nouveaux puits canadiens cumulent déjà deux mois du retard d'exploitation à cause du climat. Lui comme son frère sont par ailleurs contraints à renoncer à d'excellentes affaires à la rentabilité trop tardive. J.R. ne cache pas à sa mère son désaccord de la voir fréquenter Franck Crutcher, que Miss Ellie se borne d'ailleurs à considérer comme un ami. Ravi de supplanter enfin J.R., Cliff acquiert la raffinerie de Thurman sans soupçonner la part déterminante d'Afton dans la transaction.


Commentaires

L'entrée de l'établissement où chante Afton est la même que celle où Lucy fait la connaissance de Mitch en tant que voiturier dans l'épisode 2 de la saison 4. Son intérieur a par ailleurs troqué la boite de nuit disco contre un restaurant piano bar.


Mentionnée au générique, Charlene Tilton n'apparaît à aucun moment.



Épisode 10 : Le Mariage

Titre original The Wedding

Numéro de production 113 (6-10)

Première diffusion États-Unis : 3 décembre 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Will Lorin

Invités Ray Wise : Blair Sullivan


Synopsis

De sombres nuages s'accumulent sur la célébration des noces de Sue Ellen avec J.R. : les milieux du pétrole menacent de réagir aux manigances de ce dernier et Cliff pourrait gâcher la cérémonie.


Résumé détaillé

Pendant que tous mettent la dernière main aux préparatifs de l'imminent mariage, Mickey fait la connaissance de Lucy qui, frappée par sa ressemblance avec son ravisseur, noue tout de même une complicité immédiate. Recueillant les doléances de ses homologues pétroliers à propos des douteuses manigances de son frère, Bobby se met en quête d'un moyen de le freiner. J.R. pousse l'insulte jusqu'à inviter Cliff à son mariage. Miss Ellie se rapproche de Clayton non sans susciter chez Rebecca une pointe de dépit. Pressée par son beau-fils à s'investir dans le vote d'une commission contre les agissements de l'aîné Ewing, Donna redoute d'avoir à prendre parti dans la lutte opposant les deux frères. Excepté Lucy qui désapprouve ouvertement cette nouvelle union, toute la famille assiste au ranch à la célébration des noces de J.R. avec Sue Ellen. À peine le pasteur invite-t-il tout opposant au mariage à se signaler que Cliff se dresse dans l'assistance, manifestement prêt à formuler son désaccord.



Épisode 11 : Dis-leur que tu m'aimes

Titre original Post Nuptial (trad. litt. : « l'après mariage »)

Numéro de production 114 (6-11)

Première diffusion États-Unis : 10 décembre 1982 sur CBS

Réalisation Michael Preece

Scénario David Paulsen

Invités

Nicholas Hammond : Bill Johnson - E.J. André (crédité E.J. Andre): Eugene Bullock


Synopsis

Sue Ellen et J.R. sont à nouveau mariés. Bobby soupçonne son frère d'une manœuvre illégale.


Résumé détaillé

Excédé par la cérémonie nuptiale de J.R. et Sue Ellen, Cliff se retire sans un mot et devance les autres convives en se servant généreusement au bar. Bientôt désinhibé par l'alcool, il ne mâche plus son aigreur et le bal finit très vite en foire d'empoigne. Plus exaspérée encore, Afton reproche l'indifférence de Cliff à son égard et manque de peu admettre avoir favorisé sa dernière acquisition en couchant avec le vendeur. Parti pour une courte lune de miel, J.R. n'en gère pas moins ses affaires. Toujours traumatisée par son rapt, Lucy persiste à repousser toute avance. Une énième fois alerté sur les manigances de son frère, Bobby enquête sur la réelle destination de son excédent de pétrole brut et découvre que la société d'Holly Harwood se charge de le traiter. Le cartel officialise par ailleurs le boycott de J.R. Bobby redoute par-dessus tout que son aîné négocie illégalement avec un pays sous embargo.


Commentaires

Cet épisode est mémorable pour le traditionnel saut dans la piscine du ranch de pas moins de neuf personnes.


Alors que le cartel songeait boycotter les deux frères Ewing dans un précédent volet, il se borne finalement ici à s'interdir toute transaction avec l'aîné.



Épisode 12 : Ah ! Mes chers amis

Titre original Barbecue Three

Numéro de production 115 (6-12)

Première diffusion États-Unis : 1er janvier 1982 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités James Karen : Elton Lawrence - Arlen Dean Snyder : George Hicks


Synopsis

La vindicte des pétroliers texans à l'égard de J.R. se concentre sur le barbecue annuel au ranch Southfork.


Résumé détaillé

C'est dans un contexte d'hostilité généralisée à l'égard des Ewing que s'organise malgré tout le traditionnel barbecue annuel au ranch. La Commission de l'Énergie du Texas vote pour un retour aux niveaux de la production pétrolière de l'année précédente, ce qui n'accorde à J.R. qu'un délai de 10 jours avant que celle-ci ne prenne effet. Intriguée par l'apparente froideur de Lucy, Mickey devine chez elle une phobie mal assumée. Holly confirme à Bobby que J.R. a monté une société fictive au nom de Petro State, qui ne tarde d'ailleurs pas à écouler son stock à prix cassé directement aux particuliers. Cette soudaine démagogie met la commission en demeure d'annuler sa directive pour préserver la réputation de ses membres. Profitant de leurs invitations au Barbecue Ewing, un grand nombre de pétroliers mécontents menés par Cliff menace de se confronter directement à J.R. Mais Bobby, Ray et Miss Ellie s'opposent à ce qui pourrait très vite virer au lynchage. Révoltée par la tournure des événements, cette dernière se dit prête à faire annuler le testament de son défunt mari, voire à vendre la société familiale.


Commentaires

Le titre original de cet épisode 12 Barbecue Three (littéralement : "Barbecue trois") fait écho à l'épisode 12 de la saison précédente Barbecue Two (litt. : "Barbecue deux") et aura son équivalent Barbecue Four (litt. : "Barbecue quatre") dans l'épisode 12 de la saison suivante, et dans l'épisode 11 de la saison 8, qui sera titré Barbecue Five (litt. : "Barbecue cinq"). Le premier épisode intitulé Barbecue était le cinquième et dernier de la première saison.



Épisode 13 : Maman chérie

Titre original Mama Dearest

Numéro de production 116 (6-13)

Première diffusion États-Unis : 31 décembre 1982 sur CBS

Réalisation Patrick Duffy

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités James Karen : Elton Lawrence - Arlen Dean Snyder : George Hicks - Karlene Crockett : Muriel Gillis - Donald Moffat : Brooks Oliver


Synopsis

Au grand dam de ses deux fils, Miss Ellie se lance dans une procédure légale pour annuler le testament de Jock.


Résumé détaillé

Au sein de la commission, seule Donna défend à présent la régulation s'opposant à J.R., que le vote autorise finalement à poursuivre ses manœuvres. Résolu à rattraper son retard de rentabilité, Bobby se heurte au refus du cartel de rouvrir certains puits laissés en friche. Déterminée à mettre fin à l'escalade enclenchée par la compétition de ses deux fils, Miss Ellie met tout en œuvre pour contester officiellement le testament de Jock. Opposés sur tout, Bobby et J.R. s'accordent néanmoins pour la désapprouver. Elle-même prend conscience qu'elle s'expose à un nouveau déchirement : en plus de renoncer au soutien de l'avocat familial, seule la remise en cause de la santé mentale de son mari annulera le litigieux codicille. Pendant ce temps, J.R. poursuit sa campagne de communication autour de sa démagogique baisse des prix.


Commentaires

Le titre original Mama Dearest (littéralement : "Maman très chère") est un ironique détournement de Mommie Dearest, titre original des mémoires de Christina Crawford (adaptés au cinéma en 1980 sous le titre Maman très chère) qui y dressait un portrait au vitriol de sa mère adoptive, la star hollywoodienne Joan Crawford.


C'est la première fois qu'on voit Holly Harwood traiter ses affaires autrement qu'au restaurant, sur son yacht ou en bikini au bord de sa piscine.



Épisode 14 : La Vedette de télévision

Titre original The Ewing Blues (trad. litt. : « Le blues des Ewing/la mélancolie des Ewing »)

Numéro de production 117 (6-14)

Première diffusion États-Unis : 7 janvier 1983 sur CBS

Réalisation David Paulsen

Scénario David Paulsen

Invités Donald Moffat : Brooks Oliver - John Reilly : Roy Ralston - Lane Davies : Craig Gurney - Pat Colbert : Dora Mae


Synopsis

La popularité de J.R. ne cesse de croître. Bobby découvre comment accélérer sa rentabilité. Miss Ellie confirme son intention de rompre le testament de Jock.


Résumé détaillé

Étudiant les conditions d'annulation du testament de Jock, Miss Ellie, accompagnée de Pamela, sollicite à Mark Graison l'autorisation d'engager son avocat. Graison tombe immédiatement sous le charme de la jeune femme. Invité à participer à un notoire talk-show télévisé, J.R. voit sa notoriété médiatique gagner en essor. Analysant au plus près le contrat d'exploitation de puits Wellington, Bobby découvre un moyen de forcer le cartel à les rouvrir : en cas de refus réitéré, ses membres seront contraints à les lui racheter à cinq fois leur valeur. Menaçant d'anéantir sa compagnie si elle persiste à lui refuser son exclusivité, J.R., préoccupé de raffiner au plus vite ses stocks de brut, force Holly à s'amputer d'importants contrats. Tout à son emménagement dans un plus grand appartement, Cliff ne semble pas prendre l'exacte mesure de l'exaspération d'Afton. Informée de l'impudeur avec laquelle la presse s'emparera des lettres de son défunt mari, Ellie se sent néanmoins dans l'obligation de poursuivre la redoutée procédure.


Commentaires

C'est la première fois qu'un poste de télévision figure dans le salon du ranch.


Détournant cyniquement le mythe de Robin des Bois à un moment du dialogue, J.R. se décrit à son fils comme "prenant aux pauvres pour donner aux riches".


Interprété par John Beck, déjà vedette de la série concurrente Flamingo Road (1981-1982), le personnage de Mark Graison, futur rival de Bobby, apparaît pour la première fois.


Ici dans un rôle épisodique, Lane Davies sera la durable vedette de la série quotidienne Santa Barbara (de 1984 à 1989).


Le passage télévisé de J.R. aperçu en prologue est ensuite revu à travers un tube cathodique au sein de l'épisode.


Apparaît ici pour la première fois Pat Colbert dans le durable rôle secondaire de la serveuse de restaurant Dora Mae, quatrième personnage noir de la série.



Épisode 15 : Justice est faite

Titre original The Reckoning

Numéro de production 118 (6-15)

Première diffusion États-Unis : 14 janvier 1983 sur CBS

Réalisation Bill Duke

Scénario Will Lorin

Invités James Karen : Elton Lawrence - Arlen Dean Snyder : George Hicks - Donald Moffat : Brooks Oliver


Synopsis

L'annulation du testament du Jock est enfin soumise à l'approbation d'un juge.


Résumé détaillé

Dans l'éventualité où le dernier testament de Jock serait annulé, le précédent, vieux de 15 ans, reviendrait automatiquement à l'ordre du jour. En plus de remettre en cause des héritages de Gary et de Ray, il accorderait à Miss Ellie les pleins pouvoirs sur le sort de la société Ewing, à quoi J.R. et Bobby s'opposent fermement. Informé par Sue Ellen de l'attirance de Mark pour Pamela, J.R. en profite pour miner sournoisement le mariage de son frère. Assuré par Miss Ellie qu'il ne perdrait rien de sa part d'héritage si elle gagnait le procès, Ray lui réaffirme sa loyauté en s'interdisant d'accepter d'elle toute compensation financière. Ellie informe de même Lucy qu'elle veillera à remettre à Gary la part qui lui revient. Témoin direct de la rédaction du litigieux codicille, Punk Anderson refuse de prendre parti. La date d'audience est anticipée et une série de témoins se succèdent à la barre pour déterminer de l'état mental de Jock. Malgré le déchirant témoignage de sa veuve, l'annulation du testament est rejetée.



Épisode 16 : Un Ewing reste un Ewing

Titre original A Ewing Is a Ewing

Numéro de production 119 (6-16)

Première diffusion États-Unis : 28 janvier 1983 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Frank Furino

Invités Arlen Dean Snyder : George Hicks - Charles Napier : Carl Daggett - Paul Mantee : General Cochran


Synopsis

Miss Ellie et Clayton développent leur complicité. Bobby use à contre-cœur de manipulations indignes.


Résumé détaillé

Après l'échec de sa procédure, Miss Ellie prend provisoirement ses distances avec le ranch. Cliff développe l'idée de piéger J.R. en l'attirant dans le monde de la politique. Ce dernier incite Sue Ellen à enjôler Clayton pour l'autoriser à faire raffiner son surplus de brut par sa société. Écœuré par la manœuvre, celui-ci ne refuse en ne cachant pas sa colère. Le menaçant d'une arme, Holly signifie par ailleurs à J.R. un grandiloquent refus de se soumettre à son diktat. Clayton croise Ellie dans sa retraite et se propose de lui tenir compagnie. Surprenant J.R. en discret comité avec George Hicks, le plus influent membre de la commission, Bobby devine ce dernier corrompu. Se dessine enfin une possible complicité entre Lucy et Mickey. En plus d'acculer bassement le cartel à lui céder une somme colossale contre sa renonciation aux puits Wellington, Bobby se surprend à user d'une technique moins digne de lui que de son frère : faire pression sur Hicks après l'avoir poussé dans les bras d'une escort girl en quête d'informations compromettantes.


Commentaires

Pour illustrer la popularité croissante de J.R., une couverture d'un magazine intitulé "Tempo" ("temps" en espagnol) fait un flagrant clin d'œil à la célèbre couverture du Time ("temps" aussi mais en anglais) du 11 aout 1980, publié à l'occasion du fameux phénomène médiatique Who shot J.R.?.



Épisode 17 : Le Venin

Titre original Crash of '83 (trad. litt. : « le krach/crash de 1983 »)

Numéro de production 120 (6-17)

Première diffusion États-Unis : 4 février 1983 sur CBS

Réalisation Bill Duke

Scénario Howard Lakin

Invités Arlen Dean Snyder : George Hicks - Charles Napier : Carl Daggett - Albert Salmi : Gil Thurman


Synopsis

Bobby fait chanter Hicks. Driscoll propose à J.R. une manœuvre illégale. Cliff apprend qu'Afton a bien couché avec Thurman.


Résumé détaillé

Pendant que Sue Ellen se borne à éprouver une pointe de jalousie de voir Clayton soudain si proche de Miss Ellie, J.R., lui, ne cache pas sa violente désapprobation. Jamais à court de bassesses gratuites, ce dernier incite Gil Thurman à reprendre contact avec Afton. Cliff et Rebecca font tout pour empêcher l'aîné Ewing d'acquérir une nouvelle raffinerie. Fort de renseignements compromettants, Bobby fait chanter Hicks pour qu'il change son vote à la commission à l'énergie. Lucy prend la défense de Mickey contre la trop grande sévérité de Ray. Cliff entre dans une rage folle en se voyant confirmer qu'Afton a bien couché avec Thurman. Walt Driscoll offre à J.R. de livrer illégalement son excédent de brut à un pays frappé d'embargo. Rejetant la proposition, il prend néanmoins note de cette option. C'est Afton qui, la première, apprend par téléphone le crash du jet privé transportant Rebecca qui allait à Houston régler une affaire à la place de son fils.


Commentaires

Le titre original Crash of '83 (littéralement : "le krach/crash de 1983") en référence à l'avion écrasé de l'épisode joue sur la ressemblance sonore avec le Krach de 1929 qui inaugura la Grande Dépression des années 1930.


Un plan rapproché de Cliff ouvrant la porte de son appartement vu dans le prologue ne figure pas au sein de l'épisode.


Épisode 18 : Réquiem

Titre original Requiem

Numéro de production 121 (6-18)

Première diffusion États-Unis : 11 février 1983 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Linda Elstad

Invités Arlen Dean Snyder : George Hicks


Synopsis

Rebecca meurt des suites de ses blessures. Soudain empêché par la commission, J.R. livre illégalement son excédent de brut à un pays sous embargo.


Résumé détaillé

À l'exception de Katherine et de Cliff, qui noie sa déception de bar en bar, tous les proches de Rebecca, seule survivante d'un crash aérien, se pressent à son chevet à un hôpital de Dallas où elle a été admise dans un état critique. Même J.R. s'en inquiète, mais par pur pragmatisme : si elle meurt, Cliff héritera probablement d'une énorme fortune. Les médecins n'accordent à la blessée que peu de temps à vivre. Ce qu'elle confirme en décédant très vite sans avoir eu une chance de parler ni à Katherine ni à Cliff, que sa demi-sœur accable vertement de reproches. Apprenant que la commission à l'énergie lui a retiré son autorisation à écouler autant de pétrole, J.R. se résout à accepter l'illégale proposition de Driscoll en prenant soin de n'impliquer que la société Harwood. Dernière à pleinement assumer son deuil, Pamela décide de quitter Southfork avec Christopher.


Commentaires

Priscilla Pointer dans le rôle de Rebecca Wentworth apparaît ici pour la dernière fois. À noter que ce personnage, littéralement à l'agonie, est présenté la tête recouverte de bandelettes à l'exception du visage où n'apparaît aucun stigmate enlaidissant, ce que l'actrice Bette Davis appelait ironiquement "le look bonne sœur", qu'elle disait avoir elle-même refusé d'arborer dans Femmes marquées (Marked Woman, 1937).


À noter aussi que Bobby conclut son entretien téléphonique avec Donna sans le moindre mot de salut, une habitude entretenue dans nombre de fictions américaines.


À un moment du dialogue, Miss Ellie prédit la rivalité entre ses petits-fils John Ross et Christopher dans les trente ans à venir, trame principale de la nouvelle série Dallas, justement tournée trois décennies plus tard.



Épisode 19 : La Loi

Titre original Legacy (trad. litt. : « l'héritage »)

Numéro de production 122 (6-19)

Première diffusion États-Unis : 18 février 1983 sur CBS

Réalisation Patrick Duffy

Scénario Robert Sherman

Invités Karlene Crockett : Muriel Gillis


Synopsis

Le patrimoine de Rebecca est équitablement partagé entre ses trois enfants. J.R. peine désormais à maintenir son avance sur Bobby.


Résumé détaillé

Miné par sa perte d'autorisation de la commission, J.R. se félicite de voir son cadet se morfondre sur le départ de Pamela, dont il ne tarde d'ailleurs pas à communiquer les nouvelles coordonnées à Mark Graison. De son côté, Katherine confirme sa duplicité, non seulement en affectant l'indifférence devant l'égal partage des biens de Rebecca entre ses trois enfants mais en contribuant aussi à écarter sournoisement Pamela de Bobby. Contraint à vendre ses stations-services les moins rentables, J.R. n'en poursuit pas moins sa politique des prix bas et récolte le fruit d'une douteuse livraison de brut vers un pays sous embargo. Fort de ce premier succès, Driscoll préconise une plus ambitieuse opération, ce à quoi J.R. rechigne d'abord devant sa dangerosité accrue. Cliff qui se sent coupable de la mort accidentelle de sa mère replonge dans une inquiétante torpeur. Lucy se rapproche de Mickey. Se sentant en difficulté, J.R. offre enfin à Bobby de mettre un terme à leur rivalité, mais à des conditions que ce dernier ne peut accepter.


Commentaires

Rien dans le titre original Legacy (litt. : "patrimoine", héritage", "leg") ou dans l'épisode ne semble justifier son titre français La loi, si ce n'est la trompeuse sonorité du mot anglais.



Épisode 20 : Les Liens du sang

Titre original Brothers and Sisters (trad. litt. : « Des frères et des sœurs »)

Numéro de production 123 (6-20)

Première diffusion États-Unis : 25 février 1983 sur CBS

Réalisation Larry Hagman

Scénario Will Lorin


Synopsis

Katherine comme J.R. ne rate aucune occasion d'entretenir la séparation de Pamela et Bobby. J.R. augmente déraisonnablement ses livraisons illégales de brut.


Résumé détaillé

Pris à la gorge, J.R. décide de doubler sa prochaine livraison illégale de brut, tandis que Holly s'interroge sur celui déjà vendu à vil prix à Porto Rico, ignorant encore que cette destination n'est qu'un paravent pour un pays sous embargo. Désireux de s'installer à Dallas, Clayton vend son ranch de San Angelo. Mickey se dit prêt à patienter que Lucy surmonte ses phobies. Katherine invite Bobby au restaurant en prenant soin de faire chevaucher leur rencontre avec celle de Pamela et Mark dans le même établissement. Ironiquement l'acharnement de la commission contre J.R. augmente sa popularité d'autant, lui ouvrant une possible carrière politique. La chaîne télévisée locale va même jusqu'à lui offrir une plate-forme privilégiée en échange de son exclusivité. Pamela aide son frère à surmonter son auto-apitoiement. La secrétaire de Bobby prend note de la surprenante prise de contact de Driscoll avec J.R., dont la prochaine transaction illégale se hissera désormais à un million de barils à destination de Cuba.


Commentaires

Le titre original est une probable et ironique référence biblique au chapitre 13 verset 1 de l'Épître aux Hébreux dont la version anglaise est "Keep on loving one another as brothers and sisters." (ordinairement traduite : "Que l'amour fraternel demeure").


Dans la scène introductive située dans un bar miteux, on aperçoit un flipper à l'effigie du groupe de hard rock Kiss qui allait justement relancer sa carrière en abandonnant ses mythiques costumes et maquillages quelques mois après la première diffusion de ce volet.



Épisode 21 : Les Caraïbes

Titre original Caribbean Connexion (trad. litt. : « La filière des Caraïbes »)

Numéro de production 124 (6-21)

Première diffusion États-Unis : 4 mars 1983 sur CBS

Réalisation Patrick Duffy

Scénario Will Lorin

Invités E.J. André (Eugene Bullock)


Synopsis

Soucieux de préserver la réputation de la Ewing Oil, Bobby s'évertue à déjouer le projet illégal de son frère.


Résumé détaillé

Donna reproche à Mickey son arrogance immature. Katherine encourage Mark à poursuivre Pamela de ses assiduités. Prêt à livrer illégalement un million de barils vers Cuba, J.R. assure ses arrières en tentant d'en faire assumer l'entière responsabilité à la Harwood Oil. Affolée par l'ampleur d'un projet dont elle n'est que partiellement renseignée, Holly en informe Bobby qui, aidé d'Eugene Bullock, de Ray et de sa secrétaire, ne tarde pas à découvrir les douteuses intentions de son frère. Essuyant d'abord le refus d'Holly à collaborer à son plan, J.R. use de chantage pour la forcer à signer son autorisation. Malgré les réticences de Sue Ellen à voir son passé d'alcoolique étalé au grand jour, son mari est de plus en plus tenté de présenter sa candidature contre Dave Culver. Après son rachat d'une compagnie appartenant à Mark, Cliff semble subitement remis de sa dépression. Bobby et Ray se propose de piéger Driscoll en lui subtilisant la généreuse commission destinée à la couverture porto-ricaine de la transaction cubaine de J.R.


Commentaires

Le titre original de cet épisode Caribbean Connexion (litt. : "La filière des Caraïbes") fait une probable référence à celui du film américain French Connection (litt. : "la filière française"), tourné par William Friedkin en 1971.



Épisode 22 : L'Arnaque

Titre original The Sting

Numéro de production 125 (6-22)

Première diffusion États-Unis : 11 mars 1983 sur CBS

Réalisation Larry Elikann

Scénario David Paulsen

Invités John Reilly : Roy Ralston - Henry Darrow : Garcia


Synopsis

Multipliant les ennemis comme à son habitude, J.R. s'efforce de ne pas perdre le paiement de sa livraison cubaine à la suite du coup monté de son frère.


Résumé détaillé

Pour Walt Driscoll, l'histoire se répète : après sa femme, c'est à son tour de faire l'objet d'un « accident » arrangé, dont cette fois Bobby profite pour échanger sa mallette chargée d'argent contre une similaire contenant deux pistolets, sur lesquels la police ne tarde pas à faire main basse. Pendant que Sue Ellen se déclare prête à collaborer à toute carrière politique de J.R., celui-ci renoue avec ses légendaires infidélités. Croisant au restaurant Pamela en compagnie de Mark, Miss Ellie s'interroge sur la nature de leurs rapports. Maintes fois conforté dans ses propres doutes, Bobby craint aussi de perdre définitivement sa femme. Apprenant que le paiement de sa livraison cubaine est en passe de lui échapper, J.R. abandonne Driscoll à sa peine de prison non sans essuyer ses menaces de représailles. C'est finalement Ray qui paie la caution de ce dernier sur la somme contenue dans sa mallette, enfin rendue à J.R. Lucy développe avec Mickey un nouveau degré d'intimité en lui avouant ses récentes mésaventures. Katherine offre à J.R. d'espionner Bobby, Pamela et Cliff en échange de son aide pour évincer ce dernier de la direction de la compagnie héritée de leur mère. Tentant de rattraper l'argent cubain, non seulement J.R. voit la commission de sa couverture porto-ricaine multipliée par cent, mais Holly, enfin mise au courant de toute l'affaire, jure à son tour de se venger.


Commentaires

L'épisode 10 de la douzième saison s'intitulera aussi The Sting, cette fois traduit par le tout aussi littéral Le coup monté.


Se félicitant de sa manœuvre, Bobby emploie la formule anglaise : "We rode out in the spirit of John Wayne" (litt.: "On a fait une équipée digne de John Wayne"), très approximativement traduite par la VF : "Nous avons croisé le spectre de John Wayne".


À un moment du dialogue, Cliff compare la fictive entreprise Graisco Industries de Mark Graison avec la bien réelle General Motors.



Épisode 23 : Démoniaque

Titre original Hell Hath No Fury (trad. litt. : « La fureur de l'enfer n'est rien par comparaison »)

Numéro de production 126 (6-23)

Première diffusion États-Unis : 18 mars 1983 sur CBS

Réalisation Ernest Pintoff

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités John Reilly : Roy Ralston - Kenneth Kimmins : Thornton McLeish


Synopsis

Parce que Bobby et J.R. se sentent dans l'impasse, chacun cherche le moyen de regagner de l'avance sur l'autre. Holly informe Sue Ellen que son mari la trompe.


Résumé détaillé

Devant les retards répétés du forage de ses puits canadiens, Bobby redoute de devoir s'en défaire faute de les rentabiliser à temps. Inquiète de voir Cliff se frotter les mains à l'idée de les lui reprendre, Katherine s'empresse d'en informer J.R. qui, de son côté, mise sur l'obstination de son frère et, convaincu de sa prochaine victoire, se félicite déjà d'en récolter les fruits. Lucy se réinvestit pleinement dans ses séances photo depuis qu'elle a concrétisé son idylle avec Mickey. Pendant que Pamela et Bobby opère une trêve hélas sans lendemain, J.R. se laisse séduire par une Holly murissant en fait un plan de vengeance : attiser la jalousie de Sue Ellen en laissant une trace de rouge à lèvre sur le col de son mari. Ce dernier pense pouvoir faire d'une pierre deux coups par un détour vers Cuba : non seulement y récupérera-t-il son argent lui-même, mais son exposition médiatique ne pourra qu'y gagner. Ne lui manque encore que le contact sur place. De plus en plus intéressée par Bobby, Katherine se propose de faire double jeu en lui offrant son soutien dans sa course à la présidence de la Ewing Oil.


Commentaires

Le titre original Hell Hath No Fury (dont le sens initial est : "La fureur de l'enfer n'est rien par comparaison") est indirectement tiré d'une pièce britannique L'Épouse en deuil (The Mourning Bride) écrite en 1697 par William Congreve, synthétisant le sens de la réplique complète intervenant dans la scène 2 de l'acte 3 : "Heaven has no rage like love to hatred turned, Nor hell a fury like a woman scorned." (traduisible en : "Le paradis ne recèle rien de si passionné qu'un amour devenu haine, pas plus que l'enfer ne connaît de furie plus déchaînée qu'une femme éconduite").


Dans une séquence de piano bar, on entend un chanteur (seulement troisième personnage noir de la série) entonnant le grand succès de Frank Sinatra, I've Got You Under My Skin, chanson écrite par Cole Porter.



Épisode 24 : Cocktail dangereux

Titre original Cuba Libre

Numéro de production 127 (6-24)

Première diffusion États-Unis : 25 mars 1983 sur CBS

Réalisation Robert C. Thompson

Scénario Leonard Katzman

Invités Henry Darrow : Garcia


Synopsis

Tante Lily vient à Dallas. Katherine s'évertue à aider Bobby dans ses affaires. Sue Ellen n'est pas dupe des manigances de Holly. J.R. prend un gros risque en s'aventurant à Cuba.


Résumé détaillé

Bobby rassure Sue Ellen sur les réelles tensions qui opposent en fait Holly à son mari. Lily Trotter est conviée à venir à Dallas rendre visite à son fils, qui ne cache pas son embarras. Pendant que Pamela et Mark font ensemble un séjour en toute amitié sur la Côte d'azur, Katherine se heurte à l'opposition de Cliff dans son effort à fournir à Bobby un nouveau moyen technique pour forer ses puits gelés au Canada. L'approfondissement de la relation entre Miss Ellie et Clayton semble moins une évidence pour eux que pour les autres. J.R. part négocier en personne sa récupération des 40 millions de dollars, à Porto Rico puis à Cuba, non sans risque : à peine arrivé à la Havane, le voilà mis au secret par des militaires.


Commentaires

Le titre original de ce volet Cuba Libre est au départ le cri de ralliement des Cubains exilés lors de la Guerre d'indépendance, duquel on baptisa plus tard un cocktail à base de rhum, de citron vert et de cola.


Une fois n'est pas coutume, le dernier plan de cet épisode se fige avant générique sur un gros plan soudain plongé dans l'obscurité.



Épisode 25 : Le Piège

Titre original Tangled Web (trad. litt. : « toile enchevêtrée »)

Numéro de production 128 (6-25)

Première diffusion États-Unis : 1er avril 1983 sur CBS

Réalisation Nicholas Sgarro

Scénario David Paulsen

Invités Nate Esformes : Señor Perez - Kenneth Kimmins : Thornton McLeish - Dennis Holahan : George Walker


Synopsis

J.R. revient de Cuba avec son argent. Afton informe Pamela par téléphone de la nécessité d'écourter ses vacances. Sue Ellen surprend son mari au lit avec Holly.


Résumé détaillé

J.R. est enfin libéré de sa cellule cubaine par son contact qui ne cherchait qu'à lui faire apprécier les risques qu'il aurait lui-même encourus en se rendant à Porto Rico. La transaction se déroule sans encombre et J.R. retourne à Dallas avec ses 40 millions, l'assurant d'une confortable avance sur son frère. Holly offre à son tour à Bobby de l'aider à forer ses puits canadiens. Afton ouvre les yeux de Cliff sur la criante opération de séduction de sa demi-sœur auprès de Bobby. Profitant de leur isolement sur la Côte d'azur, Mark met progressivement Pamela en demeure d'admettre son attirance pour lui. Miss Ellie s'interroge sur le vrai degré d'affection de Clayton pour Sue Ellen. Ray informe enfin sa tante que Jock était son vrai père. Sur le point de céder aux avances de Mark, Pamela reçoit un coup de fil embarrassé d'Afton l'alertant confusément du danger à laisser Katherine trop fréquenter son mari, non sans provoquer la crainte de Cliff de voir ses deux sœurs anéantir son veto et céder la foreuse expérimentale à Bobby. Bien décidée à convaincre Sue Ellen des infidélités de J.R., Holly s'arrange pour qu'elle les surprenne tous deux au lit.


Commentaires

Le titre original de ce volet Tangled Web (Litt. : "toile enchevêtrée", effectivement dans le sens de "piège") est tiré du poème épique Marmion, rédigé par Walter Scott et paru en 1808.


C'est le premier épisode qui ne s'ouvre ni à Dallas ni même sur le territoire américain.


À un moment du dialogue, il est directement fait allusion au chef de l'état cubain de l'époque Fidel Castro.


Aucune séquence censée se dérouler sur une plage cannoise n'a manifestement pas été tournée sur place.


Dans la version originale, Afton se heurte à la barrière de la langue en contactant l'hôtel français de Pamela, détail évidemment gommé dans la VF.



Épisode 26 : Difficultés en tous genres

Titre original Things Ain't Goin' Too Good at Southfork (trad. litt. : « Les affaires battent de l'aile à Southfork »)

Numéro de production 129 (6-26)

Première diffusion États-Unis : 15 avril 1983 sur CBS

Réalisation Gunnar Hellström

Scénario Leonard Katzman

Invités Kenneth Kimmins : Thornton McLeish


Synopsis

Pamela revient à Dallas constater la très probable fin de son mariage. Désillusionnée, Sue Ellen renoue dangereusement avec ses démons.


Résumé détaillé

Fuyant le hideux spectacle de l'infidélité de son mari, Sue Ellen court s'enivrer dans le premier bar qu'elle croise avant de se réfugier chez Clayton. Revenue précipitamment à Dallas demander à Bobby de répondre de sa relation avec Katherine, Pamela se voit retourner l'interrogation à propos de Mark. Entre Lucy et Mickey, l'idylle semble parfaite. J.R. apprend de son frère que non seulement sa femme refuse de le voir mais que Walt Driscoll a aussi mystérieusement disparu. Quoi qu'elle décide, Pamela sera perdante à l'arrivée : qu'elle autorise ou non son mari à user de la foreuse miracle, elle précipitera malgré elle la fin de son mariage. Miss Ellie éprouve une incontrôlable pointe de dépit en découvrant Sue Ellen chez Clayton. Ramenée à Southfork, cette dernière ne mâche pas sa colère de voir son mari nier l'évidence et, au plus fort de la dispute, se rue vers sa voiture, manifestement prête à s'enfuir. Constatant son ébriété avancée, Mickey monte aussi à bord du véhicule qui, sortant du ranch, en percute un autre et finit sa course dans le fossé après avoir effectué une dangereuse série de tonneaux.



Épisode 27 : L'Échéance

Titre original Penultimate (trad. litt. : « L'avant-dernier »)

Numéro de production 130 (6-26)

Première diffusion États-Unis : 29 avril 1983 sur CBS

Réalisation Nick Havinga

Scénario Howard Lakin

Invités Barry Corbin (Shérif Fenton Washburn) - John Zaremba (Dr Harlen Danvers)


Synopsis

Sue Ellen est sauve mais moralement anéantie. Mickey est dans un état plus qu'alarmant. J.R. propose de se retirer de la compagnie de Holly en échange d'une somme colossale.


Résumé détaillé

Miss Ellie bat le rappel de tous les membres de la famille après l'accident survenu à l'entrée du ranch. Si Sue Ellen en est quitte pour un choc et quelques égratignures, Mickey, lui, est entre la vie et la mort. Les chirurgiens le sauvent de justesse mais son état reste critique. Clayton tient J.R. pour responsable de la tragédie pendant que Bobby en rejette la faute sur Holly, que Lucy accable Sue Ellen et que Ray culpabilise. La police s'interroge non seulement sur l'identité du chauffard qui a causé la collision mais aussi sur la nécessité d'inculper Sue Ellen à cause de son état d'ivresse. Plus elle y réfléchit, moins Pamela voit d'avenir à son couple. J.R. offre enfin à Holly de se retirer de ses affaires en échange de 20 millions de dollars à ajouter à sa confortable avance sur son frère. Informé, ce dernier demande à la jeune femme d'échelonner son paiement aussi longtemps que possible. Le verdict des médecins tombe : s'il est probable qu'il sortira bientôt de son coma, Mickey n'en restera pas moins tétraplégique à vie.


Commentaires

Le titre original de l'épisode Penultimate signifie littéralement "l'avant-dernier" en raison de sa position dans cette saison finissante.


C'est la première fois qu'on voit le Shérif Washburn porter la moustache.



Épisode 28 : L'Enfer des Ewing

Titre original Ewing Inferno (trad. litt. : « L'enfer Ewing »)

Numéro de production 131 (6-28)

Première diffusion  États-Unis : 6 mai 1983 sur CBS

Réalisation Leonard Katzman

Scénario Arthur Bernard Lewis

Invités Barry Corbin (Shérif Fenton Washburn) - John Zaremba (Dr Harlen Danvers)


Synopsis

Pamela veut divorcer de Bobby. Une lutte physique opposant Ray à J.R. provoque au ranch un terrible incendie.


Résumé détaillé

Lançant un avis de recherche, Ray fait par ailleurs pression sur le Shérif Washburn pour découvrir qui a provoqué l'accident. J.R. refuse tout échelonnement du paiement de Holly. Sue Ellen ne voit d'autre option que de sombrer toujours plus dans l'alcoolisme. Entre Bobby et Mark, le cœur de Pamela balance. Tante Lily commence déjà à s'interroger sur le bienfondé de la survie de son fils. Accablé de culpabilité, Walt Driscoll vient s'épancher au chevet de Mickey : visant en fait la voiture de J.R, il ne soupçonnait pas provoquer la perte d'un innocent. Pamela se résout à soutenir son mari dans sa compétition tout en lui demandant de lui accorder le divorce, à la grande joie de Katherine. De son côté, Afton constate ulcérée combien Cliff y réagit égoïstement. Apprenant que Driscoll s'est donné le mort après avoir rédigé ses aveux, Ray s'empresse de rejeter violemment la faute de l'accident sur J.R. qui, tentant de se défendre, met malgré lui le feu au ranch. Ray, Sue Ellen, John Ross et son père survivront-ils aux flammes ?


Commentaires

Le titre original Ewing Inferno (littéralement : "l'enfer Ewing") joue sur sa ressemblance sonore avec celui du classique du film catastrophe La Tour infernale (The Towering Inferno) tourné en 1974 par John Guillermin et Irwin Allen.


Ben Piazza dans le rôle de Walt Driscoll intervient ici pour la dernière fois.


Pour les besoins du cliffhanger, le salon de Southfork complète soudain son éclairage électrique d'improbables bougies.


Par contraste avec les quasi-spontanés changements de décors du début de la saison, jamais la mise en scène ne s'est tant attardée sur un chantier pour la remise à neuf d'une seule pièce.


Sans doute pour l'unique fois de la série, il est fait indirectement allusion à une possible relation intime entre deux personnages d'ordinaire sans relief, les serviteurs Raoul et Teresa.




SAISON 07

Acteurs principaux

  • Barbara Bel Geddes : Ellie Ewing (à partir de l'épisode 12, crédit dans tous les génériques)

  • Patrick Duffy : Bobby Ewing

  • Linda Gray : Sue Ellen Ewing

  • Larry Hagman : J. R. Ewing

  • Susan Howard : Donna Culver

  • Steve Kanaly : Ray Krebbs

  • Ken Kercheval : Cliff Barnes

  • Victoria Principal : Pamela Barnes Ewing

  • Charlene Tilton : Lucy Ewing

Acteurs récurrents

  • Howard Keel : Clayton Farlow

  • Audrey Landers: Afton Cooper

  • Kate Reid : Tante Lily Trotter

  • Timothy Patrick Murphy : Mickey Trotter (jusqu'à l'épisode 8)

  • John Beck : Mark Graison

  • Morgan Brittany : Katherine Wentworth

  • Christopher Atkins : Peter Richards (à partir de l'épisode 3)

  • Glenn Corbett : Paul Morgan (à partir de l'épisode 4)

  • Priscilla Presley (créditée Priscilla Beaulieu Presley) : Jenna Wade (à partir de l'épisode 7)

  • Shalane McCall: Charlie Wade (à partir de l'épisode 9)

  • Deborah Rennard: Sly Lovegren

  • Fern Fitzgerald: Marilee Stone

  • Don Starr: Jordan Lee

  • Lois Chiles : Holly Harwood (épisodes 5 à 7)

  • Alice Hirson) : Mavis Anderson

  • Tom Fuccello: Dave Culver

  • Morgan Woodward : Marvin « Punk » Anderson

  • George O. Petrie  : Harv Smithfield

  • William Smithers : Jeremy Wendell

  • James Brown : Dét. Harry McSween


Réalisateurs Leonard Katzman (8 épisodes) Larry Hagman (3 épisodes) Michael Preece (en) (5 épisodes) Patrick Duffy (3 épisodes) Nick Havinga (6 épisodes) Ray Danton (1 épisode) William F. Claxton (1 épisode) Paul Krasny (1 épisode) Gwen Arner (en) (2 épisodes)


Scénaristes Arthur Bernard Lewis (en) (12 épisodes) Leonard Katzman (7 épisodes) David Paulsen (en) (11 épisodes)



Épisode 1 : L'Incendie

Titre original The Road Back (trad. litt. : « Le chemin du retour »)

Numéro de production 132 (7-01)


Synopsis

L'incendie du ranch n'a causé que de superficiels dégâts matériels. Très bouleversée, Miss Ellie s'écarte un temps de ses proches. J.R. et Bobby mettent fin à leur compétition. Mickey sort du coma.


Résumé détaillé

Bobby arrive juste à temps pour sauver des flammes ses deux frères, Sue Ellen et John Ross. Tous s'en sortent indemnes et les pompiers maîtrisent assez vite l'incendie. Ray ne décolère pas contre J.R. qui lui retourne néanmoins sa part de responsabilité dans la vendetta manquée de Driscoll. Bouleversé par les derniers événements, l'ainé Ewing semble par ailleurs résolu à s'humaniser : il veille non seulement à éloigner sa femme de toute forme d'alcool mais aussi à apaiser sa rivalité avec Bobby. Ce qui ne l'empêche pourtant pas de savourer sa joie d'apprendre que Pamela demande le divorce. Voyant Miss Ellie très affectée par l'annonce de l'incendie du ranch, Clayton se propose de la protéger en l'éloignant temporairement de toute querelle familiale. Mickey émerge enfin du coma. Déterminés à passer outre les dernières volontés de leur père, J.R. et Bobby se heurtent à l'obligation d'en remplir les exigences en laissant les comptes déterminer dans un délai d'un mois lequel des deux remportera la direction de la compagnie familiale.


Commentaires

Cette saison se démarque des précédentes par le naturalisme accru de ses éclairages (par une constante illusion de lumière naturelle) et des mouvements de caméra (usant plus fréquemment de dépacements "à l'épaule").


Malgré sa mention au générique, Barbara Bel Geddes n'apparaît ni dans cet épisode, ni dans les dix suivants, n'intervenant qu'à partir du douzième volet.


Le titre original de cet épisode The Road Back (litt. : "le chemin du retour") est également le titre anglais du roman allemand Après (roman) (en) (Der Weg zurück) d'Erich Maria Remarque, publié en 1931, faisant plus ou moins suite à son précédent chef-d'œuvre À l'Ouest, rien de nouveau (Im Westen nichts Neues, 1929) et adapté à l'écran en 1937 par James Whale.



Épisode 2 : Les Adieux

Titre original The Long Goodbye (trad. litt. : « Le long aurevoir »)

Numéro de production 133 (7-02)

Première diffusion États-Unis : 7 octobre 1983 sur CBS

Invités Joe Maross (Dr Blakely)


Synopsis

Sue Ellen décide de traiter son mari comme un étranger. Pamela et Bobby sont en passe de se réconcilier. Mickey apprend la gravité de son état.


Résumé détaillé

N'acceptant de retourner vivre à Southfork qu'à condition de faire chambre à part, Sue Ellen entend désormais n'entretenir qu'un mariage de façade. À l'inverse, Pamela, rassurée de constater la trêve entre les frères Ewing, se rapproche de Bobby, au grand dam de Katherine et de Cliff. Préoccupé de n'être que partiellement informé de son état, Mickey n'en fait pas moins sa demande en mariage à Lucy qui accepte aussitôt. J.R. recommande à Katherine de séduire Bobby au plus vite pour anéantir ses chances de réconciliation avec sa femme. Malgré les encouragements de Cliff, Mark, lui, refuse de gagner le cœur de Pamela en usant de la moindre manipulation. Apprenant enfin des médecins qu'il restera entièrement paralysé à vie, Mickey sombre dans un profond désespoir. J.R. met Pamela en demeure de s'éloigner de Bobby en la menaçant de voir les querelles intestines ravivées comme jamais.


Commentaires

Le titre original de cet épisode The Long Goodbye (litt. : "le long aurevoir") est également celui du l'aventure du détective privé Philip Marlowe écrite par Raymond Chandler, parue en 1953 et adaptée à l'écran en 1973 par Robert Altman avec Elliott Gould en vedette.



Épisode 3 : La Lettre

Titre original The Letter

Numéro de production 134 (5-03)

Première diffusion: 14 octobre 1983 sur CBS

Invités Diana Douglas (Dr Suzanne Lacey) Stephanie Blackmore (Serena Wald)


Synopsis

Le petit John Ross intègre un centre aéré. Katherine trompe Bobby sur les réelles intentions de Pamela.


Résumé détaillé

Katherine et J.R. s'accordent pour miner une fois pour toutes la relation entre Bobby et Pamela à qui sa demi-sœur fait signer à son insu une fausse lettre résignée qu'elle s'empresse de lire à son mari pour l'inciter à ne plus la retenir. Préoccupée des répercussions psychologiques des derniers événements sur son fils, Sue Ellen le confie aux soins de Peter Richards, un séduisant jeune moniteur de centre aéré. Donna s'inquiète de voir Ray assumer intérieurement l'entière responsabilité de l'état de Mickey qui, de son côté, supporte de moins en moins d'être pris en pitié. Alors que Pamela se sent prête à redonner une chance à leur mariage, Bobby croit l'aider à rompre en prenant l'initiative.


Commentaires

Christopher Atkins dans le rôle de Peter Richards apparaît ici pour la première fois.


Dans la fausse lettre de Pamela lue à voix haute par Katherine, il est fait mention des six ans de son mariage avec Bobby, l'exact nombre des précédentes saisons de la série.


À noter que Pamela délaisse ici l'aérobic au profit de séances de musculation, alors en plein boum de popularité.


Épisode 4 : Mon brave frère

Titre original My Brother's Keeper (trad. litt. : « Le gardien de mon frère »)

Numéro de production 135 (7-04)

Première diffusion: 21 octobre 1983 sur CBS

Invités Stephanie Blackmore (Serena Wald) Tracy Scoggins (Dianne Kelly)


Synopsis

Katherine et J.R. s'assurent que rien ne viendra entraver le divorce de Bobby d'avec Pamela.


Résumé détaillé

Pamela et Bobby entament la procédure de divorce sans échanger un mot pendant que Katherine et J.R. s'assurent de leur séparation prochaine en les poussant à se croiser dans des circonstances équivoques savamment orchestrées : Pamela entrevoit ainsi Bobby dans un restaurant aux côtés d'une escort. Alors que Tante Lily s'inquiète de l'apparente bonne humeur de Mickey, Lucy interdit à ce dernier de sombrer dans l'autoapitoiement. Donna renoue connaissance avec Paul Morgan, un avocat jadis amoureux d'elle. Mickey supplie Ray de l'aider à se supprimer dans le cas où il sombrerait dans un état végétatif. J.R. compte la poignée de semaines qui le séparent du jour où les résultats de sa compétition, officiellement en suspens, le mettront définitivement à la tête de la Ewing Oil. Le tribunal prononce le divorce de Bobby d'avec Pamela.


Commentaires

Le titre original My Brother's Keeper (litt. : "le gardien de mon frère") est extrait de la traduction anglaise du chapitre 4 verset 9 du Livre de la Genèse : "Then the LORD said to Cain, "Where is your brother Abel?" "I don't know," he replied. "Am I my brother's keeper ?"" ("L'Eternel dit à Caïn: Où est ton frère Abel ? Il répondit : Je ne sais pas ; suis-je le gardien de mon frère ?")


Glenn Corbett dans le rôle de Paul Morgan apparaît ici pour la première fois.


Dans le rôle épisodique de l'escort Dianne Kelly, on reconnaît Tracy Scoggins, futur pilier des séries concurrentes Dynastie 2 : Les Colby (1985-1987) et Dynastie (1989).



Épisode 5 : Le Pardon

Titre original The Quality of Mercy (trad. litt. : « La qualité de la clémence »)

Numéro de production 136 (7-05)

Première diffusion : 28 octobre 1983 sur CBS

Invités Joe Maross (Dr Blakely)


Synopsis

Cliff fait pression sur la secrétaire de J.R. pour lui soutirer des secrets d'affaires. Parce que Mickey retombe dans un coma quasi définitif, Ray décide de mettre fin à son état végétatif.


Résumé détaillé

La frustration de Mickey est devenue telle qu'il en vient à réclamer qu'on cesse de lui rendre visite. Bobby cultive la mélancolie de se savoir divorcé. J.R. attend patiemment que son avance sur son frère le place définitivement à la tête de la Ewing Oil. Cliff offre à Pamela de participer à la gestion de la Barnes-Wentworth et fait par ailleurs miroiter à la secrétaire de J.R. la libération conditionnelle de son frère en échange d'informations confidentielles. J.R. devine chez le jeune Peter Richards un certain béguin pour Sue Ellen. Pamela emménage dans une maison avec le petit Christopher. Bobby trompe son ennui en sollicitant la compagnie de Katherine, qui n'attendait manifestement que ça. Mickey sombre de nouveau dans le coma à la suite d'une réaction en chaîne provoquée par un embolie pulmonaire. Ses chances de reprendre consciente sont désormais quasi nulles. Bobby croise par hasard Holly qui s'étonne de la prétendue trêve avec son frère. Se souvenant des recommandations de Mickey, Ray débranche le système électrique qui le maintien en vie sous le regard approbateur de tante Lily.


Commentaires

Le titre original The Quality of Mercy (classiquement traduit : "le caractère de la clémence") est le début d'une célèbre tirade de Portia (The Merchant of Venice) (en) dans la première scène de l'acte IV du Marchand de Venise (The Merchant of Venice), pièce de théâtre de William Shakespeare publiée en 1598, où la jeune femme implore la pitié de l'usurier juif Shylock.


C'est la première fois qu'on voit le personnage de Sly Lovegren en dehors du cadre de son travail de secrétaire.



Épisode 6 : Échec et Mat

Titre original Check and Mate

Numéro de production 137 (7-06)

Première diffusion : 4 novembre 1983 sur CBS

Invités Kenneth Kimmins : Thornton McLeish


Synopsis

Ray se prépare résigné à répondre de son acte devant la justice. Faute de l'emporter définitivement sur Bobby, J.R. s'accommode du partage équitable de la gestion de la Oil Ewing avec son frère.


Résumé détaillé

Ray est aussitôt mis en garde à vue pour assassinat. Cliff persiste à faire de Sly son espionne auprès de J.R. qui savoure pleinement de se savoir sur le point de gagner sa compétition contre Bobby. Katherine admet enfin ouvertement à J.R. ses tendres sentiments pour son frère. Libéré sous caution, Ray se dit prêt à assumer les conséquences de son acte, à commencer par la rage incontrôlée de Lucy. Pamela éprouve encore du mal à se sentir détachée des Ewing. J.R. voit une première affaire lui échapper mystérieusement pendant que Cliff sabre le champagne pour la lui avoir traitreusement dérobée. Après hésitation, Pamela accepte enfin de collaborer aux affaires de son frère. Essuyant maints refus d'avocats peu disposés à défendre son mari, Donna parvient à convaincre Paul Morgan de prendre en charge une cause globalement estimée perdue d'avance. Alors que les comptes donnent J.R. a priori gagnant, Bobby lui dame le pion en ajoutant in extremis à son actif les premiers gros bénéfices des puits canadiens longtemps restés gelés. Si le premier pensait pouvoir supplanter son frère dans la gouvernance de la Ewing Oil, c'est en fait le second qui assurera l'égale répartition des responsabilités, en fait initialement voulue par leur père.



Épisode 7 : Ray

Titre original Ray's Trial (trad. litt. : « le procès de Ray »)

Numéro de production 138 (7-07)

Première diffusion : 11 novembre 1983 sur CBS

Invités Joe Maross (Dr Blakely) Richard Jaeckel (A.D.A. Percy Meredith) Charles Aidman (Judge Emmett Brocks) Steven Williams (Bailiff)


Synopsis

Bobby renoue une troisième fois connaissance avec Jenna Wade. Ray assiste à son propre procès pour meurtre.


Résumé détaillé

Holly Harwood achève de faire ses adieux aux Ewing. Pamela prend conscience que Mark a renoncé pour elle à sa légendaire vie de séducteur. Déçu de n'avoir pris définitivement le dessus sur Bobby, J.R. se rapproche du cartel en misant malgré tout sur la prochaine désaffection de son frère pour les affaires. Rencontrant par hasard son ancienne petite amie Jenna Wade, ce dernier en oublie totalement son rendez-vous avec Katherine. Sue Ellen se délecte à assister à la jalousie croissante de son mari. Ray rechigne à collaborer à l'élaboration de sa défense alors qu'il risque une peine très lourde. Son procès s'ouvre sur une série de témoignages à charge, notamment celui de Lucy. Selon son avocat, seul l'appel de Lily Trotter à la barre des témoins pourrait plus favorablement infléchir le verdict, à quoi Ray s'oppose catégoriquement.


Commentaires

Pendant que Lois Chiles dans le rôle de Holly Harwood intervient ici pour la dernière fois, cet épisode marque le notable retour de Jenna Wade, ancienne rivale de Pamela, déjà ponctuellement incarnée par Morgan Fairchild dans le volet 3 de la saison 2, puis Francine Tacker dans les volets 18 et 19 de la saison 3, avant de se voir ici promue personnage récurrent (et bientôt pilier de la série) sous les traits de Priscilla Presley. (À un moment du dialogue, Bobby signale que leur dernière rencontre remonte à quatre ans, l'exact délai en termes de saisons séparant cet épisode de sa précédente apparition dans la saga.)


Dans le rôle plus que secondaire de l'agent Bailiff, on reconnaît Steven Williams, future co-vedette de la série policière 21 Jump Street (1987-1991). À noter à ce propos que ce dernier incarne le cinquième personnage noir de la série.



Épisode 8 : Le Grand Bal

Titre original The Oil Barons' Ball (trad. litt. : « Le bal des barons du pétrole »)

Numéro de production 139 (7-08)

Première diffusion : 18 novembre 1983 sur CBS

Invités Richard Jaeckel (A.D.A. Percy Meredith) Charles Aidman (Judge Emmett Brocks) Steven Williams (Bailiff)


Synopsis

Ray écope d'une peine symbolique. Cliff remporte un prix honorifique au grand bal annuel des pétroliers.


Résumé détaillé

Malgré les protestations de Ray, Lily Trotter témoigne à la barre et admet avoir elle-même persuadé son neveu de débrancher le système respiratoire de son fils. Ému par ses déclarations, le juge n'en déclare pas moins Ray coupable de meurtre, mais en réduit la peine à cinq ans de détention avec sursis, assortis de 18 mois de liberté surveillée. Cliff trinque déjà à l'idée de se savoir finaliste pour le prix du "baron de l'année" prochainement décerné au grand bal annuel des pétroliers. De leur côté, J.R. et Bobby rechignent d'abord à s'y rendre au vu des circonstances troublées, mais finissent pas accepter presque à contrecœur. Sentant murir sa frustration sexuelle, Sue Ellen daigne enfin accomplir son devoir conjugal en n'en rabaissant pas moins la fierté de son mari. Elle demande par ailleurs à Peter d'accompagner au bal sa nièce Lucy. Sur la suggestion de Katherine qui espérait bien être l'heureuse élue, Bobby se choisit une cavalière en Jenna Wade, dont la première confrontation avec Pamela ne se fait pas sans tension. J.R. en savoure au contraire toute l'ironie. Cliff remporte le prix tant convoité au grand dam du clan Ewing.


Commentaires

Il est pour la première fois prononcé le nom complet de tante Lily, Lillian May Trotter.


Timothy Patrick Murphy dans le rôle de Mickey Trotter intervient ici pour la dernière fois.


À partir de ce volet, Kate Reid dans le rôle de Lily Trotter disparaît de la série avant une ultime intervention dans l'épisode 30 de la saison 9.


C'est la première fois qu'on voit Peter Richards enfin vêtu de pied en cap.



Épisode 9 : Des lendemains

Titre original Morning After

Numéro de production 140 (7-09)

Première diffusion : 25 novembre 1983 sur CBS


Synopsis

Contrairement à Katherine, J.R. approuve la relation naissante entre Bobby et Jenna. Pamela se lance dans les affaires pétrolières. Peter admet son béguin à Sue Ellen.


Résumé détaillé

Lui qui s'était pourtant fermement opposé à l'exploitation par Bobby de sa foreuse expérimentale, Cliff en récolte la récompense officielle au bal des barons du pétrole, en profitant pour la dédier à son père et discréditer au passage les légendaires mérites de la famille Ewing. Provocation à laquelle J.R. répond par des insultes qui ne tardent pas à dégénérer en bagarre. Surprenant une conversation entre Sue Ellen et son mari, Peter prend toute la mesure du fossé qui les sépare. Tandis que J.R. émet déjà ouvertement des doutes sur la réelle paternité de Charlie, fille de Jenna, Katherine admet enfin à Bobby sa tendre inclination pour lui, qui, en échange, ne lui offre qu'une tiède amitié. À son tour, Peter avoue à Sue Ellen son penchant pour elle. À peine effectue-t-elle ses premiers pas dans les affaires pétrolières que Pamela prend conscience du machisme borné de ce milieu. Donna célèbre la conclusion d'une année difficile en proposant à Ray de partir en seconde lune de miel. Faisant mine de soutenir Katherine dans son projet de conquérir son frère, J.R. encourage en fait Jenna à le détourner des affaires en consolidant leur relation.


Commentaires

Phénomène assez rare, l'ouverture de cet épisode reprend plan pour plan les deux dernières minutes du précédent.


Déjà tenu par la très jeune Lauri Lynn Myers dans le volet 3 de la saison 2, le rôle de Charlie Wade est ici repris par l'adolescente Shalane McCall à la notable ressemblance avec sa partenaire Priscilla Presley.


À noter que Donna propose à Ray un voyage d'une durée non déterminée en apparente contradiction avec sa condamnation à une liberté surveillée de 18 mois prononcée dans l'épisode précédent.



Épisode 10 : Arrêt brutal

Titre original The Buck Stops Here (trad. litt. : « Trêve de faux-fuyant »)

Numéro de production 141 (7-10)

Première diffusion : 2 décembre 1983 sur CBS


Synopsis

Cliff a de nouveau damé le pion de J.R. Sue Ellen résiste aux avances de Peter. Pamela et Jenna se rapprochent de leur nouvel amant respectif.


Résumé détaillé

Les relations de couple s'enveniment peu à peu : J.R. soupçonne Sue Ellen de le tromper avec Peter, dont elle persiste pourtant à repousser les avances, Pamela redoute de perdre Mark à force de s'en tenir à des rapports platoniques et Jenna continue à se dérober aux questions de Bobby concernant la paternité de Charlie. Contrarié qu'une seconde affaire lui échappe inexplicablement au profit de Cliff, J.R. entame sa petite enquête pour déterminer qui l'espionne. N'hésitant pas à lui proposer une meilleure situation à Houston, Katherine tente en vain d'éloigner Jenna de Bobby. Mutuellement témoins au rodéo local de la formation des nouveaux couples, Jenna resserre ses liens avec Bobby et Pamela se donne enfin à Mark.


Commentaires

Le titre original de ce volet The Buck Stops Here (litt. : "Trêve de faux-fuyant") est initialement le célèbre slogan (en) (parfois aussi traduit : "La patate chaude s'arrête ici") du président américain Harry S. Truman (en exercice de 1945 à 1953) qui en fit sa devise pour exprimer son refus systématique de rejeter la responsabilité de sa politique sur quelque bouc émissaire que ce soit.


C'est la première fois que le petit John Ross entretient un dialogue sur plus d'une minute.



Épisode 11 : Machiavel

Titre original To Catch a Sly (trad. litt. : « Attraper Sly »)

Numéro de production 142 (7-11)

Première diffusion : 9 décembre 1983 sur CBS